Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pauvre Old St Pat’s…

Screen-Shot-2022-06-21-at-4.38.46-PM-810x500.png

C’était dimanche à la messe dans l’ancienne église Saint-Patrick de Chicago. C’est l’un des rares bâtiments qui ont survécu à l’incendie de 18777, et la paroisse est, dit-on, la « pierre angulaire de la culture irlandaise » dans la ville. Elle se vante de « mener un mouvement de changement au sein de l’Eglise catholique marqué par une inclusion radicale, un culte raffiné et une parentalité transformatrice ».

Voilà pourquoi, en cette semaine de gay pride et de fête des pères, comme l’a souligné le curé, l’homélie a été donnée par deux hommes « mariés » « pères » de deux enfants, membres du très actif « groupe d’hommes gays » de la paroisse. Ils ont commenté le miracle de la multiplication des pains en parlant des miracles de leur vie : la légalisation des mariages de personnes de même sexe, l’adoption de deux enfants, la découverte d’une paroisse gay friendly.

Leur homélie a été saluée par une standing ovation.

Commentaires

  • Dieu peut-il se manifester parmi ceux qui font ouvertement projet de contester et réécrire à l'aune de leur psychologie malade tout ce qu'Il nous a enseigné?
    Des millions de martyrs sont morts en refusant de remettre en cause un iota de la doctrine catholique, les martyrs rwandais refusant un acte homosexuel avec leur roi perverti, les vierges soumises à d'ignobles outrages.
    Et ces obsédés de la fesse et du nombril prétendent nous dire comment relire l'histoire sainte.
    Nous ne sommes plus dans l'Eglise que des ennemis occupent, cette paroisse a cessée d'être catholique.
    Que Dieu leur vienne en aide.

  • Le cardinal-archevêque de Chicago, Blase Cupich, avait sommé en 2018 le père Paul Kalchik, curé de la paroisse de la Résurrection, de se soumettre à une évaluation psychiatrique. Il dut prendre la fuite, le père Kalchik, dans les prés !
    Son crime était d'avoir brûlé publiquement la bannière arc-en-ciel que l'un de ses prédécesseurs à la Résurrection, le père Daniel Montalbano, avait fait accrocher un temps au-dessus du maître autel. Montalbano, tragiquement rappelé à Dieu en 1991, alors qu'il étrennait une nouvelle machine sexuelle, était une sorte de pasteur Doucet "catholique". Si son archevêque de l'époque l'avait soumis à une expertise psychiatrique, peut-être lui aurait-il épargné une fin aussi ignominieuse...

  • Rectificatif : Montalbano est mort en 1997. Il siégeait en curé calotté de la paroisse de la Résurrection depuis 1991.

  • Cupich utilise les méthodes staliniennes pour faire taire un prêtre opposant aux LGBT que Cupich protège. Cupich est possédé. il n'est pas le seul.
    Montalbano a eu des funérailles grandioses alors qu'ils auraient mieux fait d'être discrets, vu ses moeurs perverses.

  • A votre avis, les ordinations vont elles être suspendues dans le diocèse de Chicago ?

  • La rupture avec le XC de l'église romaine commence à se voir "sacrément " ( adverbe qui signifie " qui ment avec le sacré " )

  • Bergole la vérole vient de faire frapper une monnaie de 20 euros à la gloire du vaccin "anti coronavirus" . On y voit un jeune se faire piquouser.

    Ἀπόδοτε οὖν τὰ Καίσαρος Καίσαρι καὶ τὰ τοῦ Θεοῦ τῷ Θεῷ

  • J’imagine qu’ils n’ont pas laissé de parler de la variole du singe ?

Écrire un commentaire

Optionnel