01 février 2014

Il n’y a pas que le genre

Il y a aussi le sexe. Voici les premières et les dernières lignes du tableau « objectifs par cycles » d’un document pédagogique de l’académie de Grenoble, intitulé « Education à la sexualité, en GS-CP »

Les premières lignes concernent les enfants de « grande section » de maternelle, les dernières concernent les enfants de CM2 :

« Identifier les ressemblances et les différences entre le corps des garçons et celui des filles
- Nommer les parties du corps et notamment les OGE (organes génitaux extérieurs)
- Découvrir les 5 sens et le plaisir qu'ils suscitent »

« Identifier tous les changements liés à la  puberté chez la fille et chez le garçon
- Exprimer son ressenti face à ces changements
- Prendre conscience que les appareils reproducteurs deviennent fonctionnels et évoquer la contraception
Planches anatomiques, serviettes et tampons, préservatifs, pilules »

Telles sont les valeurs de la République selon Vincent Peillon. Objectif N°1 : pervertir les enfants dès le plus jeune âge.

Mais c’est aussi une « rumeur », n’est-ce pas…

16:12 Publié dans Ecole | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Quand dans la cour de récréation petites filles petits garçons vulves et roustons tripoteront
maîtres et maîtresses sous le préau joueront à la bête à deux dos...
Ah l'école! quel bordel!
Quoique... au gouvernement ce doit être encore pire...

Écrit par : Timone54 | 01 février 2014

Répondre à ce commentaire

Y a-t-il un évêque à Grenoble ? Pourquoi ne dit-il rien ? Pourquoi les parents d'élèves ne protestent-ils pas ? Un député pourrait-il protester ? Le mal n'agit que parce qu'il a le champ libre.

Écrit par : P.R. | 02 février 2014

Répondre à ce commentaire

Il y un évêque, plutôt mieux que les lamentables Matagrin et Dufaux qui lui ont laissé en héritage un des clergés les plus 68-tards de France.
Grenoble capitale du Planning, fief socialo-maçonnico-socialiste, pourrie par les écolos-bobos et les universitaires d'ultra-gauche. Mais ce qui se passe dans les écoles d'état et sous contrat à Grenoble se passe partout en France, il suffit de fouiner un peu...
Les protestations vous ne les verrez pas dans la presse!

Najat Vallaud-Belkacem sur Europe1 le 29 janvier 2014 :
« Je le redis ici pour tous les parents qui nous écoutent : on ne parle aucunement de sexualité à des enfants de primaire. »

Écrit par : Dauphin | 02 février 2014

Répondre à ce commentaire

lire : fief socialo-maçonnico-communiste, sans compter les anarcho-syndicalistes

Écrit par : Dauphin | 02 février 2014

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.