04 juillet 2012

Pas de chance (pour la France)

Le tueur de Montauban et Toulouse s’appelait Mohammed Mehra.

Le meurtrier de deux gendarmes à Collobrières s’appelle Abdallah Boumezaar.

Le preneur d’otages de Toulouse s’appelle Fehti Boumaza.

L’assassin de Killian s’appelle Souleymane.

Le tueur présumé de Lille s’appelle Mokhtari Fayçal. Son complice présumé s’appelle Djelloul Cherifi.

Mais il ne faut pas faire d’amalgames. D’ailleurs, à part le Tchétchène Souleymane, ils sont tous « français ». Aussi.

Commentaires

Pas d'amalgame et "Laissez nous inaugurer les mosquées" comme diraient nos évêques (ou presque tous).

Écrit par : drazig | 04 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

Mais quelle France allons nous laisser à nos enfants avec nos politiciens eunuques ?

Quelle honte, vivement que Dieu proclame la fin du monde car on ne mérite pas d'agir comme ça.

Écrit par : Le gaulois | 06 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

le tchéchène le serait peut-être devenu à 18 ans, mais là il n'avait que 16 ans!

Écrit par : c | 07 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.