27 juin 2013

La « violence inouïe » du Dr Dor

Le Dr Dor a comparu hier (pendant quatre heures) devant le tribunal correctionnel de Paris. L’avocat d’une des parties civiles a souligné que le fait de montrer des chaussons de bébé à une femme enceinte était « un acte d’une violence inouïe ».

Le parquet a requis un mois de prison avec sursis et 8.000 euros d’amende. Non pour violence inouïe, mais pour "entrave à IVG", ce qui n’est pas moins délirant.

Le jugement devrait être rendu le 16 septembre.

Commentaires

Je pense qu'il faut interdire tous les magasins vendant des affaires pour les bébés, voire les pharmacies qui présentent des boites de lait en poudre pour bébés sur tous les parcours susceptibles d'être empruntés par des malheureuses se dirigeant vers un "planning familial", voire un avortoir. Prévenir aussi les mamans avec des enfants en poussette de ne pas passer par là.
etc!
Nous sommes vraiment dans un état totalitaire!

Écrit par : c | 27 juin 2013

Répondre à ce commentaire

mais non, ce n'est pas délirant : ça prouve que notre république laicarde et maçonnique est contrainte par les faits de reconnaitre la force de la prière

Écrit par : theofrede | 27 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Selon cet article de presse (metronews.fr), le juge aurait suggéré, sur le ton de la blague (de bon goût, nécessairement, car citoyenne), une petite thérapie en sus pour le docteur Dor.
Ceci s'ajoute aux propos de monsieur Bergé qui proposait de faire soigner les maires refusant les parodies unisexes de mariage.
https://twitter.com/SOSRaciste/status/350187340251164672/photo/1

Écrit par : Olivier | 27 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Selon le blog de Bernard Antony (AGRIF) "le" juge blagueur est une procureuse blagueuse.

Écrit par : riri | 28 juin 2013

@Olivier
Un juge qui blague de cette façon pendant une audience, c'est vraiment terriblement inquiétant. Il n'y a qu'un pas pour qu'il demande une expertise et un placement sous tutelle ou je ne sais quel procédure pour, étant donné l'âge du Dr Dor, qu'il soit mis hors circuit. C'est assez effrayant de voir des gens de si hautes responsabilités, avoir une telle vision limitée de la réalité.
Je n'ai pas les chiffres pour la France mais en Espagne les 120 000 avortements ont provoqué en 2012, 72% de la population perdue.
Et ne parlons pas du mal être et des dépressions que ces femmes qui ont avorté vont avoir toute leur vie.
Mais c'est vrai que en dictature penser c'est désobéir!

Écrit par : c | 27 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Tout cela finira mal,la coupe de la colère de Dieu est pleine.

Écrit par : amédée | 27 juin 2013

Répondre à ce commentaire

de toute façon, ce ne serait pas une nouveauté : sous la IIIème République déjà, la Haute-Loire avait un député qui ne plaisait pas à l'oligarchie dominante, Philibert Besson; chaque fois que son élection était invalidée, ses électeurs avaient le mauvais goût de le réélire; on a réglé le problème en le faisant interner

Écrit par : theofrede | 28 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Lu et vu sur
http://www.hli.org.pl/drupal/pl/node/8216

Dictionnaire anglo-saxon de la langue des signes : le mot « avortement »

(tout est dit !)

Le « dictionnaire anglais pour la langue des signes » online . La traductrice nous montre les signes pour des mots particuliers Nous voyons de façon claire et brutale la façon de dire « avortement » en langue des signes.

Nous étonne le coté direct et la franchise de la visualisation. D’abord, à hauteur du ventre, un enfant que l’on berce et que l’on jette ensuite à comme à la poubelle.

Ce « signe » résume tout le drame de l’avortement .
Video empruntée au site LifeSiteNews du 28-06-2013

(P.S : le site US de LifeSiteNews parle aussi de notre ami Nicolas :

http://www.lifesitenews.com/news/thousands-of-french-protest-mistreatment-of-young-pro-family-protester-sent )

Écrit par : domremy | 30 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.