Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Roi dhimmi

roi.jpeg

A Bruxelles le premier prénom donné aux garçons, depuis plusieurs années, est Mahomet. Logiquement, le roi des Belges vénère la religion de Mahomet.

RTL.be :

« Le roi Philippe a rompu le jeûne dans une famille musulmane de Gand lundi soir. Notre souverain a respecté la tradition en mangeant d’abord des dattes et du lait, puis en partageant un repas fait de plats marocains. »

Commentaires

  • Le roi de tous les belges, même de ceux en bas âge et en phase dite terminale qui n'échappent plus à l'euthanasie (dans la majorité des cas forcée) dont il a signé la loi. Un ami belge orthodoxe entré il y a peu en carême des saints apôtres Pierre et Paul se dit choqué.

  • pourquoi un belge est-il orthodoxe ?
    la Belgique est canoniquement dans le territoire de l'évêque de Rome
    les orthodoxes russes ont fait suffisamment de bruit quand ont été érigés des diocèses catholiques en Russie, leur "territoire canonique"

  • Parce qu'en l'occurrence,, ce fut un orthodoxe du Moyen-Orient reconnaissant envers la Belgique d'avoir accueilli ses ancêtres persécutés par la secte mahométane, qui me fit part de son sentiment d’incompréhension, voire de trahison.

  • Ensuite, les orthodoxes se révèlent être un excellent système de jauges de poids et mesures quand tout se dérègle chez les occidentaux. Ils gardent les yeux en face des trous,. en raison de leur longue expérience de persécution subie,

  • J'entends des compatriotes comparer l'attitude peu glorieuse de Philippe Ier.
    Il est bien vrai qu'il a signé la loi autorisant l'euthanasie des mineurs...
    Mais son oncle Baudoin Ier pour sa part à permis à l'Arabie saoudite de construire la grande mosquée de Bruxelles...

    Si su moins il avait eu le courage d'expliquer à ses hôtes l'origine preislamique du ramadan... le fait que ce culte idiot était destiné au dieu lune... mais c'est vrai aussi qu'il ne veut pas se mettre à dos l'industrie pharmaceutique qui fournit des médicaments de régulation aux adeptes de cette secte pour contrer les effets nuisibles de l'absorption massive de bouffe une fois la nuit tombée...

  • De toute façon Bruxelles c'est le Maghreb maintenant, s'il n'y avait pas la communauté européenne et l'OTAN ce serait un désert bon à recevoir les gens du désert. Car ces gens sont attirés par tout ce qui devient désert. Là où un arabe musulman s'installe, on est sûr que le désert sous toutes ses formes s'installera. Si vous voulez arrêter l’économie, faites venir un musulman, alors le but sera atteint.

  • Ils appellent ça une période de jeûne, alors qu'ils passent ce temps à penser à manger ou à s'empiffrer.
    Quand à la discrétion, du jeûne qui, pour les chrétiens, "ne doit être connu que de ton Père qui est dans les Cieux", là aussi c'est raté, il est impossible de ne pas savoir qu'un musulman jeûne.

  • Lorsqu'un musulman n'est pas musulman par pure coutume familiale (tout en étant de fait plutôt ou beaucoup détaché de "la religion"), mais qu'il est vraiment observant, alors il doit associer le repas de rupture de jeûne (iftar) à la prière n° 4 des 5 de la journée, celle d'après le coucher du soleil, appelée maghrib.

    Lors de cette prière doivent être dit trois cycles (raka'at), comportant en l'occurrence trois récitations de la prière fondamentale de l'islam, la Fatiha (qui n'est autre que la première sourate du Coran).

    J'ignore si cette triple récitation de la Fatiha est dite en dehors de la présence ou bien en présence des invités non-musulmans, comme ici le roi des Belges, dans d'autres cas des hommes d'Eglise. Normalement on ne prie pas en présence de nourriture.

    En tout cas il n'est pas inutile de rappeler que la fin de la Fatiha (verset 7) contient une déclaration solennelle de la réprobation divine concernant deux catégories innommées.

    6. Guide-nous dans le droit chemin,
    7. Le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

    Selon la quasi-totalité des savants musulmans, ces deux catégories sont les juifs (ceux qui encourent la colère divine) et les chrétiens (ceux qui sont égarés).

    Participer à un iftar avec des musulmans véritablement observants et comprenant ce qu'ils font, c'est faire preuve d'un coupable et stupide masochisme, et non pas de bienveillance ou de tolérance.

    Mais qui s'en préoccupe ?

  • Mgr Dagens, évêque d'Angoulême, écrit ceci en 2013 sur son blog :

    "Fin juillet, j’avais été invité par les responsables de la communauté musulmane pour un repas de rupture du jeûne, durant le Ramadan. J’ai été reçu avec beaucoup de confiance et d’amitié. Je me suis tenu près d’eux, pendant qu’ils étaient réunis dans leur salle de prière. J’ai regardé leurs gestes et écouté leurs chants. Ils m’ont accueilli ensuite à la table du repas."

    Mgr Dagens ne s'est pas posé trop de questions

    "http://mgrclaudedagens.over-blog.com/article-la-violence-et-le-vide-la-priere-et-le-jeune-119852064.html

    Ces dernières années, des églises se sont ouvertes aux musulman ma pour l'iftar, à Molenbeek, à Montréal, à Londres (église anglicane).

  • Merci pour votre information. Vous me confirmez (si besoin en était encore) que le mahométisme est une secte essentiellement codifiée, faite de normes: où prier, quand, comment...

    Rien d'étonnant quand on sait que l'islam est une secte juive, empruntant plus de 80 % de son contenu au talmud, qui codifie tout.

    Mon frère m'a récemment raconté qu'un musulman lui avait demandé comment les chrétiens priaient. Il a failli tomber à la renverse quand mon frère lui a répondu: chez moi, à l'église, dans mon lit, en voiture, au travail... et quand j'en ressens l'appel. Seul ou avec d'autres.

    Non n'en déplaise à Bergoglio, nous n'adorons pas le même Dieu que ce Allah-Baal, qui se repaît de sacrifices contre-nature, favorisant diabèthe, obésité et coliques néphrétiques... j'en passe et des meilleures.

    Pour en revenir à notre bon roi, il devrait aussi informer ses nouveaux amis de la vertu de discrétion si opportunément rappelée par Robert. Qu'espère-t-il au juste? Ou qui veut- il convaincre par cette mise en scène?

  • Qu'en pensent les royalistes français? Faut-il sacrer un roi pour avoir le même résultat et les mêmes actions qu'un président de la république?

  • Quant au souverain britanniques, chef de l'Église anglicane, il ne la protège guère contre les errements de certains de ses hommes d'Eglise.

    Le prince Charles rêve d'être Défenseur des fois, au pluriel.
    http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/theroyalfamily/3454271/Prince-Charles-to-be-known-as-Defender-of-Faith.html

    Il est vrai que Charles pérore volontiers dans une veine de "spiritualité" dont on ne sait pas trop si elle est vaguement syncrétiste ou plutôt de style panthéiste.
    https://www.jihadwatch.org/2016/12/hugh-fitzgerald-prince-charles-and-islams-sacred-spirituality

  • Un roi régulièrement sacré dans la ligne de ses prédécesseurs ne pourrait agir ainsi. Le sacre le rendrait lieutenant du Christ qui est vrai Roi de France.

  • À Philippe :

    La prière musulmane est effectivement strictement codifiée :
    http://www.fleurislam.net/media/doc/priere/txt_etapes_priere.html

    Mais l'islam n'étant pas simplement une "religion", mais étant un système hybride religieux + socio-juridico-politico-hygiénico-économique, vise le quadrillage maximal de l'existence quotidienne du croyant.

    Par exemple, si on est un musulman véritablement très observant (une minorité dans nos contrées), un homme urine selon un protocole rigoureusement détaillé. Par exemple :
    http://www.doctrine-malikite.fr/Tahara-et-Istinja_a79.html

    Il y a une obsession de la pureté. Ça peut soutenir certains, qui s'acquittent répétitivement de leurs obligations. D'autres sont travaillés par l'angoisse des scrupules, et sollicitent, notamment sur Internet, les avis des savants.

    Pour l'apologétique musulmane, cette masse d'obligations et d'interdits est un des éléments qui établissent la supériorité de l'islam sur le christianisme.

    À comparer à Matthieu 15, 10-20.
    https://theotex.org/nta/Matthieu/Matthieu_nta_35.html

    Comme vous le dites, un chrétien peut prier n'importe où, n'importe quand, et en silence. C'est très étrange pour un musulman.

  • A Raymondo : Un sacre valide le prémunirait normalement d'un tel comportement sacrilège. . Mais comme en Belgique, les franc-maçons,règnent en maître, au point d'imposer leurs noms de parfaits inconnus à toutes les rues du royaume , il n'y a jamais eu ni onction, ni chrismation, , ni la moindre référence à Dieu dans la prestation de serment lors de l'intronisation. ,

  • Le rite individuel au sens de trouble obsessionnel compulsif, qui touche aussi les agnostiques et les athées, est présent dans toutes les religions, à l'exception notable du catholicisme romain. Bien comprise, la vraie foi nous guérit de la névrose.

  • "Bonjour mes cœurs. J'ai testé pour vous le jeune du ramadan. C'est une expérience fabuleuse, la plus jolie et incroyable communion humaine que j'ai jamais vécu", a-t-elle écrit sur son compte."

    Ophélie Winter

    http://huffingtonpost.fr/2017/06/11/ophelie-winter-a-teste-le-ramadan-puis-arrete-apres-avoir-perd_a_22136812/

  • a-t-elle échappé à l'indigestion ?

  • Mdr !!! ILS l'ont bouffé ....... : https://www.youtube.com/watch?v=PJTmeVOOcq0

  • Ils ont avalé ce " roi " tout crus, sans piments : https://rutube.ru/video/4b0f6213bcdb50e25b02eafe5824b021/

  • Ils ont commencé la démolition ..........

  • UNE question : ce " roi " se torche t'-il de la man gauche maintenant ?
    https://rutube.ru/video/4b0f6213bcdb50e25b02eafe5824b021/

    Vous saurez pourquoi il est IMPERATIF de ne jamais serré la main GAUCHE de ces guignols !!!!

  • Sur les rois et la manière dont on les torche, je vous recommande les pages que Saint-Simon consacre à Philippe V, égaré chez des Espagnols aux moeurs singulières.

  • pisse-t-il accroupi ?

  • J'ai entendu dire que le roi des Belges avait eu un ami musulman très cher à son cœur. Pitoyable en tout cas. Bruxelles est devenu une ville islamique, quand on pense que saint Michel figure dans les armes de la ville ! Pauvre Godefroy de Bouillon.
    Ce pathétique monarque est à l'image de son peuple et du nôtre hélas : avachi et méprisable dans la Trahison. La Belgique (comme le Québec d'ailleurs) fut longtemps très catholique, ce n'est plus le cas ; mais le poisson pourrit par la tête et si l'Eglise ne défend plus la vérité en combattant l'erreur alors l'erreur prospère dans tout le corps social... Cette Europe décadente, traîtresse et relativiste est tellement répulsive... Quand on vient de si haut tomber si bas !

  • Il paraît qu'Hergé était le petit-fils de Leopold II. En 1958, Abdallah et sa smala campaient dans le grand salon de Moulinsart. Aujourd'hui, les Saxe-Cobourg dînent dans la Casbah de Bruxelles. Un nouveau Tintin en perspective ? J'ai un début :
    - Drrring !
    - Allô ! Bonjour, Madame. De la blanquette ? Mais oui, Madame. Trente-cinq gros mangeurs ? Mais parfaitement. Vous voulez être livrée demain matin de bonne heure ? C’est très important ? Entendu, Madame. Soyez sans crainte, Madame. Au revoir, Madame.
    - Qui était-ce, Nestor ?
    - Madame Boulu, Monsieur, qui croyait appeler la boucherie Sanzot.

  • la Flandre fut très catholique; on ne peut en dire autant de la Wallonie

  • Il y a bien des années, je me souviens d'une interview de RFI ( Radio France International ) où un jeune Musulman se moquait gentiment de lui-même en disant qu'à la fin du Ramadan, il s'est trouvé plus gros qu'à son début...

    En fait, ceux qui souffrent de privation pendant ce carême à la noix, ce sont les pauvres qui n'ont pas les moyens de faire bombance la nuit tombée.

  • À chaque ramadan on voit proliférer des articles dans les pays musulmans expliquant que cette période favorise la bombance et le surpoids.

    En tout cas, si l'islam était une religion paisible et rien d'autre, on trouverait moins à redire aux coutumes de ce type, aux interdits alimentaires, aux vêtements. Le problème est que la doctrine de l'islam est, bien évidemment, agressive à l'égard des non-musulmans, et que, du coup, ces usages prennent une coloration particulière.

    Leur caractère ostentatoire, encouragé par des inconscients, servent en bonne partie à occuper progressivement le terrain, à forcer ici ou là des accommodements, à exiger plus, à pénétrer la culture locale en prétendant la modifier par hybridation, en attendant de la dominer et de l'altérer.

    La prolifération croissante et rapide des femmes en hijab ou carrément vêtues de la tête aux pieds dans des vêtements souvent informes et disgracieux, les complaisantes ruptures de jeûne auxquelles assistent des édiles, des politiques, des ecclésiastiques, ignorants mais péremptoires, tout cela est de nature à habituer les autochtones à ce qu'on leur présente comme inéluctable et bénéfique, en vertu de l'obtienne selon laquelle la diversité enrichit.

    Ce slogan irréfléchi est ravageur.

  • Certains correspondants nostalgiques de la royauté s'imaginent qu'un sacre valide préserverait magiquement un monarque contre certains errements. Mais, pour ne prendre qu'un exemple, Louis XIV a été sacré à Reims selon les rites en 1654. Il n'y a pas de doute que Louis prenait cette cérémonie au sérieux (pas sûr que Louis XV ait été dans les mêmes dispositions en 1722). Et qu'en est-il sorti ?

    Vingt-neuf ans plus tard, il n'a pas daigné envoyer à Jan Sobiecki le plus minime contingent, même symbolique, pour participer à la délivrance de Vienne mortellement menacée par les armées ottomanes.

  • Sobieski

  • Quand je lis ça, je regrette de vous avoir appelé conformiste. Vous êtes un original fini. Rappelons aussi qu'à Marathon, Miltiade le jeune a dû se démerder sans les Spartiates. Honte aux Spartiates !

  • La réalité est plus complexe, Les rois de France , en tant que protecteurs des chrétiens du Levant depuis François I, devaient ménager la Porte Sublime, afin que celle-ci ménage à son tour ses sujets chrétiens.

  • "A Bruxelles, les prénoms les plus populaires chez les garçons sont Adam, Mohamed, Gabriel, Rayan et David. Chez les filles, les prénoms qui occupent le haut du classement sont Nour, Lina, Sofia, Sara, Yasmine."

    Données pour 2016

    http://www.rtl.be/info/belgique/societe/voici-les-prenoms-qui-ont-le-plus-ete-donnes-l-annee-derniere-en-belgique-848974.aspx

  • À propos des régimes politiques

    En France, le régime républicain n'appartient pas aux francs-maçons. Voir le livre de Philippe Nemo :
    https://www.amazon.fr/deux-Républiques-françaises-Philippe-Nemo/dp/2130558887#productDescription_secondary_view_div_1497430430914

    En s'obsédant sur la franc-maçonnerie et en rêvant d'un régime monarchique paré de toutes les vertus, on se condamne à l'impuissance politique et à une aigreur stérile. Ni les Suisses ni les Américains n'ont spécialement pâti d'être républicains.

  • Tiens le reine n'y est pas. A-t-elle été invitée ou a-t-elle décliné l'invitation? On lui a peut-être demandé de venir voilée et elle est à gauche du roi?
    (je plaisante, la belle voilée à gauche du roi n'est pas la reine Mathilde)

  • La reine avait le choix : venir déguisée en sac de pommes de terre ou rester à Moulinsart. Elle a choisi Moulinsart.

  • A Philippe :

    Votre observation nuançante est justifiée, mais je l'avais à l'esprit. Si Louis XIV avait envoyé un petit contingent à Sobieski pour marquer le coup, est-ce que la Porte serait entrée dans une fureur noire et aurait menacé les chrétiens de l'Empire ottoman ? Pas sûr du tout.

    Je reste donc sur ma position : Louis XIV ne s'est pas très bien comporté en tant que roi dit "très-chrétien". Alors qu'il était sincèrement chrétien, je n'ai pas de doute.

    À Stavrolus :

    J'ignore si je suis conformiste ou original. Ça dépend des sujets et des cadres de référence, selon les jugements extérieurs. Ce qui est certain, c'est que je n'aime pas l'esprit de clan.

  • Non certes,le Sultan n'aurait sans doute pas sévi contre ses sujets chrétiens, car il avait besoin d'eux, ne dit-on pas que le Capudan Pacha, le chef de la flotte ottomane, était nécessairement d'origine grecque, et que des troupes roumaines (valaques ou moldaves, que sais-je) participaient au siège de Vienne, troupes qui, par ailleurs, ont rapidement fait défection,

  • Philippe a raison. Et l'administration de l'Empire, ainsi que le commerce, avait bien besoin des chrétiens. Ceux-ci devaient d'ailleurs probablement être encore assez nombreux dans la seconde moitié du XVIIe siècle, en tout cas en Anatolie, au Levant, en Syrie.

  • certes, le Capudan Pacha était d'origine grecque, mais il devait surtout être musulman; de même, les troupes d'élite de l'armée ottomane, les janissaires, étaient composées d'enfants chrétiens enlevés à leur famille et convertis à l'Islam; j'ignore s'il y avait des valaques et des moldaves dans l'armée qui assiégeait Vienne, mais la Moldavie et la Valachie, si elles étaient vassales de l'empire, n'en faisaient pas partie; en revanche, il y avait dans l'empire de très nombreux chrétiens, grecs, serbes, albanais, bulgares, levantins, arméniens, assyriens, arabes, coptes qui étaient soumis pieds et mains liés à l'arbitraire du sultan et pouvaient éventuellement être victimes de représailles
    j'ignore quels liens, à part l'influence satanique, il peut y avoir entre le national-socialisme et l'Islam, mais le pape Pie XII a eu exactement la même prudente politique

  • @Curmudgeon
    pourquoi dire que les chrétiens devaient probablement être assez nombreux dans l'empire ottoman dans la seconde moitié du XVIIième siècle quand on sait de source sure qu'ils étaient encore très nombreux au début du XXième siècle, alors que cet empire avait été débarrassé de ses régions les plus chrétiennes : la Grèce, la Serbie, la Bulgarie, le Monténégro, Chypre, la Bosnie-Herzégovine, la partie russe de l'Arménie ?

  • A Théofrède :

    J'ai écrit : "dans la seconde moitié du XVIIe siècle, en tout cas en Anatolie, au Levant, en Syrie".

    Ainsi je n'ignore évidemment pas la Grèce et les Balkans, ni non plus le fait que les Grecs ont été éjectés de Turquie après la Première guerre mondiale, après bien 3000 ans de présence.

  • Selon Wikipédia il y aurait eu encore 19 % de chrétiens en Turquie (Anatolie et bout de Turquie d'Europe) en 1914.

  • je préfère dire qu'ils ont été éjectés d'Anatolie
    les Turcs n'y sont que des immigrés récents, encore que l'on puisse penser que la majorité d'entre eux soient plutôt des descendants de renégats grecs ou arméniens

  • Il ne faut pas oublier que, dans les pays où ils s'étaient implantés, les Arabes, puis les Turcs ont toujours eu besoin des Chrétiens pour leurs finances.

    En effet, l'impôt est conçu comme une punition en Islam et ce sont les Chrétiens arméniens et autres et les Juifs qui y étaient assujettis, assurant ainsi l'essentiel des revenus de l'Etat.

    C'est pourquoi il y eut de longues rémissions dans la persécution des non-musulmans puisque non seulement les finances, mais aussi la prospérité de ces Etats dépendaient d'eux . De là la légende tenace, entretenue par tout ce qui est anti-chrétien, de la prétendue "tolérance" des Musulmans.

    Même la prétendue "brillante" civilisation musulmane doit beaucoup aux Chrétiens et aux apostats, au point que à force de presser le citron, les mahométans ont fini par en épuiser le jus, et c'est alors qu'a commencé l'inéluctable décadence dont ils n'arrivent pas à se remettre, même aujourd'hui.

  • la "brillante" civilisation ottomane doit à peu prés tout aux Chrétiens : la "cueillette" des garçons chrétiens lui fournissait à peu prés tous ses cadres et l'élite de son armée, après conversion à l'Islam évidemment; le harem du sultan était d'ailleurs composé de chrétiennes, dont la mère du sultan qui était en fait, plus que son fils, le chef du gouvernement; la quasi-totalité des grands vizirs étaient des renégats chrétiens, ainsi que celle des ministres, à l'exception du grand muphti
    on pourrait continuer l'énumération

  • D'accord avec ce que vous dites. D'ailleurs, n'oublions pas non plus que les Turcs islamisés sont à l'origine de race jaune aux yeux bridés et qu'ils sont devenus blancs parce qu'ils se sont mélangés de gré ou de force avec les peuples alentour après leur conquête de l'Anatolie.

  • Les territoires envahis par les conquêtes initiales sur l'Empire romain d'Orient et sur l'Empire sassanide étaient peuplés de chrétiens, de juifs, de zoroastriens, de manichéens. Sans les apports capitaux de ces groupes, les musulmans ne pouvaient pas faire grand chose.

    Tout leur savoir et une bonne partie de leurs techniques sont venus initialement de ces non-musulmans. Il n'y a aucune honte à ça. Mais les nigauds qui s'extasient sur l'islam devraient rester plus modérés.

Écrire un commentaire

Optionnel