Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Effets

Aux Etats-Unis, le Système de notification des événements indésirables liés aux vaccins (le très officiel VAERS) a recensé, entre 14 décembre 2020 et le 5 novembre 2021, 875.654 effets secondaires du « vaccin » anti-covid, dont 29.104 handicaps à vie et 18.461 morts.

En 2010, une étude établissait que moins de 1% des effets indésirables des vaccins sont notifiés au VAERS. Même si l’immense majorité de ces effets non communiqués est sans gravité, cela laisse une grande marge…

A noter que cela n'inclut pas les effets de la dictature sur la psychologie: dépressions, suicides, violence domestique, consommation de drogues... Une hausse de 40 à 50% selon le Dr. Stephen Sammut, professeur de psychologie à l'université franciscaine de Steubenville dans l'Ohio, qui dit à ce propos: « Ce que nous avons vu s'apparente à une attaque directe non seulement contre le corps et l'esprit, mais aussi contre l'âme de l'humanité ; des attaques qui s'apparentent à des crimes contre l'humanité. »

Commentaires

  • « Ce que nous avons vu s'apparente à une attaque directe non seulement contre le corps et l'esprit, mais aussi contre l'âme de l'humanité ; des attaques qui s'apparentent à des crimes contre l'humanité. »
    Je ne sais pas ce qu'en penserait Aristote, mais s'il y a UNE âme de l'humanité, quelles sont ses facultés ? Sûrement pas l'esprit, en tout cas.

  • Donc aux États-unis 1 mort du vaccin pour 10 000 vaccinés ?
    Et pour les non vaccinés le risque de mourir du virus serait de 1%.

    Pour les vaccinés lecrisque de mourir du virus est de 0,1%.

    Bon tout cela se sont des chiffres.

  • Oui, ce ne sont que des chiffres et de surcroit, mal interprétés. Car il y a 100% des "vaccinés" qui ont reçu le vaccin. Il n'y a pas 100% des non-vaccinés qui ont attrapé le virus.
    Comparez avec la grippe, il y a maintenant la même proportion de vaccinés et non vaccinés qui ont la grippe, ce qui veut dire que le vaccin est inefficace. Les vaccinateurs ont beau dire que ce sont des formes moins graves chez les vaccinés, c'est faux. Ce qui est cause de décès c'est les co-morbidités, les virus ou les vaccins sont la chiquenaude qui dégrade la situation. Vacciner des gens fragiles au système immunitaire à plat est criminel.

  • Dernières statistiques disponibles sur le site de la pharmacovigilance européenne :
    https://dap.ema.europa.eu/analytics/saw.dll?PortalPages
    Au total, (c'est fastidieux, mais...) 29_934 enregistrements de décès suite aux quatre vaccins covid suivis - sans compter les autres conséquences (725_000 signalements, quand même).

    Et ce chiffre est notoirement sous-estimé, parce que tous les effets secondaires ne sont pas systématiquement signalés (ou carrément interdits comme cet été en France). Il n'y a qu'à voir le taux de réponse, 22% des enregistrements proviennent des Pays-Bas, qui ne représentent que 2.34% de la population européenne.
    Autrement dit, si tout le monde signalait comme aux Pays-Bas, au prorata on aurait quelques 290_000 morts signalés en Europe et quelques 31 millions de signalement d'effets indésirables au vaccin. Au bas mot, parce que les Pays-Bas ne signalent pas tous leur cas non plus.

    On comprend mieux le commentaire des soignants expliquant qu'ils sont effectivement saturés, mais pas par le covid. Probablement par les effets secondaires, donc.

    Vous reprendrez bien une dose?

    En fait, sur la même période, le covid n'a fait que 616_000 morts. Enfin, plutôt, un demi-million de morts sont morts "avec le covid", mais comme la consigne officielle est d'enregistrer comme tel tout mort testé positif sauf cause manifestement différente (accident de la route, par exemple?) le total est évidemment sur-estimé par rapport à la dangerosité réelle de cette maladie.
    Et encore, c'est parce que la consigne officielle est de ne pas soigner les gens avec des médicaments simples mais potentiellement efficace : circulez, il n'y a rien à voir, crois au seul seigneur vaccin et tu seras sauvé.

    Grande première dans l'histoire de la médecine, donc, un vaccin qui tue plus sûrement que le virus qu'il est sensé combattre.

    Vous reprendrez bien une dose?

  • Ce n'est pas une première dans l'histoire de la médecine. Pasteur l'avait fait à petite échelle.
    Déjà à grande échelle:
    La grippe "espagnole" était en fait due à la vaccination massive contre la méningite bactérienne. Les médecins qui avaient examiné les premières recrues atteintes avaient diagnostiqué une méningite. La censure en temps de guerre obligea les médecins à développer le bobard de la grippe. Qui est toujours la version officielle, c'st à dire la version des dictateurs sanitaires criminels.
    Fin 2019 plus de 90 % de la population lombarde avait été vaccinée contre la méningite: c'est cette région qui a été touchée le plus gravement par le coronavirus artificiel.

  • Il n'y a jamais eu de vaccin autorisé et efficace contre les coronavirus, même pas dans le domaine vétérinaire où l'on en aurait le plus besoin. Cette injection inefficace contre la contagion ne doit pas être appelée vaccin ni thérapie. Je ne suis même pas sûr qu'on puisse parler d'expérience au sens que Lavoisier donnait à ce terme. Ce serait faire beaucoup d'honneur au docteur Mengele, à supposer qu'il ait réellement commis toutes les horreurs dont on l'accuse, de parler de ses "expériences".

Écrire un commentaire

Optionnel