12 février 2014

« Il faut enseigner l'arabe dans le service public »

Tel est le titre d’une tribune très militante publiée par Le Monde, rédigée par deux enseignants, et dont voici une partie de la conclusion :

« Il faut aujourd'hui de toute urgence une politique claire qui mette les rectorats devant leurs responsabilités, pour développer sans faux-fuyants l'offre d'enseignement d'une discipline qui constitue la deuxième “langue de France”, et l'une de nos principales langues d'échanges économiques et culturels. »

Il y a une erreur grossière dans ce propos, qui permet d’expliquer l’erreur qui sous-tend tout le texte et enlève toute force à son titre : l’arabe n’est pas du tout la deuxième langue de France. A supposer qu’il y ait véritablement davantage de locuteurs de ce que ces enseignants appellent « l’arabe » que de locuteurs des parlers occitans (par exemple), ou du corse, ou du basque, il ne s’agit pas de la langue arabe, mais d’un des patois maghrébins, qui sont si éloignés de l’arabe véritable que les Maghrébins du Maghreb comprennent beaucoup mieux leurs dirigeants quand ils s’expriment en français que quand ils font leurs discours officiels en arabe classique. Et en France, dans les banlieues, cela devient un véritable sabir.

En réalité, l’apprentissage de l’arabe dit littéral ou classique (qui est l’arabe parlé au Machrek : Syrie, Liban, Palestine, Irak) sert uniquement, chez nous, à apprendre le Coran puis à s’endoctriner davantage dans l’islam, c’est-à-dire dans l’islamisme. Est-ce vraiment ce que veulent les enseignants français ?

19:41 Publié dans Ecole, Islam | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

La langue anglaise doit être combattue comme le font nos frères d'Amérique;elle seule représente un danger mortel pour notre langue mais apparemment,c'est un message qui ne passe pas.
A ma connaissance,on ne parle pas l'arabe classique au Machrek notamment au Liban,il s'agit d'un dialecte très particulier, mais il faudrait s'entendre sur les termes littéral ou standard.
L'arabe standard écrit permettant de lire les journaux est enseigné par contre dans toute l'étendue du monde arabe et il pourrait aussi l'être en France.
L'arabe classique est celui du coran,oui, mais que signifie s'endoctriner davantage dans l'islamisme et que veut-dire exactement le terme islamisme?
Que les banlieues parlent non pas un sabir mais une langue particulière fusionnelle,tout le monde est d'accord.
Quant à l'affirmation que les maghrébins comprennent beaucoup mieux leurs dirigeants quand ils s'expriment en français qu'en arabe non pas classique,ils ne le font pas mais en arabe standard, elle est pour le moins hasardeuse quant à la majorité de la population surtout pour les jeunes

Écrit par : amédée | 13 février 2014

Répondre à ce commentaire

Bien sûr ! Luttons contre l'anglais, qui n'est jamais que le latin de notre époque. Ca nous aidera à ignorer ce qui se passe dans le monde, et à nous maintenir à l'écart du progrès scientifique.

En revanche, apprenons l'arabe, qui est, depuis la naissance de l'islam, la langue de la superstition et de l'ignorance.

Écrit par : Robert Marchenoir | 13 février 2014

Répondre à ce commentaire

C'est aussi une langue liturgique, et tant que la liturgie en arabe existe (avec sa musique), ça montre que ce n'est pas exclusivement la langue du Coran et du muezzin... Et la liturgie va de pair avec une prédication et une théologie en arabe.

D'autre part, nombre de textes antiques nous sont parvenus (au moins dans un premier temps) par l'arabe. Averroes, ce n'est pas exactement l'ignorance...

Écrit par : Yves Daoudal | 13 février 2014

L'anglais est la langue des mondialistes,du nouvel ordre mondial satanique et qui plus est une langue d'une grande imprécision comparée au français mais ce n'est pas grave continuons comme ça à nous faire hara-kiri,ne luttons pas,déposons les armes contrairement aux québécois qui noyés dans un univers anglo-saxon n'ont pas lâché prise;rappelons une nouvelle fois cette phrase de Remy de Gourmont:un peuple qui ne défend pas sa langue est mûr pour l'esclavage;ajoutons que selon la constitution le français est la langue de leur république mais dans les faits,cet article est bafoué tous les jours.Il n'y a pas pire trahison que celle de sa langue maternelle mais il est vrai qu'en France de l'abandon de l'Amérique française à celle de l'Algérie,nous sommes des champions sans parler de l'apostasie de la foi chrétienne qui a fondé notre patrie.

Écrit par : amédée | 13 février 2014

A Y Daoudal
à ce propos il convient de lire:
Sylvain Gouguenheim, Aristote au Mont-Saint-Michel. Les racines grecques de l’Europe chrétienne. Paris, Éditions du Seuil (L’Univers historique), 2008, 285 p.
ISBN 978-2-02-096541-5

à Marchenoir:
Quel progrès technique? La bombe atomique? Le mythe évolutionniste? La farce du réchauffement climatique? la physique relativiste? La pilule? L'avortement? l'euthanasie? L'eugénisme? Le clonage? L'utérus artificiel?

Écrit par : Dauphin | 13 février 2014

bravo!!!!!!

Écrit par : Franç.poulain saivat | 14 février 2014

Daouadal a bien et d'une façon modérée répondu sur l'arabe,langue de l'ignorance et de la superstition;on croirait entendre Flaubert et tous ces héritiers du siècles des lumières,tous ces athées de 89,qui en deux cents ans et plus ont détruit le pays,destruction qui culmine aujourd'hui avec Hollande;on retrouve ces gens-là aussi au sein de ce parti populiste avec une vision primaire de l'islam;il faut bien comprendre qu'après avoir tout fait pour détruire le catholicisme,ils ont pris comme cible l'islam mais en fait,ce qui les chiffonne,c'est Dieu,ils ont choisi le Diable sous couvert d'athéisme,d'agnosticisme;je regrette profondément que certains quotidiens catholiques soutenant jour après jour ce parti populiste dans sa montée possible au pouvoir aux deux mamelles de haine,loi du Texas et haro sur les musulmans n'aient pas encore compris vraiment ce qui se trame.
Pour ma part,je ne vois pas l'intérêt de mettre au pouvoir une autre secte révolutionnaire qui ne fera que précipiter le chaos.
Quant à l'islam et aux musulmans,la France a été une grande puissance musulmane,et oui, et l'Algérie était même française et divisée en départements; nous sommes allés les chercher,nous les avons et d'ailleurs,n'entrent-ils pas dans le dessein de Dieu comme un glaive pour nous faire expier nos péchés collectifs qui crient vers le ciel,pleurons des larmes amères sur l'état de la France.
On nous somme aujourd'hui,catholiques,de faire alliance avec des courants révolutionnaires,athées ou païens pour lutter contre l'islam;c'est très fort,les bourreaux demandent à leurs victimes de les aider à terrasser un nouvel ennemi avant de se retourner une centième fois contre les chrétiens!
Pour ma part,je me sens infiniment plus proche d'un musulman que d'un héritier des guillotineurs des carmélites ou des prêtres!Un océan sépare le croyant de l'incroyant ou des possédés du Diable!

Écrit par : amédée | 13 février 2014

Répondre à ce commentaire

Je ne me sens proche ni de l'un ni de l'autre.

Écrit par : Jean Theis | 13 février 2014

Aujourd'hui,en Belgique,ils ont voté l'euthanasie des enfants au nom non pas de la culture de mort qui est une aporie mais de la barbarie laïque,c'est à dire franc-maçonne,athée,agnostique,matérialiste,tout ce qu'on peut qualifier d'instruction du nouvel ordre mondial,tout ce qui est d'abord opposé à la civilisation chrétienne mais aussi et que l'on ne me dise pas le contraire aux valeurs des musulmans qui sont contre le mariage homo,la théorie du genre, l'euthanasie, l'avortement après quarante cinq jours et avec qui sur certains dossiers,le chrétien,le catholique peut passer des accords pour une plate forme d'action commune justement pour s'opposer à la montée des puissances maléfiques,du Diable ou Chaïtan comme ils disent;c'est tellement vrai que le gouvernement a reculé sur la PMA justement par crainte de perdre un électorat qui lui a permis de remporter les élections présidentielle et législative.
Nous voyons l'action de Madame Farida Beghoul contre la théorie du genre approuvée par Civitas et ce candidat à Roubaix qui s'oppose au mariage homo,candidat issu de l'émigration musulmane et par ailleurs comment se fait-il que des catholiques éminents se font exclure à tour de bras de ce parti populiste où continue de se dérouler une véritable épuration?
Alors,d'accord,l'islam est une religion étrangère à la France dans la mesure de l'abandon de l'Algérie,du crime qui a été commis contre nos deux belles provinces du sud de la Méditerranée et doit être surveillé mais de là à en faire un bouc émissaire de nos maux en disant si ces galeux n'étaient pas là,tout irait bien,cela me paraît plus que faux mais une erreur profonde.
Nous en sommes là,nous Français,à cause de nos péchés,de nos turpitudes depuis cette révolution de 89 dont Satan était le chef et qui sait si l'islam en France n'est pas voulu par Dieu pour punir ce peuple de son apostasie,du reniement du baptême de Clovis!
Il en résulte qu'il faut avoir une base doctrinale suffisante pour penser et agir en contre-révolutionnaire et nous avons besoin de saints et de saintes et non pas d'infirmes spirituels qui ne sauveront rien,ni le pays,ni les autres,ni eux-mêmes.

Écrit par : amédée | 13 février 2014

Répondre à ce commentaire

@Amédée
"nous sommes allés les chercher, nous les avons "
Désolé nous n'avons rien été chercher du tout, le patronat et une clique politicienne de droite et de gauche pour des raisons diverses nous les ont imposés, voila la seule vérité.

Écrit par : stephe | 13 février 2014

Répondre à ce commentaire

Nous sommes allés en Afrique du Nord;la Tunisie et le Maroc ont été des protectorats français durant 70 ou 50 ans,l'Algérie a fait partie de notre chair;notre main mise résultant d'une conquête militaire,ils nous ont pas pris par la main pour venir chez eux,n'est-ce pas?Et pour les Algériens,nous les avons lâchement abandonnés et la France a cessé d'être une grande nation et aujourd'hui une minorité de ces gens-là se retrouvent chez nous et on se plaint?
Et on trouve cela anormal;c'est le contraire qui l'aurait été,pas besoin de parler de patronat ni de clique politicienne,vraiment désolé,stephe,le péché a de longues ombres.

Écrit par : amédée | 13 février 2014

Écrire un commentaire