Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sainte Bibiane

Il y a une peinture murale de Pierre Roy (1880-1950) représentant sainte Bibiane (avec sa mère sainte Dafrose, ou sa sœur ?) dans l’église Notre-Dame du Travail à Paris :

ParNDduTra45.JPG

NDT203g.jpg

A Paris aussi, mais au musée du Louvre, il y a ce dessin de Pierre de Cortone, présenté comme « Sainte Bibiane et sa sœur Demetria devant Julien l’Apostat ». En fait il s’agit du préteur (gouverneur et magistrat) de Rome Apronianus, nommé par Julien. D’autant que Bibiane a été martyrisée le 2 décembre 363 et que l’empereur était mort le 26 juin lors de la guerre qu’il menait en Perse. Il était parti d’Antioche où il s’était installé à la fin de l’année précédente.

453240.jpg

On y voit Démétrie qui s’écroule, morte (de faim et de peur). Ce pourrait être un dessin préparatoire à l’un de ses tableaux de l’église Sainte-Bibiane de Rome, et c’est le même format, mais celui qui représente cette scène est nettement différent.

Bibiane06.jpg

Commentaires

  • Je trouve que cette sainte et martyre n'a pas eu beaucoup de chance avec les artistes. Ne parlons pas de Pietro da Cortona, qui n'est ni Michel-Ange, ni Caravage, mais même Le Bernin fait dans la pudibonderie kitsch. Une jeune vierge enfermée chez les putes avant d'être fouettée à mort méritait mieux de la part de l'auteur de L'Extase de sainte Thérèse.
    Difficile à illustrer ?

Écrire un commentaire

Optionnel