Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 pages !

La Commission européenne a pondu un document de 15 pages bien tassées intitulé « Rester à l’abri de la COVID-19 pendant l’hiver ».

La Commission sait qu’elle n’a aucun pouvoir d’imposer des mesures, mais elle assène des « recommandations » qui sont comme des ordres. Non seulement aux Etats membres, mais même aux « voisins » ! « Les pays voisins de l’Union (…) sont également invités à aligner les mesures qu’ils prennent sur les mesures proposées ici. » Ach ! Je ne veux voir qu’une seule tête !

Les mesures proposées sont sans surprise les mesures les plus liberticides prises par les Etats jusqu’ici.

Donc pour la messe de Noël on reprend les « conseils » des « autorités sanitaires » espagnoles et on en fait un dogme (en évitant soigneusement de parler de messe, évidemment) :

« En cas de cérémonies [des fois qu’il y aurait des cérémonies à Noël, allez savoir…], envisager d’éviter les assistances nombreuses ou de recourir à la diffusion en ligne, en télévision ou en radio, d’attribuer des places spécifiques où les membres d’une même famille (les «bulles domestiques») peuvent s’asseoir ensemble, et d’interdire le chant choral. »

Interdire de chanter la liturgie de la Nativité, interdire de chanter les chants de Noël… Et regarder sur internet la messe basse de minuit…

Il y a quand même des réactions, y compris au sein des institutions européennes. Antonio Tajani, président de la Commission des Affaires constitutionnelles du Parlement européen, a fermement demandé à Ursule de revoir sa copie.

Enfin, la Commission européenne reprend en pleurnichant sa recommandation mort-née d’une « coordination » des Etats Membres sur l’interdiction des sports d’hiver…

On notera aussi le point 6 : « Lutter contre la lassitude associée à la pandémie ». Une bonne initiative serait de ne pas pondre de textes de ce genre.

Et le document se termine, bien sûr, par un hymne aux vaccins.

Commentaires

  • Ça va faire un an que les gouvernements de l'Europe et du monde imposent des mesures qu'ils n'ont pas le droit d'imposer. Pourquoi la commission européenne devrait-elle s'en priver ?
    En Angleterre, le projet est d'interdire les pubs aux personnes qui refuseront le vaccin. Les pubs, en attendant la suite.
    Il y a un modèle de plainte à envoyer à ses députés, sur le site France Soir. Mais après tout, pourquoi ne pas le retravailler et l'envoyer à la juridiction compétente ? J'ignore d'ailleurs si on peut l'adresser au Procureur de la République. Je suis un mauvais juriste, mais je suis persuadé que plus on est de fous plus on rit, et j'ai très envie de m'amuser avant d'être assassiné par Rothschild, Soros et Attali :
    http://www.francesoir.fr/politique-france/plainte-penale-pour-genocide-des-francais-contre-macron-ses-ministres-et-son

Écrire un commentaire

Optionnel