Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quand l’Unesco tacle les laïcards

Le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco, qui tient à Bakou sa huitième session jusqu'au 7 décembre, a inscrit hier les ostensions limousines dans « la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité ».

L’Unesco rappelle que « les Ostensions septennales limousines consistent en de grandioses cérémonies et processions organisées tous les sept ans en vue de l'exposition et de la vénération de reliques de saints chrétiens ».

C’est un cinglant désaveu des militants de la prétendue Libre Pensée, qui avaient attaqué en 2009 les municipalités, le conseil général de la Haute Vienne et le conseil régional du Limousin, qui subventionnaient les ostensions, et le tribunal administratif qui leur avait donné raison. Ce tribunal avait considéré « l'intérêt culturel, touristique et économique non négligeable » de ces « cérémonies traditionnelles », mais il avait estimé que « dès lors qu'elles trouvent leur fondement même dans la vénération de saints catholiques et que leur objet est la présentation au public des reliques de saints, elles ne peuvent pas être considérées comme ayant perdu leur caractère de cérémonie de culte de la religion catholique », et donc les subventionner contrevient à la loi de 1905.

On voit que l’Unesco, qui n’est pourtant pas irréprochable par ailleurs, n’a pas la même conception de la laïcité.

Lien permanent Catégories : Laïcité 1 commentaire

Commentaires

  • La laïcité est surtout une imbécillité franco-française, exportée par ci par là avec plus ou moins de succès...

Écrire un commentaire

Optionnel