Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et toc !

Puisque l’empire Disney est entré en guerre contre la loi de Floride qui interdit de faire de la propagande LGBT dans les écoles, le parlement de l’Etat a adopté une loi qui supprime le statut spécial du gigantesque parc d’attraction (75.000 salariés).

La loi a été votée par 23 sénateurs contre 16, et 70 députés contre 38. Elle va être signée par le gouverneur Ron DeSantis, puisque c’est lui qui l’avait demandée.

Le parc Disneyworld n’est donc plus un « district spécial indépendant » échappant à la plupart des règlementations de l’Etat de Floride.

Après la réaction de plusieurs dirigeants de Disney indiquant que la firme allait faire de l’idéologie LGBT la norme de ses productions y compris pour les enfants, Ron DeSantis avait dit : “

« Si Disney cherche la bagarre, ils ont choisi le mauvais gars… Je ne permettrai pas à une société woke basée en Californie de diriger notre État. Ce que je dirai comme premier principe, c'est que je ne soutiens pas les privilèges légaux spéciaux juste parce qu'une entreprise est puissante et qu'elle est capable d'exercer un grand pouvoir. Je pense que ce qui s'est passé, c'est qu'il y a beaucoup de ces privilèges spéciaux qui ne sont pas justifiés, mais que Disney a pu maintenir au fil des ans à cause de cette emprise. »

Écrire un commentaire

Optionnel