Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gagnez des millions !

Alexander Osipov, le gouverneur du kraï de Transbaïkalie, à la frontière de la Chone et de la Mongolie, a signé un décret par lequel il offre 3 millions de roubles (40.000 €) à chaque soldat russe qui parviendra à capturer un char Leopard 2 en état de marche. Près d’un million s’il l’a détruit. C’est 1,5 million pour la capture d’un char Abrams, 500.000 s’il est détruit. Et il y a des primes aussi pour ceux qui auront aidé à la capture ou la destruction.

L’entreprise chimique Fores offre quant à elle 5 millions de roubles au premier soldat qui détruira un Leopard 2 ou un Abrams, et 500.0000 roubles ensuite.

L’acteur Ivan Okhlobystin offre également de fortes sommes pour tout Abrams endommagé.

Le bataillon Soudoplatov de Zaporojié (formé de 600 volontaires sous l’autorité du fils du gouverneur de la région) vient d’annoncer qu’il offre 12 millions de roubles (près de 157.000 €) pour toute capture d’un Leopard 2, d’un Abrams ou d’un Challenger.

Le problème pour les valeureux chasseurs de prime est que ces chars ne sont pas près d’arriver. En attendant, le gouvernement allemand donne l’autorisation aux fabricants d’armes de livrer leurs chars Leopard 1. L’armée n’en a plus depuis longtemps, mais il en reste chez les fournisseurs. Le problème est qu’ils ne peuvent pas arriver vite non plus, puisqu’il faut les remettre en état. Et l’autre problème est qu’on n’a quasiment plus de munitions pour ces engins-là… Et s’ils arrivent, il faudra que les chasseurs de prime ne les confondent pas. Pour un Leopard 1 qui n'a plus de munitions il n’y a pas de prime. Trop facile…

(Au fait, on parle de quelques dizaines de chars qui pourraient être livrés un jour. Les Russes ont « encore » 12.000 chars.)

Commentaires

  • Si les chars ne sont pas arrivés, il faut aller les chercher en Pologne et en Allemagne, cela économisera les frais de transport. Un petit sabotage en pays de l'OTAN? Les Anglais ont bien fait sauter les gazoducs et personne ne s'en est offusqué.

  • Il leur faudra attendre quelques mois, pour la livraison et la formation, puis ce sera le dégel et l'embourbement assuré. J'espère que d'ici-là on verra poindre des accords de paix.
    Zelensky pourra toujours les vendre aux africains pour remplacer l'argent de la corruption de son copain Kolomoïsky qu'il a été obligé de faire arrêter pour corruption pour espérer garder le financement occidental.
    Cela sent la fin de régime.
    Israël lui tend les bras, c'est un vrai refuge pour escrocs de sa tribu.

Écrire un commentaire

Optionnel