Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La dictature

affiche-minimes-toulouse-qm.jpg

ExxgNx4fenrKlC8qR8NzozpBXD9svT37594wgKcq.jpg

Les vaccinocrates sont hors d’eux à Toulouse parce que des affiches ont fleuri dans la ville dénonçant les effets secondaires des injections du produit « anti-covid ».

Les véhéments appels à supprimer ces affiches sont restés sans effet parce que, si elles sont bien visibles de la rue, elles sont installées dans des lieux privés…

Alors le gouvernement prend les grands moyens de la censure : l’Etat va interdire ces affiches par arrêté préfectoral…

La liberté d’expression, c’était avant. Même chez soi.

Commentaires

  • Mince l'insubmersible Titanic vaccinal commence à prendre l'eau. Vous vous rendez compte, quelques salauds de complotistes ont le culot de dire la vérité.
    Nota: pour les "élites" et leurs doses réservées il n'y a en effet aucun effet indésirable. L'Etat doit faire ses statistiques à partir de ce seul échantillon.

Écrire un commentaire

Optionnel