Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Athéisme d’Etat

Selon Macron il va falloir « tenir » encore « quatre à six semaines » sous couvre-feu.

Dans quatre semaines c’est la Semaine Sainte. Donc un Vendredi saint et un Samedi Saint où il sera interdit de participer aux offices.

Pâques sans la messe de la Cène, sans l’office de la Passion, et sans la veillée pascale et sa messe ? Et il n’y pense pas une seconde…

Euh… des évêques vont-ils y penser ? Quelqu’un va leur dire ?

Commentaires

  • En fait personne n'a à penser à ça. Tout parent sait que pour qu'il n'y ait plus de caprices, il suffit de les ignorer. Ils disparaissent d'eux-mêmes.
    Ne pensons plus aux caprices de Macron, vivons simplement, normalement.

  • Macron ne serait-il qu'un enfant mal élevé ?

  • oui et on marque motif impérieux dans la pseudo autorisation et on y pense plus. Macron, à supposer qu'il souhaite promouvoir un athéisme d'Etat, sait bien qu'il en faut plus pour dissuader les fidèles. Sauf évidemment si nos clercs internalisent la contrainte et déplacent ou suppriment les offices après 18h, ce qui serait une honteuse couardise. Avec les évêques de France on peut cependant craindre le pire.

  • Le problème c’est que les clercs ne feront rien.
    Dans ma paroisse, le curé a profité du couvre feu pour supprimer la Messe le dimanche soir.
    Le clergé diocésain est inféodé à la république et les prêtres d’instituts traditionnels sont coincés entre la faucille du préfet et le marteau des évêques !

  • Macron sait-il seulement que ça existe ?
    ce serait au programma de l'ENA ?
    Mélenchon le saurait, lui qui servait la messe à Kourou quand son père y était sacristain bénévole

  • S'il ne reste rien à Mélech'tout de son service de messe, il lui reste beaucoup de mai 68. Soixante-huitard attardé et acharné, ses idées fausses restent dans sa cervelle et occupent tout le volume.

  • quand bébé Dauphin sera-t-il adulte ?
    cela lui permettra au moins d'appeler les gens par leur nom
    ne lui en demandons pas trop, par exemple de raisonner sainement et pas à coup d'idées toutes faites

  • Fais daudau, Théofrède mon p'tit frère, fais daudau, t'auras du laulau.
    Je deviens de plus en plus théofrèdophile. Théofrède président!

  • du calme, Gateux, sinon il va falloir te droguer

  • En fait, le problème n'existe pas: c'est ce qu'on a eu l'année dernière, et tout le monde a dit que ça s'était bien passé, qu'on avait même pu redécouvrir la prière en famille, expérimenter la communion spirituelle, être créatif pour l'évangélisation par le web, retrouver la vie intérieure en étant cloîtré chez soi tout le temps. Le gouvernement a "pris acte" (comme dirait Moulins-Beaufort) de cette acceptation.

  • C'est bien ça : satisfaisons-nous que les clercs se soient accaparés la messe, et que les fidèles ne puissent plus y participer... Grand Dieu, Vatican III a eu lieu et je n'en ai pas été informé. (Pour ceux qui ont la comprenette limitée, Vatican II et la participation active des fidèles prétexte à toutes les dérives liturgiques que nous connaissons.)

  • Anecdote : ma soeur a été expulsée de sa paroisse sise à Toulouse dimanche matin au prétexte que le quota coronavique admis était atteint.

  • Quant à l'accaparement clérical de la messe, il se prolonge dans les paroisses qui continuent de célébrer la messe quotidienne le soir, après couvre-feu, et déguisent cela en "messe privée". Dire qu'ils prétendent avoir fait des études de théologie!

  • en tout cas, ce Luc n'a pas fait d'études de droit; a-t-il seulement été à k'école primaire ?
    le problème n'est pas qu'une messe soit publique ou privée; il faut que la réunion qu'elle représente soit conforme aux règles posées pour toutes les formes fe réunion

  • Cher Théophrède, MERDE!

  • erreur de ma part : Luc a appris à écrire en majuscule, c'est un bon début, mais il ne sait pas encore recopier un nom

  • Dans la pratique, pour moi, ça ne changera rien :
    - Jeudi Saint
    - Vendredi Saint
    - Samedi Saint
    - Dimanche de Pâques
    La meilleure réponse au gouvernement, c'est d'obéir plutôt à Dieu qu'aux hommes.
    "Allons à Jérusalem et mourons avec Lui" !

  • en fait, plutôt qu'à Dieu, c'est à l'Eglise que vous obéissez, ce qui est respectable, mais sur ce blog ses représentants sont plutôt mal vus en général, et les prescriptions traditionnelles deviennent facilement des superstitions

  • Je profite d'avoir un clavier sous la main pour expliquer davantage mon coup de sang.
    L'année dernière déjà j'avais pesté ici contre ceux qui quoique catholiques défendaient une participation virtuelle à la messe, oubliant que nous étions la religion de l'incarnation.
    J'avais aussi dénoncé à un ami de ce blog les improvisations canoniques avalisant les célébrations pascales sine populo, concept fumeux s'il en est. Personne pour s'inquiéter des implications théologiques.
    Qu'est-ce à dire? Que la messe n'est pas faite pour le prêtre, mais le prêtre pour la messe, et la messe pour le salut des fidèles, dont accessoirement le prêtre.
    Qu'il y ait eu de mauvaises pratiques (comme la messe sine populo ou messe privée, comme la communion annuelle pour les fidèles, etc.) et que ces mauvaises pratiques aient duré des siècles ne justifient pas qu'elles soient reproduites aujourd'hui.
    Faut-il expliquer à des fidèles fervents que non décidément un prêtre n'a pas l'obligation de dire la messe quotidienne, et que la messe est d'abord célébrée pour le bénéfice des fidèles présents hic et nunc. Le Père Humbrecht avait une image saisissante pour expliquer cela : le Sacrifice du Christ, c'est le génie qui découvre un théorème, la célébration de la messe, c'est l'application de ce théorème au cas d'espèce par l'écolier besogneux ; le cas d'espèce en l’occurrence, ce sont les fidèles présents. Quand un prêtre part pour célébrer la messe et qu'il n'y a pas d'assistant, il devrait s'arrêter tout net.
    Ce clergé m'exaspère : il a été en-dessous de tout sur cette crise, et particulièrement dans ce qui relève de sa fonction. Mais c'est pas grave, eux n'ont pas été trop affecté sur le plan sacramentaire.

Écrire un commentaire

Optionnel