Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tout était prévu

Le 12 septembre 2019 il y avait eu à Bruxelles un « sommet mondial sur la vaccination », de l’UE en coopération avec l’OMS. Il y avait eu trois tables rondes : « In vaccines we trust », détournement de « In God we trust », devise des Etats-Unis : ce n'est plus en Dieu mais dans les vaccins que nous avons confiance ; « la magie de la science » (sic) ; « Les vaccins protègent tout le monde partout » (sic). Dix actions avaient été définies dans le but d’arriver à la « vaccination pour tous ».

Cette année-là avait commencé l’étude de faisabilité pour le développement d’un passeport vaccinal commun de l’UE, devant déboucher en 2022 sur une « proposition » (c’est le nom des diktats) de la Commission européenne. Divine surprise (?) : le covid-19 a permis d’accélérer le processus, mais de toute façon c’était prévu pour l’année prochaine.

C’est également en 2019 qu’avait été lancé l’eurobaromètre spécial vaccination destiné à évaluer l’attitude des Européens face aux vaccins, c’est-à-dire, clairement et ouvertement, à prendre des dispositions, d’ici… 2021, pour contrer les « hésitations » de la population.

Avec, à partir de… 2020, une réunion annuelle avec les membres de la « Coalition pour la vaccination », à savoir l’ensemble des lobbies ad hoc, pour connaître leurs engagements, et une initiative pour la prise de conscience publique sur la vaccination pendant la « semaine de l’immunisation ».

Ce qui avait été immédiatement précédé par des rapports sur ce qui fait que des pays ont des taux bas ou élevés de couverture vaccinale, et une « série de webinaires sur des cas spécifiques, des projets et des initiatives traitant de l'hésitation à se faire vacciner et des questions liées à l'utilisation des vaccins, avec la participation d'un large éventail de parties prenantes »…

Etc. On note particulièrement la concentration d’initiatives en 2019, dont la création du « portail européen d’information sur la vaccination »…

(Il y en a des pages et des pages, j’avoue que je n’ai pas tout lu. Mais cela me paraît suffisant.)

Commentaires

  • Bravo pour votre flair. La coordination mondiale est hallucinante!
    Cocos, capitalos, anarchistes, écolos, socialistes, démocrates, religieux etc..., tous la main dans la main pour l'avènement de l'Antéchrist...
    Cette révélation pourra être utile à ceux qui cherchent enfin à comprendre. Pas besoin de tout lire. Ceux qui préfèrent faire confiance à des lucifériens continueront à s'informer par l'Immonde, la Croix, Marianne, Libération, Le Figaro et BFM-TV
    Note pour Théo: vous n'êtes pas visé par ce commentaire.

  • J'ai dû écrire ici que le Covid faisait un excellent mashia'h de substitution pour les aveugles et les sourds qui n'ont pas reconnu le Christ. Maintenant, si on approfondit, ce serait plutôt le vaccin. En tout cas, ça pue la mort, comme disent les ados...

  • de toute façon, tout marche !
    une petite conne de journaliste s'est faite envoyer chier pas un monsieur qu'elle harcelait, et c'est devenu une affaire d'état
    le monsieur a été trop modeste : il a dit qu'il y avait des ministres à un diner clandestin; il aurait du dire qu'il y avait le pape
    de toute façon, cette "affaire" fait la une de l'actualité, tous les journalistes de France et de Navarre ne parlent plus que de cela, les ministres s'en mèlent et déclenchent des enquêtes, etc . . .
    on peut toutefois remarquer :
    - qu'on ignore même si ce "repas clandestin" a bien eu lieu
    - que le menu qu'on en présente a tout pour exciter les fantasmes : champagne, caviar, homard, etc . . . , et je ne parle pas du prix supposé
    curieusement, la dinde à l'origine de toute cette agitation a disparu de la circulation
    il peut donc s'agir d'un dernier expédient d'un gouvernement aux abois pour détourner l'attention de la population, ce qui expliquerait que la dinde qui en est à l'origine semble s'être évaporée, alors que tous les vrais journalistes s'agitent: ils doivent être en train de choisir celui d'entre eux qui servira de victime expiatoire, sans doute quelqu'un qui a peu d'appuis et qui n'aurait été intégré au gouvernement que pour servir éventuellement de fusible

  • On ne dit pas : "s'est faite envoyer chier" mais "s'est fait envoyer chier"
    Mais on dira : "elle s'est faite belle pour son fiancé"

  • je ne sais pas qui est ce Havre, mais je le prierais de se méler de ce qui le regarde

  • Toute belle elle s'était faite
    Pour le Havre, un joli fiancé,
    Mais lui, épris de Mariette,
    Lui dit : "Va te faire enc..."
    Le Havre en fait était du Mans,
    Donc son point de vue se défend.

  • Serait-il possible que vous puissiez m'envoyer le texte intégral par Internet ?
    Je vous en serais profondément reconnaissant.
    Raphaël Delpard

  • Victor Hugo, La Légende des rillettes, éd. 1877.

Écrire un commentaire

Optionnel