30 août 2012

Parachever le génocide des trisomiques

Depuis le 20 août 2012, le nouveau test "Praena Test", permettant de dépister la trisomie 21 par une simple prise de sang et développé par le laboratoire allemand LifeCodexx, est commercialisé en Allemagne, en Suisse, en Autriche et au Liechtenstein.

Jean-Marie Le Méné rappelle que 96% des enfants trisomiques sont déjà tués avant la naissance. Il ajoute :

« Le nouveau test permet d’obtenir le diagnostic de trisomie avant la fin du délai légal pour pratiquer une interruption volontaire de grossesse.  Inéluctablement cette nouvelle technique va faire disparaitre la distinction IVG / IM(médicale)G et conduira à noyer indistinctement les avortements eugéniques pratiqués pour cause de trisomie dans la masse de ceux demandés par la femme. Le résultat est terrifiant : le génocide des enfants trisomiques in utero ne sera plus décompté et n’existera plus. A l’assassinat d’un groupe humain déterminé par son génome s’ajoutera l’assassinat de leur mémoire. »

Commentaires

Génocide-mémoricide, rien n'a changé depuis que le "siècle des lumières" a inventé le concept, si ce n'est la technique utilisée. Comme le diable doit se frotter les mains!

Écrit par : c | 30 août 2012

Répondre à ce commentaire

C'est même 96% des enfants "présumés trisomiques", puisque les tests de trisomie ne sont pas fiable à 100%.

Écrit par : ArnaudLR | 30 août 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire