Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Logique (de dictature)

Hier soir:

Capture d’écran 2021-09-20 à 12.36.02.png

Ce matin:

Capture d’écran 2021-09-20 à 12.35.34.png

Commentaires

  • "J’ai vu les caisses noires des ministères exonérées d’impôts, les frais d’intendance éhontés enfler toute honte bue, chauffeurs et gardes du corps à vie et retraites cumulées replètes, retro-commissions sur des marchés d’état, des avions équipés comme des palaces volants, des jets sur le tarmac prêts à décoller au moindre caprice ou quand tsunamis, tremblements de terre et autres catastrophes permettaient d’appeler les hordes de photographes, après être passé en vitesse chez le coiffeur et le couturier branché, pour se faire immortaliser au pied d’un jet avec un sac de riz sur le dos.
    J’ai vu des soutes en provenance d’Afrique garnies de billets de banque et des coffres de voitures transformés en caverne d’Ali Baba pour distribution d’argent à grande échelle, des contrats d’État passés aux mains des filous, des comptes bien cachés dans des pays aux lagons bleus, (…) "

    Christine Deviers-Joncour : “Leurs “plandémies” et leurs vaccins mortifères finiront le sale boulot pour une dépopulation mondiale annoncée : le projet ne date pas d’hier, croyez-moi !”

    https://www.medias-presse.info/christine-deviers-joncour-leurs-plandemies-et-leurs-vaccins-mortiferes-finiront-le-sale-boulot-pour-une-depopulation-mondiale-annoncee-le-projet-ne-date-pas-dhier-croyez-moi/146772/#comments

  • Elle a un point de vue assez sain, qu'elle exprime élégamment. Cela dit de la putain de la République à sainte Jeanne d'Arc il y a un abîme.
    Roland Dumas, je ne sais pas où il en est, à 99 ans. Mais c'était le gars qui en savait tellement long qu'il ne pouvait pas s'empêcher d'en montrer quelques centimètres de temps en temps. Par exhibitionnisme orgueilleux.

  • Un jour, il s'est dérangé dans un restaurant pour aller dire à un certain professeur de français qui faisait des recherches en histoire : "Vous avez raison".
    Comme avocat, il a refusé de le défendre.

  • Si des types comme lui ou Mitterrand s'étaient battus pour la vérité, on les aurait assassinés, mais on n'en serait pas là, et la France serait à la tête des nations dans le combat pour la vérité. A force de compromis avec le mensonge et les menteurs, on laisse juste un nom pourri dans l'Histoire, comme dans la littérature et l'art en général. Ça se voyait mieux il y a mille ans, mais ça se voit encore, ça se voit de nouveau : les meilleures pièces de Molière sont ses histoires de toubibs, qui auraient semblé ringardes il y a trois ans, bien qu'elles fussent depuis longtemps plus drôles que les meilleurs sketchs de Rowan Atkinson...

Écrire un commentaire

Optionnel