Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Leur propagande

Capture d’écran 2022-08-12 à 20.01.22.png

Ce matin, l’une des plus actives militantes de la propagande ukrainienne sur twitter (c’était son 8e tweet en une heure) publiait une vidéo montrant, disait-elle, « la propagande russe en cours d’élaboration ». On y voit le tournage d’un faux reportage sur des gens qui s’enfuient de leur immeuble de Donetsk en flammes, bombardé par les Ukrainiens. Mais la fumée vient d’un feu allumé devant les caméras et les gens ne courent que dans ils sont dans le champ. Et l’on voit les techniciens à l’œuvre, et l’on entend l’ordre du réalisateur aux figurants de courir.

Il s’agit donc effectivement de propagande. Sauf que ce ne peut pas être les Russes qui sont à la manœuvre, pour une raison très simple c’est que c’est tourné non pas à Donetsk  mais à Gostomel (Hostomel en ukrainien), commune limitrophe de Boutcha, village mondialement connu pour son « massacre » imputé aux Russes. Quelqu’un qui connaît Gostomel a mis en commentaire du tweet une photo du décor de la vidéo sans la fumée et sans les acteurs, et l’on ne peut que constater la supercherie. (On voit bien que la voiture calcinée a été brûlée il y a longtemps. L’immeuble a été gravement endommagé au premier jour de la guerre, le 24 (ou le 25) février, lors de la « bataille de l’aéroport de Hostomel ».

En soi cette affaire n’a pas d’importance. Sauf que le tweet s’est répandu comme une traînée de poudre et va certainement continuer de se répandre, car c’est une occasion rêvée de dénoncer la « propagande russe » et dans le même temps de s’en moquer.

Or s’il s’agit de propagande, il s’agit à l’évidence de propagande ukrainienne (mais on ne peut écarter l’hypothèse qu’il s’agisse du tournage d’une scène de film).

Capture d’écran 2022-08-12 à 20.03.56.png

Addendum. La vidéo vient d'être supprimée par "Altavista". Après avoir été retwittée plus de 3.000 fois. On peut donc certainement toujours la voir sur Twitter chez ceux qui l'ont retwittée, ou ici, ou sur les autres réseaux sociaux, ou dans les prochains jours à la télévision... ou ici puisqu'elle a été reprise par les pro-russes avec l'indication que c'est à Gostomel donc près de Kiev et non dans le Donetsk.

Addendum 2. Bien sûr ça continue de se répandre. « Admirez comment les rashistes filment le "bombardement de Donetsk par les Ukrainiens ».

*

Ce qui est proprement insupportable dans la propagande ukrainienne (outre son volume au moins dix fois supérieur au volume de la propagande russe et martelant d'absurdes contre-vérités) est la déshumanisation obsessionnelle des Russes, le plus souvent qualifiés d'"orcs". Ce qui conduit logiquement à la négation de toute culture russe et de la Russie elle-même. Les militants ukrainiens ont été entraînés à cela par leur façon de traiter de sous-hommes les habitants du Donbass, ce que l'on voit jusque dans les discours de Ioulia Tymochenko ou Petro Porochenko.

Commentaires

  • Outre que les ennemis de la vérité tiennent le pouvoir médiatique, on peut rappeler deux très célèbres citations, dont la première, de Jean de La Fontaine, est très antérieure au pouvoir d'animer l'image de la Bête et de la faire parler :
    "L'homme est de glace aux vérités ; Il est de feu pour les mensonges."
    L'autre, de 1932, se trouve dans Le Voyage au bout de la nuit et ne peut donc être imputée aux ennuis que Céline rencontra par la suite avec la communauté qui avait compris, dès l'aube du XXe siècle, tout le parti qu'on pouvait tirer, à s'en rendre maître, de l'image de la Bête :
    "Le délire de mentir et de croire s'attrape comme la gale."
    Je corrigerais : le délire de croire et de répandre les mensonges s'attrape comme la gale. C'est plus précis.

  • Ils nous méprisent tellement, ils nous prennent tellement pour des imbéciles qu'ils se permettent de sortir les pires bobars en nous priant de les croire sur parole. La réalité, c'est la fiction, la fiction c'est la réalité. C'est le procédé hollywoodien de la tribu au pouvoir. Le réel c'est pénible, on va vous fabriquer un "réel " beaucoup plus rose et accessoirement LGBT. Ne vous occupez de rien, nous pensons pour vous, nous faisons votre bonheur malgré vous et malgré Dieu. Le paradis sur Terre, quoi....Après la mort , c'est le néant, autant en profiter bande de cons, c'est l'élite qui vous le dit.

Écrire un commentaire

Optionnel