25 décembre 2013

Nativité du Seigneur

birth-of-christ.jpg

Venez, réjouissons-nous dans le Seigneur * en exposant le mystère de ce jour. * Le mur de séparation est renversé; * le glaive flamboyant est déposé, * les Chérubins ne gardent plus l'arbre de vie; * et moi, je participe aux délices du Paradis * dont la désobéissance m'avait exclu, * car l'Icône immuable du Père divin, * l'empreinte de son éternité, * prend forme d'esclave en naissant * d'une Mère vierge, sans subir de changement, * et le Dieu véritable demeure ce qu'il était, * assumant ce qui lui était étranger, * l'humanité, par amour des hommes; * aussi chantons à notre Dieu: * Toi qui es né de la Vierge, aie pitié de nous. (2 fois)

Naissant de la Vierge sainte, le Seigneur * illumine l'univers; * les Bergers passent la nuit dans les champs, * les Mages se prosternent devant Dieu, * les Anges le chantent dans les cieux, * tandis qu'Hérode est troublé, * car Dieu est apparu dans la chair * comme Sauveur de nos âmes. (2 fois)

Ton règne, Ô Christ notre Dieu, * est un règne pour les siècles, * ton empire, pour les âges des âges. * Toi qui pris Chair du saint Esprit * et de la toujours-vierge Marie, * tu as fait luire sur nous ta clarté * en ton avènement, Ô Christ notre Dieu; * lumière de lumière et le reflet du Père, * tu as illuminé toute la création. * Tout ce qui vit et respire te loue, * marque du Père en sa divine splendeur. * Toi dont l'existence précède les temps * et qui, né d'une Vierge, as brillé comme Dieu, * Seigneur Jésus, aie pitié de nous.

Ô Christ, que pouvons-nous t'offrir en présent * pour être apparu sur terre en notre humanité? * Chacune de tes créatures, en effet, * exprime son action de grâce en t'apportant: * les Anges, leur chant, * le Ciel, une étoile, * les Mages, leurs cadeaux, * les Bergers, l'émerveillement, * la Terre, une grotte, * le Désert, une crèche * et nous-mêmes une Mère vierge. * Dieu d'avant les siècles, aie pitié de nous.

Gloire au Père ... Maintenant ...

Auguste, régnant seul sur le monde habité, * fit cesser la multitude des pouvoirs temporels * et ton incarnation de la Vierge immaculée fit cesser la multitude des faux-dieux; * de même que toutes les cités * furent soumises à un royaume universel, * de même toutes les nations crurent en un seul Dieu souverain; * et tandis que les peuples furent recensés sur l'ordre de César, * nous les fidèles, c'est au nom de notre Dieu, * au registre de la divinité, * qu'en ton incarnation nous fûmes inscrits. * Grande est ta miséricorde, Seigneur, gloire à toi.

Liturgie byzantine, premières vêpres de Noël, lucernaire.

Icône d’André Roublev.

00:05 Publié dans Liturgie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bonsoir,
Bonne et Sainte fête de la Nativité de Notre Seigneur JESUS-CHRIST qui s’achève.
Nous sommes projetés dans une nouvelle phase de notre humanité souffrante et de celle-ci nous devons prendre conscience qu'elle sera ce que nous en ferons.
Si nous pensons résister au mal par nos propres forces ou efforts, nous serons vaincus. Mais si nous nous tournons vers le Prince de la Paix qui vient de naître nous serons plus que vainqueurs.
C'est pourquoi, j'invite chacun de vous à vous tourner vers Lui, dans la Prière...
Jusqu'à ce qu'Il revienne!
Merci!
JFL

Écrit par : JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD | 25 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire