Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

 Ce qu’on ne vous dira pas

La délégation de l’AIEA a réussi à visiter la centrale nucléaire de Zaporijié (qui se trouve en fait à Energodar). Le chef de l’AIEA, Rafael Grossi, a dit sobrement qu’il avait vu ce qu’il y avait à voir, et que des agents de l’AIEA allaient rester sur place.

Ce qu’on ne vous dira pas, c’est que les habitants d’Energodar ont remis à Rafael Grossi une pétition signée par 20.000 habitants de la ville (de 53.000 habitants), appelant à arrêter les provocations ukrainiennes, avec des photos et témoignages prouvant que les bombardements incessants sont le fait des Ukrainiens.

Capture d’écran 2022-09-01 à 20.33.41.png

FbpfuV5XoAMnmEe.jpg

FbpfunmXgAMgUzb.jpg

Commentaires

  • Information très intéressante mais quelles en sont les sources?

  • C'est astucieux que les agents de l'AIEA restent sur place. Zelensky aura du mal à se justifier s'il leur balance un missile ou des obus sur la gueule. Surtout avec des missiles et obus avec dédicace d'abrutis de "sponsors" occidentaux.

  • Bof. Des observateurs de l'OCDE étaient présents depuis 2014 dans le Donbass, ça n'a pas empêché l'Ukraine de bombarder à tout va.

  • Très juste, mais personne ne sait ce qu'est l'OCDE, alors que l'AIEA est mieux connue (à cause de l'Iran) et flinguer un de leurs observateurs passerai moins bien....

  • Aucun de ces organismes (OCDE, AIEA, ONU etc) ne sont politiquement indépendants. L'Ukraine continuera donc de faire ce qu'elle veut (et peut) tant qu'elle sera le valet servile des USA. Quand les condamnations morales commenceront à tomber sur ce pays fantoche à ce sujet, alors ce sera le signe de leur abandon par leur maître.

Écrire un commentaire

Optionnel