15 avril 2009

Les pêcheurs victimes de Sarkozy et de l’Europe

Communiqué de Jean-Marie Le Pen

Les marins pêcheurs de la Côte d'Opale sont des victimes, parmi tant d'autres, à la fois des fausses promesses de Nicolas Sarkozy, et de la dictature européenne.

Nicolas Sarkozy avait prétendu régler le problème des marins pêcheurs lors de sa visite impromptue au Guilvinec le 6 novembre 2007. Michel Barnier avait alors élaboré un plan qui était un miroir aux alouettes, comme on en a aujourd'hui la confirmation.

Le 18 janvier 2008, Nicolas Sarkozy déclarait à Boulogne-sur-Mer qu'il fallait « sortir des quotas » et qu'il s'engageait à le faire au cours de la présidence française de l'UE. Il n'en fit rien, parce que la pêche est du domaine communautaire et qu'il n'avait même pas la possibilité de mettre la question sur la table.

Et, pendant que les pêcheurs français sont interdits de pêche, les Norvégiens, qui se sont bien gardé d'intégrer l'Union européenne, pêchent le cabillaud et en inondent le marché français.

On constate aussi qu'aujourd'hui même la Commission européenne raccourcit encore de 15 jours la campagne de pêche au thon rouge en Méditerranée, et les quotas de près de 3.000 tonnes. L'Europe ajoute la provocation à la dictature.

Commentaires

L'indépendance et la souveraineté sont les biens les plus précieux pour une nation;ces biens ont été perdus par la France en entrant dans l'U.E.
Peut-on faire marche arrière?Oui mais très difficilement.

Écrit par : bergerac | 17 avril 2009

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.