Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Référendums

Grosse surprise au journal télévisé de 13h sur France 2 (à 12 minutes). Le reportage sur les référendums dans les régions de l’est et du sud de l’Ukraine n’était pas une séquence de propagande otano-ukrainienne, mais montrait la réalité. C’était très bref, et encadré bien sûr des condamnations obligées, mais le reportage lui-même, d’une minute, était clair. On voyait des enseignantes faisant du porte-à-porte à Donetsk avec des bulletins de vote, pour éviter que les gens ne sortent de chez eux à cause des bombardements, mais ceux qui veulent se déplacer pourront aller dans un bureau de vote au dernier jour du scrutin. Le reportage donne la parole à l’homme qui reçoit un bulletin : « Bien sûr que c’est important, ça fait longtemps qu’on se demandait quand est-ce qu’on allait rejoindre la Russie. »

Seconde séquence : dans la rue, on entend des bombardements. « Ici la Russie est vue comme un protecteur, alors une majorité d’habitants nous dit vouloir voter en faveur du rattachement. » Une femme dans la rue : « je pense que nous n’avons plus d’autre choix, il faut que tout cela se termine. »

Cette étonnante minute de France 2, qui met par terre toute la propagande (y compris celle, purement ukrainienne, de France 24 – c’est pourtant la même maison ! sur la farouche résistance antirusse des habitants de ces régions) m’évite de publier des vidéos locales qui seraient taxées de propagande russe…

(Toutefois, pour ceux qui ne craignent rien, je signale la sympathique vidéo de Graham Phillips sur un bureau de vote dans un bus à Lougansk (et une deuxième). Et l'agence Ria Novosti a fait un bref résumé vidéo du début des opérations de vote en divers endroits.)

Commentaires

  • Pour une fois, en effet, on ne peut que saluer cette bonne nouvelle.
    Dites moi, je viens de faire un tour sur le blog de Bernard Antony, que j'ai bien connu. J'ai même gravi avec lui le Mont Ventoux lors d'un pélé en 2002... C'est dire...
    Malheureusement pour lui, il débloque complètement. Il ose comparer - mais de façon oblique en citant Thierry Wolton - le cimetière de Izioum avec Katyn.

    https://twitter.com/LaurentOzon/status/1573317011371069440?cxt=HHwWgMDQ3Y3fxdUrAAAA

    Je trouve cette attitude à la fois très grave et franchement lamentable. Lui qui dénonçais régulièrement la désinformation, voilà qu'il gobe tout ce que disent les journaleux.

  • Cela doit amuser Thierry Wolton, qui avait fait condamner Présent, journal dont Bernard Antony est un des fondateurs, pour un article (de moi) qui ne lui avait pas plu. Le tribunal avait simplement argumenté que la notoriété de monsieur Wolton (qui n'avait pas daigné paraître à l'audience) ne permettait pas qu'on mette en doute ce qu'il disait...

  • Anecdote (la Croix 31-08-2017):
    "Avec la curiosité rigoureuse qu’on lui connaît, Dominique Wolton interroge également le pape sur son enfance, son adolescence… Pour la première fois, le pape argentin explique avoir consulté une psychanalyste, de confession juive, pendant six mois, à l’âge de 42 ans : « Elle a été très bonne, très professionnelle. Cela m’a beaucoup aidé à un moment de ma vie où j’avais besoin d’éclaircir les choses. Et puis un jour, alors qu’elle était sur le point de mourir, elle m’a appelé. Pas pour les sacrements puisqu’elle était juive, mais pour un dialogue spirituel. »

Écrire un commentaire

Optionnel