Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Toussaint

Le graduel de la messe se termine par une belle formule qu’on trouve aussi à la fin du graduel du.. 22e dimanche après la Pentecôte, c’est-à-dire de celui qui serait célébré aujourd’hui s’il n’y avait pas la Toussaint. En dehors de cela les deux pièces sont cependant très différentes.

Je ne sais pas pourquoi, cette fin me paraît demander une reprise du corps du graduel, comme s’il fallait qu’elle soit chantée trois fois pour que le chant s’exprime en plénitude. Et je découvre que c’était aussi l’opinion du chanoine Jeanneteau, puisque c’est ainsi qu’il fit chanter ce graduel lors du concert des maîtres de chœur de juillet 1984 à Fontevraud (le verset superbement chanté par des solistes, puis tout le chœur reprend le début) :


podcast

Timéte Dóminum, omnes Sancti ejus : quóniam nihil deest timéntibus eum. ℣. Inquiréntes autem Dóminum, non defícient omni bono.

Craignez le Seigneur, vous tous ses saints, car ceux qui le craignent ne manquent de rien. ℣.Et ceux qui cherchent le Seigneur ne seront privés d’aucun bien.

Screenshot_2020-10-31 LU1726.png

Écrire un commentaire

Optionnel