19 novembre 2012

La haine et le mépris antifrançais d’Houria Bouteldja impunis

Rejetant la plainte en appel de l’AGRIF et ne suivant pas les sévères réquisitions du Parquet, la Cour d’Appel de Toulouse, présidée par le juge Bastié, a prononcé la relaxe d’Houria Bouteldja, acceptant de la croire quand elle affirme n’avoir pas traité de « sous-chiens » « ces blancs qu’il faut bien nommer » et qu’il faut « éduquer », mais de souchiens.

Lire la réaction de Bernard Antony.

Commentaires

Il aurait fallu être bien naïf pour s'attendre à autre chose de nos jours.
On en aura confirmation quand viendra le procès intenté par les Femen contre Civitas pour de prétendues brutalités commises contre elles lors de la marche pacifique (pacifique d'un seul côté, devinez lequel, mais après quelques manifestations de désaccord sur le mode humoristique, forcément, il y a eu quelques réactions "fascistes", ben voyons...).
Même si certains n'aiment pas beaucoup le site de Novopress, allez tout de même y faire un tour cette fois-ci. Ca n'engage à rien , c'est juste pour voir.

Écrit par : riri | 20 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.