Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et alors ?

Capture d’écran 2022-05-27 à 14.44.19.png

Il n'y a qu'à dire aux Zédukés que c'est un super-vaccin contre la variole homophobe, non ?

Commentaires

  • Je connais une maman triple injectée dont le bébé a des problèmes. Tant qu'on n'aura pas mis ces ordures hors d'état de nuire...

  • Quand je prendrai le pouvoir mondial, je "vaccinerai" les 100 000 collaborateurs et employés de Pfizer , chacun 70 000 doses. Ceux qui auront la chance de tomber sur 70 000 doses de sérum physiologique s'en tireront bien.
    Et je pense qu'il n'y a pas assez d'habitants sur cette planète. Que Pfizer vaccine donc les animaux, du cloporte à la baleine bleue. Y'a un marché colossal....

  • Ce chercheur, Ricardo Delgado, explique tout par le graphène et la 5G. Je n'ai pas le bagage scientifique, mais je l'ai trouvé aussi passionnant que terrifiant. Il parle de génocide :
    https://odysee.com/@ERTV:1/Le-ba-ba-de-B%C3%A9a-Bach-17-Graph%C3%A8ne-l-inqui%C3%A9tante-inconnue-avec-Ricardo-Delgado:3
    PS : Dans mon cas, il a fallu télécharger la vidéo (les trois points sous la vidéo à côté de l'onglet "Partager") qui s'interrompait tout le temps : je n'ai pas encore la 5G.

  • "Le serment d'Hippocrate est un serment traditionnellement prêté par les médecins, chirurgiens-dentistes et les sages-femmes en Occident avant de commencer à exercer. Le texte original de ce serment, probablement rédigé au IVe siècle av. J.-C., appartient aux textes de la Collection hippocratique, traditionnellement attribués au médecin grec Hippocrate. Le serment d'Hippocrate peut être considéré comme le texte fondateur de la déontologie médicale. "

    https://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/Serment_dHippocrate/143995

    PS Un vétérinaire de formation, dont la déontologie,
    est celle d'un marchand de tapis

  • Dans son chef-d’œuvre, notre génie national fait plus que suggérer la complicité, la communauté d'intérêts et la collusion entre le médecin d'Argan, Purgon, et l'apothicaire Fleurant :
    Monsieur Purgon : Puisque vous vous êtes déclaré rebelle aux remèdes que je vous ordonnais (Il s'agit du clystère de Fleurant)...
    Argan : Hé ! point du tout.
    Monsieur Purgon : J'ai à vous dire que je vous abandonne à votre mauvaise constitution, à l'intempérie de vos entrailles, à la corruption de votre sang, à l'âcreté de votre bile et à la féculence de vos humeurs.
    L'une des leçons de la pièce est que malades ou en bonne santé nous n'avons pas à permettre à quiconque de se substituer à notre libre arbitre. Tout homme est roi, à commencer par un type comme Molière.
    Les animaux n'ont pas de libre arbitre. Et je ne comprends pas non plus qu'un vétérinaire se compare à un marchand de tapis. Les tarifs sont plus ou moins fixes, non ? Expliquez-moi.

  • le "serment" en question a été modifié en 1990 en France pour supprimer l'engagement à ne pas pratiquer d'avortement ni donner des abortifs. On n'arrête pas le progrès, et pour certains dépecer un bébé dans le ventre de sa mère ou donner à celle-ci des abortifs est un progrès. Et en 2017 , l’Association Médicale Mondiale (AMM) a fait de même.

  • Vous êtes de plus en plus obscur. Si saint Augustin et la scolastique se sont penchés sur la question du libre arbitre, ils s'intéressaient à l'animal raisonnable qu'est l'homme, pas aux chiens et aux chats. Quant à la question du bétail, elle concernerait plutôt les éleveurs.

  • Les Zéduqués se renseignent sur ces vaccins et les fuient comme la peste.

  • @Stavrolus
    Try again !
    https://www.youtube.com/watch?v=iXWnywSWErM

Écrire un commentaire

Optionnel