10 avril 2013

Avignon: au tribunal de la charia

TSHIRT-bon.jpg

Le tribunal correctionnel d'Avignon a relaxé la mère et l’oncle du gamin gentiment prénommé Jihad et qui était allé à l’école avec un tee-shirt indiquant « Jihad, né le 11 septembre », et « Je suis une bombe ».

Au motif que l’apologie de crime doit être non équivoque pour être sanctionnée.

Bref, la bombe du jihad le 11 septembre c’est équivoque. Les Américains apprécieront.

Nul doute également que les petits Sorguais, leurs parents, et les enseignants, vont être ravis de voir revenir à l’école le charmant Jihad avec son charmant tee-shirt.

Le méchant étant le maire de Sorgues, Thierry Lagneau, qui avait osé dénoncer la charmante plaisanterie. Le tribunal a jugé irrecevable de fait sa constitution de partie civile.

Le vice-procureur Olivier Couvignon avait demandé une condamnation, en s’exclamant : « Qui peut aujourd’hui prétendre que ce n’est pas une allusion directe et scandaleuse au terrorisme ? »

Il va falloir le rééduquer vite fait, celui-là...

Addendum 11 avril

Le parquet fait appel. Quand même.

18:31 Publié dans Islam, Justice | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Par contre, porter un teashirt de la manif pour tous est un grave délit qui vous emmène au poste et pire.

Écrit par : Jean | 11 avril 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.