Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Avant-guerre…

Le Cerf n’est pas une maison d’édition « affiliée à un Etat, Russie », comme dit Twitter pour prévenir les internautes que ce qu’ils vont voir est de la propagande… Et 2003, ce n’est pas si vieux… Or voici ce qu’on pouvait lire dans un livre publié en 2003 par Le Cerf, et qui n’a provoqué aucune polémique :

Saint Alipios était l’un des grands ascètes qui rendirent célèbre le monastère des Cavernes de Kiev. En la personne de saint Alipios et de saint Grégoire, l’art sacré russe reçut, dès son début, une impulsion d’hommes éclairés par une connaissance personnelle de la Révélation, des hommes comme la peinture d’icônes devait en connaître souvent par la suite. (…) En général, on ne peut juger de la période kiévienne de l’art sacré russe que par quelques fresques et mosaïques. L’invasion mongole, qui déferla vers le milieu du XIIIe siècle sur la majeure partie de la Russie, ne se borna pas à détruire un grand nombre d’œuvres, mais empêcha, dans une grande mesure, la peinture d’icônes nouvelles.

Léonide Ouspensky, Vladimir Lossky, Le sens des icônes, page 46.

Quiconque parlerait aujourd’hui de la « période kiévienne de l’art sacré russe » serait dénoncé comme un suppôt de Poutine, un négationniste de la culture ukrainienne. En 2003 c’était seulement une évidence...

(Et il reste que le monastère des Cavernes de Kiev – ou des Grottes de Kiev – est toujours, de jure comme de facto, un monastère russe.)

Commentaires

  • Les Européens sont tombés si bas aujourd'hui, qu'ils mettent leur gloire à lustrer les bottes des Américains en renonçant à la raison.

    En effet, contre l'Histoire, contre la raison, contre toute logique et même contre leurs propres intérêts et en toute mauvaise foi, c'est à qui aboira le plus fort contre la Russie pour complaire au Maître américain.

    Macron est très brillant dans cet exercice où il brasse beaucoup de vent. On se souvient de la honteuse vidéo où il court après Bidon qu'il s'honore d'appeler "Joe" pour lui annoncer avoir pris l'initiative de parler avec Poutine mais non sans avoir au préalable eu l'accord d'un obscur collaborateur dudit Bidon. Quel honte pour la France, que ce minable a humiliée en se conduisant comme un simple télégraphiste. Et devant l'attitude étonnée et l'air assez contrarié du Biden que le Macron avait rejoint en courant, il lui a redonné du "Monsieur le Président" en renonçant au "Joe".

    Il y a des moments où on se sent honteux d'être français, par la faute de ces vulgaires péteux qui ont succédé au grand Charles de Gaulle. Ce dernier a au moins eu le mérite de faire respecter son pays au-delà de ce que d'aucuns peuvent lui reprocher.

  • Oui, le père Bernardot mandaté par Pie XI pour contrer l'influence de Charles Maurras et l'Action française fonde la Vie Intellectuelle puis Sept. Autant dire que c'est plutôt "progressiste".
    Heureusement Pie XII, un peu plus lucide que Pie XI, leva l'interdit sur l'Action française dès 1939.

  • Ce n'est pas de l'art sacré mais j'écoutais cet après-midi Une nuit sur le mont Chauve dans l'interprétation qu'en proposait en 2002 Valery Gergiev chez Decca. Moussorgski et Gergiev sont à ma connaissance tout à fait russes, mais ce mont Chauve-là (colline de Lysa Hora) est situé près de Kiev. C'est où Nicolas Gogol, né en Ukraine, situe sa nouvelle. Qu'attend d'ailleurs Wikipédia pour faire de ce descendant de cosaques un écrivain ukrainien, et non russe, et un porte-parole des revendications de Zelenski (de fond ces revendications, puisqu'il s'agit d'exterminer les Russes) ?
    Dans la nouvelle de Gogol, il est question d'un sabbat de sorcières, ce qui correspond tout à fait aux rituels pratiqués par les ukro-nazis pour transformer Poutine en pot de chambre et Lavrov en chauve-souris. Hélas, une vraie bande de ratés, ces nazis ukrainiens ! Encore plus minables que leurs homologues allemands ! On devrait plutôt les appeler ukro-nases ! Leurs sataniques incantations, mal formulées, sont parties vers l'Ouest au lieu de l'Est. C'est le président de notre beau pays qui s'est retrouvé en pot de chambre, et sa "femme" en chauve-souris.

  • J'ai un faible pour Moussorgski, pour de mauvaises raisons, et surtout pour le mont Chauve car je n'ai presque plus de cheveux. Je déplore que parmi les génies qu'ont produits nos gentilles Antilles personne n'ait pensé au mont Pelé. Ç'aurait été bon pour le moral.

Écrire un commentaire

Optionnel