23 août 2014

Signe des temps

Le mois prochain il n’y aura plus de curé à Sartène, sous-préfecture de Corse-du-Sud. Sans doute pour la première fois depuis la création de la ville. Le curé qui s’en va est un Polonais. L’évêque, Mgr de Germay, fait valoir qu’il n’a pas de prêtre disponible, et que ça ne va pas s’arranger puisqu’il n’y a qu’un seul séminariste corse, qui d’ailleurs est libanais…

On remarquera à ce propos, une fois de plus, que les Corses n’ont pas encore assimilé la laïcité républicaine. Lors de la visite de l’évêque, le dimanche 3 août, c’est le maire de Sartène, avec ses adjoints, qui a symboliquement barricadé l’église, avant de prendre à partie Mgr de Germay de façon plutôt virile…

16:06 Publié dans Eglise | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Au delà de la bousculade dont il a été l'objet, Mgr de Germay s'est exprimé pour rétablir la vérité auprès des habitants de Sartène. Le curé qui s'en va de son plein gré sera remplacé par un religieux qui ne résidera pas au presbytère mais y sera présent régulièrement et le nombre de Messes célébrées sera supérieur à celui qu'il était auparavant.
Mgr De Germay s'explique sur un court MP3.
Il me donne l'impression de quelqu'un qui n'a pas la tâche facile !
http://www.corsenetinfos.fr/Incidents-lors-de-la-messe-a-Sartene-L-Eveque-de-Corse-en-appelle-a-l-apaisement_a10689.html

Écrit par : Thècle | 23 août 2014

Répondre à ce commentaire

Il n'a pas la tâche facile car les Corses ont le taux de natalité le plus faible du pays et le taux d'avortement le plus fort, loin devant la région parisienne. Pas de familles nombreuses, catholiques et généreuses, pas de vocations.

Écrit par : Dauphin | 23 août 2014

Répondre à ce commentaire

Ah ce manque d'effectifs! Les baptêmes ne peuvent même plus avoir lieu avant le mariage!
Quel monde...
http://www.lindependant.fr/2014/08/24/le-pretre-oublie-le-bapteme,1921464.php

Écrit par : Timone54 | 24 août 2014

Répondre à ce commentaire

On nous présente les Corses comme des résistants et des chauvins, mais en réalité ils se font voler leur pays largement sans rien faire. Ajaccio et Bastia sont pratiquement à majorité non-corse.

Écrit par : Monsieur T | 24 août 2014

Répondre à ce commentaire

@Dauphin, @Timone54 :
Responsables, les Corses et l'Eglise conciliaire.
Les non-Corses sont des maghrébins.
Sartène fut l'unique sous-préfecture corse communiste ( plus de 20 ans.)

Écrit par : Dubitatif | 24 août 2014

Répondre à ce commentaire

Quand même… à votre (grand) âge… « prendre à partiE »… !… et je prends mon parti de constater l’absence de réactions de vos correcteurs publics habituels.

Il n’y a pas de natalité corse ? enfin une bonne nouvelle. Bientôt une île arabe en Méditerranée, comme Malte ; mais pas catholique.

Et les Grecs de Cargèse, ils se reproduisent ?

Écrit par : Budelberger | 25 août 2014

Répondre à ce commentaire

Sûrement plus que les Corses. Ce sont les Corses qui ont failli liquider les Grecs ( fuyant les Turcs et installés en Corse avec l'aide du Sénat de Gênes), lors de la révolte contre Gênes (1729-1769). Ils échappent aux Turcs et se trouvent en face de l'hostilité des Corses, jaloux de leur réussite.

Écrit par : Dauphin | 26 août 2014

Écrire un commentaire