Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sainte Bibiane

Deus, ómnium largítor bonórum, qui in fámula tua Bibiána cum virginitátis flore martýrii palmam coniunxísti : mentes nostras eius intercessióne tibi caritáte coniúnge ; ut, amótis perículis, prǽmia consequámur ætérna. Per Dóminum…

O Dieu, dispensateur de tous les biens, qui avez uni en votre servante Bibiane, la fleur de la virginité à la palme du martyre, daignez, par son intercession, vous unir nos âmes dans la charité, afin que, délivrés de tout péril, nous puissions obtenir les récompenses éternelles.

L’office et la messe de la fête de sainte Bibiane (Viviane, Vivienne) est du commun des vierges martyres. Mais l’oraison est propre. Elle brode de jolie façon sur un thème classique des anciens sacramentaires. Elle fut composée sous Urbain VIII, après que l’on eut découvert les reliques de sainte Bibiane, en 1624, dans… la basilique Sainte-Bibiane. (C’est l’une de ces nombreuses découvertes qui parsèment l’histoire de l’Eglise et qui confirment sans cesse l’authenticité des plus anciennes traditions.)

Écrire un commentaire

Optionnel