Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Appels au meurtre

Le groupe Meta (Facebook, Instagram) fait savoir que les appels au meurtre et à la violence ne seront plus censurés sur leurs réseaux s’ils concernent les responsables russes. Par dérogation de l’interdiction de toute propagande néo-nazie, il est permis également de faire l’éloge du régiment Azov.

Ce nouveau règlement s’applique théoriquement à l'Arménie, l'Azerbaïdjan, l'Estonie, la Géorgie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la Roumanie, la Russie, la Slovaquie et l'Ukraine.

Donc si vous êtes dans un autre pays vous n’avez toujours pas le droit d’appeler au meurtre de Poutine. C’est une intolérable discrimination…

Et Twitter ? Twitter le fait au niveau mondial sans le dire : le tweet du sénateur américain Lindsey Graham appelant ouvertement à tuer Poutine n’a pas été supprimé.

Le parquet russe demande que Meta soit classé comme organisation extrémiste, et le Comité d’enquête de la Fédération de Russie lance une enquête sur les « appels illégaux aux meurtres de ressortissants russes de la part des collaborateurs de la société américaine Meta ».

Je ne résiste pas au plaisir de montrer l'emblème du Comité d’enquête de la Fédération de Russie:

Capture d’écran 2022-03-11 à 14.12.10.png

Écrire un commentaire

Optionnel