06 janvier 2014

Il a osé !

Le petit dictateur Valls a osé signer une circulaire demandant aux maires et aux préfets d’interdire des spectacles. En France. En 2014. C’est une atteinte grave aux libertés et traditions françaises.

Il est vrai que le petit monsieur Valls n’est pas français depuis longtemps.

Mais il est politicien depuis assez longtemps pour savoir que la devise de la République est à géométrie variable et que certains sont plus égaux que d’autres.

Ainsi s’arroge-t-il le droit d’interdire des spectacles qu’il qualifie d’antisémites. Au motif absurde qu’il y aurait « risques graves de troubles à l’ordre public ». Alors qu’il n’y a jamais eu de troubles à l’ordre public lors des spectacles de Dieudonné, et que s’il devait y en avoir à l’avenir ce serait uniquement à cause des provocations de ce monsieur Valls.

En revanche il y a eu des troubles à l’ordre public lors de spectacles violemment antichrétiens (dont ceux du même Dieudonné…). Mais cela ne concerne pas monsieur Valls, pas plus que ne le concernent les profanations d’églises. Il n’y a que lorsqu’on s’en prend aux musulmans et aux juifs, et à la loi détruisant le mariage, qu’il se réveille au point de prendre des mesures dictatoriales.

Dans la République dictatoriale de Manuel Carlos Valls, né à Barcelone (Espagne) et français depuis 1982, il n’y a plus ni liberté, ni égalité, ni fraternité. Certes, on le savait déjà. Mais on peut dire qu’il en rajoute une sérieuse couche…

N.B. La circulaire Valls fait mention de « l’arrêt de principe du Conseil d’Etat Benjamin du 19 mai 1933 ». Cet arrêt est mentionné de façon à faire croire que c’est lui qui a réglé la question et qui permet d’interdire les spectacles de Dieudonné. OR C’EST TOUT LE CONTRAIRE. En 1933, le maire de Nevers avait interdit une conférence de René Benjamin sous pression des syndicats d’instituteurs qui reprochaient à l’écrivain de les ridiculiser à chacune de ses interventions. Le 19 mai 1933, le Conseil d’Etat annula la décision du maire de Nevers "au motif que les risques de troubles à l’ordre public allégués par le maire pour interdire cette réunion n’étaient pas tels qu’ils aient pu justifier légalement l’interdiction de cette réunion, alors que la liberté de réunion est garantie par les lois du 30 juin 1881 et du 28 mars 1907".

Voici les considérants essentiels de l'arrêt Benjamin:

Considérant que s’il incombe au maire, en vertu de l’article 97 de la loi du 5 avril 1884, de prendre les mesures qu’exige le maintien de l’ordre, il doit concilier l’exercice de ses pouvoirs avec le respect de la liberté de réunion garantie par les lois des 30 juin 1881 et 28 mars 1907.

Considérant que, pour interdire les conférences du Sieur Benjamin, (...) le maire s’est fondé sur ce que la venue du Sieur Benjamin à Nevers était de nature à troubler l’ordre public.

Considérant qu’il résulte de l’instruction, que l’éventualité de troubles, alléguée par le maire de Nevers, ne présentait pas un degré de gravité tel qu’il n’ait pu, sans interdire la conférence, maintenir l’ordre en édictant les mesures de police qu’il lui appartenait de prendre ; que dès lors, (...) les requérants sont fondés à soutenir que les arrêtés attaqués sont entachés d’excès de pouvoir ; (…). [Annulation des arrêtés.]

Il est donc bien clair, d'après cet arrêt, qu'un maire n'a pas à interdire le spectacle de Dieudonné, mais qu'il est de son devoir de maintenir l’ordre en édictant les éventuelles mesures de police qu’il lui appartient de prendre pour contenir les trois excités qui viendraient perturber l'ordre public à l'appel du ministre et de quelques lobbies.

*

La réaction de l'AGRIF

Action pénale contre le ministre des cultes pour provocation à la discrimination envers les chrétiens

"Dans sa directive de ce 6 janvier 2014 adressée aux préfets à propos de Monsieur Dieudonné, Monsieur Manuel Valls, ministre de l’Intérieur et des cultes, donne pour instruction de « susciter, proposer ou valoriser des initiatives de sensibilisation et de pédagogie préventives contre les comportements racistes, antisémites, antimusulmans ou intolérants ».

"On est proprement stupéfait de constater qu’est exclue explicitement de cette directive la prévention du racisme et des actes anti-chrétiens.

"Cette discrimination est aussi significative qu’intolérable en une période où les attaques contre les chrétiens ne cessent de se multiplier, et notamment à Paris où deux profanations abominables ont été récemment perpétrées dans l’église Sainte-Odile et l’église de la Madeleine. Mais manifestement Monsieur Manuel Valls n’a cure de ce que font les Femen ou le dévastateur de Sainte-Odile. Il se rend donc lui-même coupable d’une odieuse discrimination envers les chrétiens et enjoint ses préfets de discriminer de même.

"Pour lui, à l’évidence, les chrétiens et leurs lieux de culte ne doivent manifestement pas être protégés à l’instar des autres communautés.

"L’ AGRIF entend saisir la Cour de Justice de la République et a confié cette procédure à son avocat maître Jérôme Triomphe du barreau de Paris."

Commentaires

N'oublions pas Golgota Picnic et Sur le concept de visage du Christ, subventionnées par le Trésor public et protégées par la police, alors qu'elles s'en prenaient violemment aux croyances des chrétiens.

Ce gouvernement est infâme.

Écrit par : Denis Merlin | 06 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Il est vrai que les deux pièces que j'ai citées ont été jouées du temps de Sarkozy (automne 2011 si mes souvenirs sont bons)... Je confondais.

En tous cas, c'est le même État français.

Écrit par : Denis Merlin | 06 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

C'est le gouvernement de Manuel Valls qui vient de nommer l'auteur de Golgota Picnic directeur du théâtre de Montpellier.
http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2013/12/14/l-affront-d-aurelie-filipetti-a-la-france-et-aux-chretiens-5246531.html

Écrit par : Yves Daoudal | 06 janvier 2014

Oui, je sais, c'est la même clique IEP, ENA, ENM etc. Elle se retrouve à la tête des partis UMPS et FN.

Écrit par : Denis Merlin | 06 janvier 2014

Pouvez-vous nous confirmer les prises de position anti-chrétiennes de Dieudonné dans ses spectacles ? C'est-à-dire être plus précis.

Écrit par : Denis Merlin | 06 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Non, je ne peux pas être plus précis, je parle par ouï dire. Il faudrait visionner par exemple son spectacle "Pardon Judas", mais je n'en ai pas du tout envie...

Écrit par : Yves Daoudal | 06 janvier 2014

Merci de votre réponse, c'est vrai que je ne connais pas ce spectacle. Mais le seul titre est éloquent.

Écrit par : Denis Merlin | 06 janvier 2014

le fils aîné de Dieudonné répond au doux prénom de Judas; il a du changer depuis son fusil d'épaule puisqu'il a fait baptiser une de ses filles, prénommée Prune, dont le parrain est Jean-Marie Le Pen

Écrit par : théofrède | 07 janvier 2014

Bonsoir,

A tous ceux qui seraient tentés de prendre la défense du fameux Dieudonné, je vous conseille d'écouter ces deux extraits d'interview publiées par l'excellent Observatoire de l'islamisation.
Il est vrai que nous pouvons avoir des ennemis communs mais ce personnage n'est certainement pas à considérer comme un allié.

http://www.islamisation.fr/archive/2014/01/05/dieudonne-veut-servir-les-interets-de-la-revolution-islamiqu-5263773.html

Sainte fête de l’Épiphanie à tous!

Écrit par : Tomick | 06 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Merci Tomick pour cette info précieuse. Tous ces personnages mis en avant par les médias en positif ou négatif servent le pouvoir. Ils sont là pour cristalliser les frustrations et éventuellement pour servir d'alibi à la dictature actuelle pour baîllonner les véritables opposants, c'est à dire les catholiques. Dieudonné porte mal son nom, c'est un faux allié.

Écrit par : Dauphin | 06 janvier 2014

En dehors de toute autre considération,Dieudonné a droit à l'expression;le contraire signifie que nous sommes en dictature.
Nous arrivons au point terminal de la Révolution de 89:dissolution de la nation,arrêt de mort de la famille sous l'égide du nouvel ordre mondial satanique esclavagiste.
Tout est de la faute des catholiques qui ont tout accepté depuis 50 ans et plus dans ce pays et notamment des Traditionalistes qui s'invectivent entre eux et ne sont même pas capable de mettre en place une plate-forme d'action commune,c'est lamentable.

Écrit par : amédée | 06 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

que nous soyons en dictature n'est pas un scoop; il semble d'ailleurs que dictature et socialisme soient inséparables, et vont dans les plus petits détails : le parlement suédois est en train d'examiner un texte qui interdit aux hommes de pisser debout, ce qui est conforme aux coutumes musulmanes

Écrit par : théofrède | 07 janvier 2014

Il faut pisser comme les Femen, de préférence sur un portrait d'un ennemi quelconque (ennemi de la laïcité, de la démocratie, de l'avortement, de la barbarie etc) . Dans ce cas vous pourrez le faire en public en pleine rue sans encourir une atteinte aux bonnes moeurs (puisqu'il n'y a plus de bonnes moeurs, elles sont interdites)

Écrit par : Dauphin | 07 janvier 2014

Il existe un délit d'exhibition sexuelle:

Article 222-32 En savoir plus sur cet article...

L'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idSectionTA=LEGISCTA000021796946&cidTexte=LEGITEXT000006070719

Faire pipi en public est une exhibition sexuelle qui n'est poursuivie en France que si vous jouissez d'une immunité d'opinion (si vous êtes de gauche, vous pouvez faire pipi en public, dans le cas contraire, non).

Écrit par : Denis Merlin | 07 janvier 2014

"Faire pipi en public est une exhibition sexuelle qui n'est poursuivie en France que si vous ne jouissez pas d'une immunité d'opinion (si vous êtes de gauche, vous pouvez faire pipi en public, dans le cas contraire, non)."

Mes lecteurs auront rectifié d'eux-mêmes.

Écrit par : Denis Merlin | 07 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Ce à quoi,nous assistons actuellement,c'est à la construction d'un transhumanisme satanique que porte le nouvel ordre mondial qui est lui-même l'aboutissement de la matrice de toutes les révolutions,celle de 89;les maîtres du monde ont besoin d'esclaves et Dieudonné les gêne;ils utiliseront tous les moyens pour s'en débarrasser,contrôle fiscal notamment.
Seule la contre-révolution intégrale peut mettre en échec ces gens-là mais nous en sommes loin;je ne vois que d'autres sectes révolutionnaires y compris ce parti populiste aux dirigeants athées,souvent invertis et qui est prêt à toutes les compromissions avec ce nouvel ordre mondial pour récolter des voix,hélas!Le dit parti populiste participant d'ailleurs dans cet optique à la condamnation de l'humoriste;bravo Dieudonné,tu donnes des leçons de courage aux Français de souche!Ils en ont bien besoin,ils sont descendus très bas,ces Français de souche pour beaucoup d'entre eux,dévirilisés!
Seul un petit reste.......

Écrit par : amédée | 07 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

A propos d'exhibitionnisme, on constate que les Femen ne sont pas poursuivies pour ce délit...
Il est vrai que, alliées antichrétiennes de cet immonde gouvernement socialiste, elles ont droit à tous les égards.

Écrit par : Florian 78 | 08 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire