Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

In memoriam

FdkpFKFWIAAlkzo.png

Le Français Yevhen Brakh dit "Mali", qui a servi 5 ans dans la Légion étrangère, et qui était membre des Forces spéciales ukrainiennes, est mort au front.

Commentaires

  • Le mot d'ordre officiel : ruinons-nous pour les valeurs portées par ce type.

  • Ce type est mort comme un con et c'est triste pour lui, mais avec un nom comme celui-là, il est français comme moi je suis archevêque et comme Macron inspire confiance.

  • La Légion était là pour récupérer des paumés, maintenant elle les forme à la défense des valeurs démoncrato-ukronazies.

  • Remarquez, il n'a fait que 5 ans : un "Engagé-gamelle" de plus. Pas sûr que la Légion ait perdu grand chose. Dans la colo, on définissait la Légion comme un asile ambulant et on les surnommait les "Haricots verts".

  • Il faut noter que des deux photographies qui montrent ce garçon devant un drapeau nazi l'une au moins a été retouchée puisque c'est bien deux fois la même image de ce Yevhen Brakh. Si des personnages ont été ajoutés sur la seconde photographie, on peut fortement soupçonner que l'étendard l'ait été également. Il est douteux qu'un légionnaire français ait voulu ou obtenu l'autorisation de poser devant un drapeau nazi. On fait dire ce qu'on veut aux images, de nos jours.
    Il n'est donc pas forcément judicieux de publier ces images de propagande, à bien des égards déshonorantes tant pour l'armée française que pour ce jeune homme, qui s'est sans doute engagé dans la Légion pour de bonnes raisons et qui est peut-être allé combattre en Ukraine de bonne foi, ou simplement parce qu'il en avait reçu l'ordre.
    Je revois mon premier jugement exprimé dans mon premier post. Ce jeune homme est peut-être français de sang.

  • C'est un drapeau de le Kriegsmarine. Je confirme que l'on avait (toujours je suppose) pas le droit d'accrocher n'importe quoi sur les murs des chambrées.
    On nous avait fait décrocher le poster très connu "Why" ainsi que l'affiche du film "La croix de fer" de Peckinpah. Ceci dit c'était en 91, avant l'équivalent de "Vatican II" pour l'armée de terre Française.

  • Que les photos soient retouchées ou non (celle du bas est évidemment un montage), le fait est que c'est lui qui les a publiées sur sa page Facebook. Donc qu'il se revendiquait comme nazi.

    Ce drapeau est très courant en Ukraine.

  • Alors c'était bien un con.

  • Celle-là n'est pas retouchée.
    https://twitter.com/LogKa11/status/1574066415321382912

Écrire un commentaire

Optionnel