Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Louis Vlavonou

vlavonou_4.jpg

Il s’appelle Louis Vlavonou. Il est président de l’Assemblée nationale du Bénin depuis 2019. Le 8 octobre dernier, participant à une table ronde sur la « santé sexuelle et reproductive des jeunes », il s’est fermement opposé à l’avortement :

 « L’avortement est la mort d’une société car partout où sa pratique a eu cours, la société a vieilli. » La légalisation de l’avortement fait partie de « la stratégie mise en place par cette Nouvelle Ethique Mondiale » pour « déconstruire nos valeurs et reconstruire à la place les contre-valeurs dont leurs cultures sont victimes aujourd’hui ».

L’avortement est « la négation de la vie à un enfant. Qui sommes-nous pour décider de la vie de quelqu’un et surtout du tout-petit ? Plus il est petit, plus nous devons le défendre. C’est cela notre devoir en tant qu’élus du peuple. »

Et encore : « Ce serait dangereux de mettre dans les mains de la femme un outil pour détruire la vie en sa qualité de mère, censée la protéger. » Certaines femmes subiraient de fortes pressions pour avorter. Au final, « c’est à la femme qu’il reviendra d’en porter tout le fardeau, plus que celui qu’elle porterait si elle gardait sa grossesse. »

Louis Vlavonou a publié l’an dernier un livre intitulé « La Providence divine ne m’a jamais fait défaut ».

Commentaires

  • Il touche du doigt la réalité profonde de ce crime : "c’est à la femme qu’il reviendra d’en porter tout le fardeau, plus que celui qu’elle porterait si elle gardait sa grossesse".

    Le drame d'un meurtre n'est que très indirect sur un embryon - "car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père" (Mt 18:10), qui peut rêver de mieux? C'est le meurtrier qui s'expose à une mort spirituelle, "Caïn dit à l'Éternel: Mon châtiment est trop grand pour être supporté." (Gn 4:13).

    S'il faut condamner moralement l'avortement, c'est bien pour protéger spirituellement la mère : qui peut être plus son "prochain" que celui qu'elle fait grandir en son sein? C'est en celà que c'est le plus terrible des meurtres.

  • Petite info: lors de sa prise de fonction, ce catholique père de 4 enfants a récité le Magnificat. Le Bénin avec un taux de fécondité de 5 enfants par femme a une population très jeune: 50 % en dessous de 15 ans. Comme beaucoup de pays d'Afrique, il est ciblé par les tueurs tels Soros et Gates et les "machins" onusiens". Bergoglio ferait mieux de recevoir et féliciter des hommes politiques de cette trempe, plutôt que la sorcière Pelosi. Il pourrait même lui demander de faire des conférences à l'ex-académie pontificale pour la vie.

  • C'est tout à fait cela !
    Rien n'est jamais perdu pour l'humanité avec un chef de cette trempe.

Écrire un commentaire

Optionnel