Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Ouest-France" : censure et délation

Le quotidien Ouest-France publiait le 11 septembre un article sur le livre de Youenn Caouissin Yann-Vari Perrot, une âme pour la Bretagne, préfacé par Mgr Centène.

Yann-Vari-Perrot-une-ame-pour-la-Bretagne.jpg

Ce matin, l’article a été supprimé du site internet du quotidien, et à la place on peut lire un texte qui pourrait être littéralement un communiqué du parti communiste. Le parti même qui assassina l’abbé Perrot en répandant des calomnies.

Capture d’écran 2021-09-15 à 14.59.44.png

Il est donc interdit de dire que l’abbé Perrot était une « figure intellectuelle et spirituelle », ce qui est pourtant absolument incontestable, et qu’il est mort en martyr, ce que les circonstances rendent pourtant évident.

Ce qu’il faut dire est donc que l’abbé Perrot était un « anticommuniste notoire », ce qui est parfaitement vrai et plus glorieux qu’infamant, sauf pour les communistes, et qu’il est « soupçonné d’avoir entretenu des liens troubles avec l’occupant nazi » (ce à quoi le livre de Youenn Caouissin répond de façon claire et étayée), autrement dit que c’était un collabo qui fut naturellement « tué par la Résistance ». On note bien sûr la terminologie : en réalité l’abbé Perrot n’a pas été tué par la « Résistance » mais assassiné par un militant communiste sur ordre de l’appareil communiste (qui entendait se faire passer pour la seule « Résistance »).

Et in fine l’inévitable coup de pied de l’âne communiste : « le tristement célèbre Bezen Perrot », qui n’a jamais été si célèbre que par la propagande communiste, et que l’abbé Perrot aurait évidemment condamné.

Ce qui est assez fascinant est de voir un quotidien ex-catholique publier en 2021 ce qui aurait pu être un communiqué du parti communiste en 1945.

On soulignera enfin que si Ouest-France a supprimé l’article, il a pris soin de laisser la note sur l’auteur du livre, avec… son adresse… Au cas où quelqu’un voudrait se charger de poursuivre l’épuration ?

(Et je reçois aujourd'hui même une publicité de Ouest-France :"Recevez Ouest-France à domicile avant 7h30", et on vous donne en cadeau une tablette ou un smartphone...)

Commentaires

  • Merci Yves Daoudal, je m'empresse de commander le livre de Youenn Caouissin. Il y a longtemps que Ouest France n'est plus un journal catholique.

  • J'ai travaillé un peu pour eux comme pigiste il y a quarante ans. Il leur est arrivé la même chose qu'à toute la presse écrite et audiovisuelle : le fric des Gremlins et la cooptation des Gremlins. Notre devoir de chrétiens et d'aimer les Gremlins et de prier pour eux. Moi je le fais pas, c'est trop dur.

  • est d'aimer...

  • On ne le répètera jamais assez: les principaux collabos des nazis furent les communistes du 1er septembre 1936 au 22 juin 1941: sabotages dans les usines d'armement en France par les militants Pc et syndicalistes, participation à l'effort de propagande nazi par la presse communiste, délation des véritables résistants (catholiques et armée). Et après juin 1941, les communistes se sont surtout illustrés dans l'élimination des opposants avec un sommet en 1944 où De Gaulle et son sinistre de la "justice" de Menton leur ont laissé les mains libres pour des exécutions extra-légales et des tribunaux fantoches. Les historiens de gauche ont tout fait pour effacer ce passé peu "glorieux" de la fausse résistance.

  • Je n'ai pas encore de petits-enfants, mais si dans vingt ans un hypothétique petit-fils vient me dire : "Grand-Père, je m'intéresse beaucoup au XXe siècle et je m'en vais faire des études d'Histoire", je lui répondrai : "Mon petit gars, on te parlera du temps long, du temps court, des Annales, de l'historiographie marxiste, d'Histoire mémorielle, de sociologie, du consentement des masses, mais l'Histoire, c'est assez con dans le principe. Je la définirais comme la recherche de la vérité dans le passé. Et si c'est la vérité du XXe siècle qui t'intéresse, j'espère que tu en as une belle paire bien accrochée !"
    Hérodote ou Thucydide étaient bien plus avancés que nous, en historiographie. L'Histoire des historiens est un symptôme terrifiant.

  • Ouest-France rappellera-t-i lun jour pourquoi le "saint" sarkozien Guy Moquet ,était en prison ?

  • Vous pouvez préciser. C'était un communiste, mais c'était surtout un gosse.

  • OUEST-ECLAIR devenu OUEST-FRANCE ne fut jamais un quotidien catholique, mais démocrate-chrétien. Ce qui fut une couleur POLITIQUE, avec des nuances diverses, certaines plus respectables que d'autres. Les Desgrées du Lou étaient plus respectables que l'abbé Félix Trochu (1868-1950), véritable fondateur du journal et véritable forban : il faut lire sur Trochu l'extraordinaire Journal intime de son confrère l'abbé François Duine (éd. P.U.R.), pourtant moderniste lui aussi (on n'est jamais trahi que par les siens).

Écrire un commentaire

Optionnel