Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les BMW du Tadjikistan

Au cours d’une vaste enquête sur les voitures de luxe volées en Allemagne, les autorités allemandes ont découvert que 93 grosses BMW volées se trouvaient au Tadjikistan, et que leurs conducteurs avaient tous des liens familiaux ou économiques avec le président du pays, Emomalii Rahmon.

Non seulement le gouvernement du Tadjikistan refuse de rendre les véhicules à leurs propriétaires, mais il nie absolument les faits, alors que les voitures ont été repérées par GPS.

Quant aux douanes tadjikes, elles ne répondent pas. Elles sont dirigées par… le fils du président.

L’affaire, qui date en fait du mois de mai dernier, mais vient seulement d’être révélée par Bild, fait grand bruit dans la presse allemande.

Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • Cela fait augmenter le chiffres d'affaires de BMW de 93 unités, puisque les assurances vont payer le remplacement. Et les voleurs ne se donnent même pas la peine de désactiver le GPS. Bientôt, seuls les politiciens et trafiquants de drogues (quelquefois ce sont les mêmes) pourront se payer ces voitures de luxe.

Écrire un commentaire

Optionnel