Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Remerciements

Fd0pz0lXgAEVLkf.jpg

Ces affiches fleurissent à Donetsk. Sur la première on voit Jobidon, avec cette légende : "Merci papy pour notre VICTOIRE." Suit le résultat du référendum.

Sur l’autre on voit Ursule, et l’adaptation d’un vers d’un poème de Pouchkine, qui dit à peu près : "Ursule ! Bois du chagrin, mais où donc est la tasse…"

C’est dans le poème intitulé Soir d’hiver, l’un de ceux que Pauline Viardot mit en musique, et que l’on dédiera donc à Ursule. Le livret du CD donne la traduction de Louis Pomey, et la strophe où se trouve le vers est ainsi traduite :

Ça, buvons, ô bonne mère,
Si fidèle à mon malheur,
Bois avec moi, prends un verre,
Le bon vin donne du cœur.

Capture d’écran 2022-09-29 à 16.13.41.png

Commentaires

  • Il y a six ou sept ans, je me suis fait salement railler par le père d'un ami parce que je disais que la Commission européenne c'était le Politburo.
    Je suis bien content pour les Russes de Donetsk, pour autant qu'ils soient réellement libérés de l'emprise des oligarques. Mais sachant ce que nous méritons, il pourrait nous falloir beaucoup de bon ou de mauvais vin, à nous et surtout aux Allemands, si l'anticyclone du siècle venait sur nous de Sibérie.

Écrire un commentaire

Optionnel