Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chez Kate Kearney

A l’entrée du fameux « Gap of Dunloe », l’un des plus beaux sites du Kerry qui en compte des quantités, il y a le cottage de Kate Kearney. Kate Kearney était au début du XIXe siècle la plus belle femme du pays. Elle était connue aussi pour sa générosité, et elle distillait une boisson si « féroce et sauvage » qu’il fallait lui adjoindre au moins sept volumes d’eau « pour la dompter ». Aujourd’hui, dans le cottage de Kate Kearney, on peut boire la bière du cru, qui est blonde et légère, et d’autres bières et quelques whiskeys civilisés. Et l’on y mange aussi très bien pour un prix raisonnable. Et si l’on a un peu de chance, sur le coup des 19h30-20h, on peut y entendre de la musique traditionnelle. Trois soirs de suite j’ai eu la joie d’entendre (et d’abord de découvrir) le groupe Tuatha (à ne pas confondre avec Thuata Dé Danann ni avec Tuatha Dea…). Ce sont trois excellents musiciens du Kerry, qui connaissent vraiment la musique traditionnelle, et dont le style se situe quelque part entre les Chieftains et les Dubliners, selon le style de ce qu’ils interprètent. Le plus étonnant est Barry Lynch, virtuose du tin whistle et des uillean pipes, et excellent chanteur.

Voici un chant poignant de la région de Rossbeigh (le premier site spectaculaire du Ring of Kerry) :
podcast

Et un air de tin whistle :
podcast

Et un air vraiment superbe sur les uilleann pipes, qui montre que Barry Lynch est un vrai grand musicien :
podcast

Et in situ c’est comme ça :

Sur la page Facebook du cottage de Kate Kearney, à la date du 11 avril, on peut voir un mariage avec pas moins de 30 participants jouant un air traditionnel, dont la mariée qui joue de la flûte traversière en frappant du pied de façon très décidée…

Enregistrer

Commentaires

  • Merci pour ce concert, en 1968, nous avons fait à bicyclette le tour du ring of kerry, j'en ai encore mal aux jambes, j'y suis retourné 10 ans plus tard en voyage de noce. Depuis... le travail, les enfants et le reste, nous n'y sommes pas retournés, merci de cette petite cure de rajeunissement.

Écrire un commentaire

Optionnel