Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un échec LGBT

Etonnamment, Macron refuse que les dépouilles de Verlaine et Rimbaud soient transférées conjointement au Panthéon.

L’« appel » au président de la République avait été signé par nombre d’intellectuels et universitaires, et tous les ministres de la Culture depuis 1981. Ce transfert aurait été un véritable triomphe de la cause LGBT.

Mais il y avait aussi des opposants. A commencer par l’arrière petite nièce de Rimbaud, soutenue par son fils et ses petits-enfants, ulcérés qu’on fasse de la brève liaison de Verlaine et Rimbaud une occasion de propagande LGBT.

Et Macron a tranché : « Je ne souhaite pas aller à l'encontre de la volonté manifestée par la famille du défunt. La dépouille d'Arthur Rimbaud ne sera pas déplacée. »

Commentaires

  • serait-ce un retour à la normalité ? je n'ose y croire
    on a vu il y a peu, lors des obsèques d'un policier assassiné dans l'exercice de ses fonctions, la vedette tenue par son "mari" au lieu de l'être par un de ses supérieurs hiérarchiques
    dans le même ordre d'idée, le transfert au Panthéon des cendres d'Alexandre Dumas n'avait pas été présenté comme celui des cendres d'un grand écrivain, mais comme celui des cendres d'un nègre (alors que Dumas n'était que quarteron)

  • cette demande était pathétique. bonne décision donc.

  • Sage décision de la famille. S'il y a bien un homme qui n'aurait jamais voulu être inhumé au Panthéon, c'est Arthur Rimbaud. Et encore moins à côté de ce pervers de Verlaine.
    L'autre, en revanche, sera déçu.

  • Avec comme promoteur le super-gay Frédéric Martel, l'auteur de Sodoma

  • Il est bon que l'arrière-nièce ait mis les pieds dans le plat et évoqué le lobby homo ! Cela dit, Martel et sa bande voulaient d'abord lancer leur réédition de la biographie de Rimbaud par JJ Lefrère (au demeurant intéressante, - sans complaisance homo, mais qui montre que Rimbaud n'était pas moins pervers que Verlaine, ce qui les satisfait). Ils savaient qu'ils avaient peu de chance d'aboutir à une panthéonade, mais ils ont tout de même piégé tous ces crétins de la Culture, d'Aillagon à Bachelot.

  • Martel et sa bande veulent surtout faire parler d'eux et même un échec apparent leur permettra de pleurnicher et hurler à la discrimination. Avec la complicité de tous les pervers du pays, très nombreux dans les médias, la "culture", le milieu des intellectuels de gauche et les "artistes". Bravo à l'arrière petite nièce de Rimbaud.

Écrire un commentaire

Optionnel