Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Délirium quotidien

Le gouvernement a nommé un « monsieur vaccin ». Il s’appelle Alain Fischer, professeur d’immunologie. L’homme par conséquent sait tout sur les vaccins contre la Covid-19, et il devait détailler l’annonce par le Premier ministre Jean Castex de la stratégie vaccinale du gouvernement, stratégie magnifique qui allait enfin nous sortir du pétrin. Stratégie dont aucun médecin hospitalier ou de ville n’a encore été averti, pour une raison qui devient évidente une fois qu’on a entendu monsieur vaccin. Ce que vous allez lire n’est pas une blague. C’est réellement ce qu’a dit Alain Fischer à la conférence de presse de Jean Castex. On peut le vérifier sur internet (par exemple ici).

Premièrement, pour l’instant nous ne disposons que de communiqués de presse de la part des industriels, nous attendons avec impatience des publications scientifiques.

Deuxièmement par définition le recul à ce jour sur l’évaluation de la sécurité et de l’efficacité de ces vaccins ne dépasse pas deux à trois mois.

Troisièmement les données ne sont pas encore complètes non plus pour savoir jusqu’à quel point ces vaccins sont efficaces sur les personnes les plus à risque.

Et enfin dernier point qui est critique, la solution prendra du temps, c’est de savoir si le vaccin d’une part protège l’individu vacciné contre l’infection, mais aussi protège contre la transmission.

Il est vrai que la conférence de presse de Castex avait commencé par un gag ahurissant : le Premier ministre cherchant désespérément ses lunettes qu’il a sur le nez…

Commentaires

  • Il s'agit d'un recul, certes tactique, mais dont on peut se réjouir prudemment. Dénonçons l'imposture et la maltraitance infligée aux enfants et aux vieillards. Rejoignons la résistance civile pacifique en ne portant jamais de masque. Envoyons tous la plainte relayée par France Soir et par E&R :
    https://www.egaliteetreconciliation.fr/Plainte-penale-trine-pour-genocide-du-peuple-francais-contre-Macron-ses-ministres-et-son-62013.html
    Quant aux lunettes de Castex... "Et puis quoi, Esprit, c'est pas l'Esprit Saint, tout de même ? Vous voyez pas qu'il a une gueule d'abruti, Esprit ? ", comme dit Raimu à Charpin dans La Femme du boulanger. C'est pas Castex ni Cache-sexe, c'est une vraie tête de con !

  • il faut en effet renflouer les caisses de l'Etat en payant le plus grand nombre d'amendes possible !

  • Ne pas porter le masque est une entreprise collective qui commence par des initiatives individuelles. Pour l'instant, on est 5 à 10 % à se promener dans les rues le visage découvert. Je n'ai encore jamais eu d'amendes, même en croisant la police, et je ne désespère pas qu'on soit bientôt 15, 20, 30, 40, 70, ou même 100 %, comme sur notre bonne vieille terre avant qu'elle ne se transforme en asile de pétochards. Je suis convaincu qu'à 20 % de résistants actifs, on fait plier toute cette engeance merdique.

  • Je viens de voir une petite vieille dame, largement octogénaire m'a-t-il semblé, s'effondrer dans un magasin. Elle portait son masque remonté jusqu'aux yeux et elle a basculé en arrière, alors qu'elle attendait à une caisse, renversant une petite gondole avec son contenu.

  • Cela dit comme le disait Pascal Praud l'autre soir sur Cnews comme repoussoir, ce type, on ne fait pas mieux ... finalement c'est une bonne chose, cette nomination...
    Rien que de le voir, on prend la tangente.... Il suinte le doute et l'anti-charisme.
    Des tonnes de ce produit suspect seront jetées vous allez voir....

  • Tant que l'on a pas "plus de recul" ni "plus de certitude, je refuse catégoriquement de me faire vacciner contre cette "terrible" pandémie.

  • Castex et Füreur, il cherche son masque!
    @Eric, oui comme on a mis à la poubelle les millions de doses en 2009 après le "flop" du H1N1. La grippe A (H1N1) de 2009 était un coup d'essai.. Le corona c'est une vengeance de nos terroristes sanitaires.

  • Les génériques taillent des croupières douloureuses à toutes les grandes firmes pharmaceutiques.
    Aussi ces majors, pour défendre les bénéfices des actionnaires, ont-elles, dès la fin du dernier millénaire, décidé de pousser la fabrication des vaccins contre rien et tout.
    Les vaccins sont en effet plus difficiles à fabriquer que des molécules chimiques et plus difficilement copiables et se vendent bien plus cher.
    En outre il est bien plus financièrement intéressant de vacciner un million de personnes bien portantes que d'essayer de guérir un ou deux milliers de malades.

  • les états, s'ils le voulaient, seraient capables de tenir tête aux grands laboratoires pharmaceutiques : il leur suffirait de déclarer génériques les médicaments les plus utiles; évidemment, il faudrait qu'ils soient maîtres chez eux, que leurs dirigeants ne touchent pas de prébendes de ces laboratoires et, pour ne citer que cet exemple, que leurs hommes politiques et leurs hauts fonctionnaires n'aient pas de compte en Suisse
    sous l'Ancien Régime, les cantons étaient tributaires de la France, à qui ça coûtait d'ailleurs assez cher; maintenant que nous sommes en démocratie, c'est l'inverse

  • Et sur la fiche Wikipedia d'Alain Fisher, dans la rubrique « Apport scientifique »

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Alain_Fischer

    « [Il] obtient en 1999, les premiers succès cliniques au monde de thérapies géniques pour une dizaine d'enfants-bulles[8], dont deux malheureusement développeront après quelques mois des leucémies, l'un étant mort.

    L'essai est arrêté en urgence en 2002.
    Des recherches montreront que ces leucémies sont dues à l'insertion aléatoire dans un proto-oncogène du gène médicament[9],[3].

    L'essai est redémarré en 2004, selon un protocole modifié utilisant de meilleurs vecteurs rétroviraux, puis sera à nouveau interrompu en 2005 à la suite de nouvelles complications.»

  • Entièrement d’accord avec vous cher Théofrède (06/12/20, 11h) mais comment, oui comment arriver à renverser la situation.
    Tout le monde est sensible au soutien financier (ou à la corruption) des grands laboratoires, politiques et magistrats dépendant du politique, mais aussi les scientifiques et les chercheurs. Qui refuserait une bourse apparemment sans condition, mais dont on sait qu'elle ne sera renouvelée que si les résultats sont "satisfaisants".

  • ce serait justement aux états de prendre les mesures nécessaires et ils en ont parfaitement les moyens, mais il faudrait d'abord qu'ils luttent contre la corruption, et ils n'en ont manifestement pas envie
    il y a quelques années, les autorités suisses s'étaient permis d'enlever et d'incarcérer deux douaniers français; les collègues francs-comtois de ceux-ci avaient immédiatement mis au point une tactique trés simple pour les faire libérer; les autorités françaises, c'est à dire leur hiérarchie, leur ont interdit d'agir

  • "Cher" Théofrède ??? C'est stratégique ou tactique ? Ça sent son lecteur de Sun Tsé et de Clausewitz, en tout cas. Prudence, cher Lévi. Même si vous l'appeliez Altesse ou Monseigneur, n'oubliez pas la fable du scorpion et de la grenouille.

  • Satan, qui pendant des mois m'a traité de proxénète dans tous ses "commentaires" se met à m'appeler Monseigneur aprés avoir insulté mes grand'mères
    je n'en suis pas plus fier pour ça, mais conseille à Eschyle la plus grande prudence

  • Je ne pense pas que le Moyen Âge était médiéval, si l'on entend par là intermédiaire, obscur, pris en étau entre deux périodes glorieuses. Je pense au contraire que le sommet de la civilisation occidentale, et surtout pour la fille aînée de l'Eglise, se situe quelque part entre saint Louis et Philippe le Bel. J'aime beaucoup en particulier la manière dont celui-ci a réglé le problème des banquiers de l'époque.
    En revanche, vos Satan par-ci, Satan par-là, Satan l'habite, etc., c'est de l'obscurantisme médiéval dans le mauvais sens du terme. La chasse aux sorcières est de toutes les époques. Quand on vous raille un peu, vous dont les outrances sur ce blog méritent toutes les bastonnades, prenez-le avec humour, à défaut de charité.

  • encore un mensonge : la chasse aux sorcières ne fut pas médiévale, mais fut le fait de la Renaissance et des temps modernes, le fait aussi du protestantisme : les sorcières de Salem ne vivaient ni au Moyen Age ni dans un pays catholique, et la dernière condamnée à mort pour sorcellerie en Europe le fut en Suisse, dans le canton de Glaris; Pierre Chaunu, protestant, ou plutôt converti au protestantisme, faisait remarquer que l'Espagne fut le seul pays d'Europe où on ne brula pas de sorcière; il exagérait un peu : on en brula quelques unes à proximité de la frontière française, sans doute pour imiter le grand voisin; toujours est-il que l'Inquisition ne poursuivit jamais les sorcières, en qui elle voyait des malades mentales, alors que son role n'était pas de faire de la psychiatrie
    quant à l'affirmation d'aprés laquelle le sommet de la civilisation occidentale fut le règne de Philippe III, elle mériterait d'être étayée

  • Merci de démentir le contraire de mon propos et de développer longuement et lourdement ce que je tâchais de dire courtement et métaphoriquement :
    "La chasse aux sorcières est de toutes les époques."

  • le prince du mensonge continue : en exposant que la chasse aux sorcières ne fut connue ni du Moyen Age ni de l'empire espagnol, mais fut principalement un phénomène protestant, je conforterais son opinion d'aprés laquelle la chasse aux sorcières serait de toutes les époques

  • 8 mai 2017 , 54285 vues : Avons-nous élu un fou?
    https://reseauinternational.net/avons-nous-elu-un-fou/

Écrire un commentaire

Optionnel