11 juillet 2014

Elles exigent

Les 9 femmes commissaires européens ont écrit comme un seul homme à Jean-Claude Juncker pour exiger qu’il y ait au moins 10 femmes dans la future Commission de 28 membres. Et elles sont bien aimables de ne pas exiger la parité parfaite 14-14, qui est pourtant une exigence idéologique du moment.

Le Parlement a déjà fait savoir qu’il voterait contre la Commission s’il n’y avait pas assez de femmes.

Cela devrait paraître absolument surréaliste, mais il se trouve que c’est le principal problème de Juncker. Le problème de l’Europe, c’est de contraindre les gouvernements des Etats membres à nommer une femme comme commissaire. Car ils nomment presque tous un homme.

Mais s’ils proposent tous une femme il n’y aura que des femmes. Juncker devra-t-il obliger certains pays à nommer une femme ? Mais n’est-ce pas une discrimination ?

Eh non, ce n’est pas facile d’être président de la Commission européenne. Même quand on ne l’est pas encore…

Addendum

Du coup Elisabeth Guigou reprend espoir...

12:27 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Ca devient un peu compliqué.Si Conchinta Saucisse avait été élu(e) au parlement bruxellois, ce qui n'a rien d'impossible désormais, dans quelle catégorie faudrait-il la (le) classer ?
Tôt ou tard il faudra passer de la parité à la trinité.

Écrit par : e | 11 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

Cela dépendra des besoins. L'un ou l'autre, selon.

Écrit par : Jean Theis | 11 juillet 2014

Ainsi donc l'homme et la femme ne seraient plus complémentaires mais rivaux.
Est-ce-que le sexe d'un dirigeant importe . Un célèbre chinois disait peut importe la couleur du chat ,pourvu qu'il attrape les souris.
Peut-on dire que si chez les hommes il y a des imbéciles et pire encore les femmes , hélas, ne sont pas non plus épargnées de compter parmi elles des gourdes , des chipies et, malheureusement, pire encore.

Écrit par : Bleuet | 12 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire