Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Charlie sacrosaint

C’est véritablement hallucinant. On touche un nouveau fond. Le gouvernement français saisit la justice parce qu’un sous-ministre turc a insulté Charlie !!!!

Au nom du droit au blasphème, droit absolu de la République laïque, Charlie Hebdo a le droit d’insulter les croyants de toutes les religions, de la façon la plus ignoble et la plus ordurière. Mais il est strictement interdit de répondre. Toute insulte envers Charlie Hebdo est un effroyable blasphème que la République ne saurait tolérer.

Ainsi, les bâtards de Charlie Hebdo ont mis en une un dessin d’une immonde laideur montrant Erdogan en sous-vêtements soulevant le hijab d’une femme et montrant ainsi ses fesses.

Le vice-ministre turc de la Culture Serdar Çam a publié un tweet disant : « Charlie Hebdo : Vous êtes des bâtards.. Vous êtes des fils des chiennes.. »

Le Délégué interministériel à la lutte contre le racisme (Dilcrah), un certain Frédéric Potier, a annoncé à l'AFP avoir saisi la justice, et en outre il s’en prend à Twitter qui ne doit pas tolérer ces insultes…

Dieu sait, et mes lecteurs aussi, que je n’ai aucune sympathie pour Erdogan, ni pour l’islam. Mais là il ne s’agit pas de Erdogan ni de l’islam. Il s’agit de l’insupportable privilège des bâtards de Charlie Hebdo, qui ont le droit absolu de m’insulter en publiant des dessins atroces du Fils de Dieu, mais auxquels personne n’a le droit de répondre.

Ainsi dans la République laïque il n’y a plus que les bâtards de Charlie Hebdo qui soient sacrosaints. Le blasphème est un droit, mais il est interdit de traiter les blasphémateurs de bâtards et de fils de chiennes ? Le blasphème est un droit absolu, mais l’insulte envers les blasphémateurs est interdite ?

J’attends avec intérêt ce que dira notre « Justice ».

 

Addendum

Darmanin sous son masque au Sénat:

«Quand j'entends le président de votre groupe dire - je cite Monsieur Retailleau  - 'oui à la caricature mais avec une forme de respect', non Monsieur le président Retailleau ! La liberté d'expression, elle est totale. Même quand ça gêne. Elle concerne toutes les religions. (...) Et oui, vous devriez retirer vos propos. »

La liberté d'expression, elle est totale ?

Ils ne savent vraiment plus ce qu'ils disent.

Commentaires

  • Oui
    Dans cette affaire la "seule " erreur de la France, qui semble enfin prendre la mesure du danger, c'est de s'obstiner à s'associer à ce journal qui est pour le moins problématique . Il y a d'autres "icônes de la Nation je pense et des meilleures.
    Mais on avance on avance.
    Dieu attend son heure
    Tout est bien

  • La politique française déclenche l'une des guerres les plus sournoises, celles dans lesquelles l'assaillant vient avec une apparence ordinaire, mais armé. Il frappe très rapidement, avec une violence et efficacité très élevées! Il s'en fout malheureusement complètement du reste.
    Ce qui vient de se passer ce matin dans la cathédrale Notre-Dame de Nice est une triste illustration de la cruauté, la lâcheté et la sournoiserie de ces agresseurs. Hélas, les politiciens français s'entêtent, par leur politique qui exalte l'esprit "Charlie Hebdo", cet esprit qui ne respecte les valeurs profonde de l'autre, s'entêtent dans ces antivaleurs..

  • On ne peut pas assimiler un pays à un journal d'opinion, dans un pays qui prône la démocratie, sans consultation. Sinon, le politique prend en otage toute une population en lui collant un slogan, en donnant de ses concitoyens une image de marionnettes. On pourrait en rire, si c'était dans une émission comique, mais ici, c'est la réalité avec ses conséquences.

  • On ne peut pas assimiler un pays à un journal d'opinion, dans un pays qui prône la démocratie, sans consultation. Sinon, le politique prend en otage toute une population en lui collant un slogan, en donnant de ses concitoyens une image de marionnettes. On pourrait en rire, si c'était dans une émission comique, mais ici, c'est la réalité avec ses conséquences.

  • On ne peut pas assimiler un pays à un journal d'opinion, dans un pays qui prône la démocratie, sans consultation. Sinon, le politique prend en otage toute une population en lui collant un slogan, en donnant de ses concitoyens une image de marionnettes. On pourrait en rire, si c'était dans une émission comique, mais ici, c'est la réalité avec ses conséquences.

  • savez-vous que les morts de Nice ont été tués avec un opinel n°8
    c'est ce qui m'a été dit au commissariat de police de Poitiers quand on m'y a pris mon couteau, que j'ai depuis que j'ai été scout

  • Il y a un moment que la France est la risée des pays musulmans et de plus en plus leur détestation. Une bonne politique serait "Pas d'immigrés musulmans chez nous" et les meilleures relations possibles avec les Etats arabo-musulmans qui résistent au rouleau compresseur israélo-anglo-étasunien. Certes, la Turquie d'Erdogan est un cas à part, mais depuis Sarkozy, nos dirigeants s'emploient à combattre les Etats musulmans non-alignés tout en accueillant leurs ressortissants les plus dangereux. Et aujourd'hui, ce c.. de Macron, que tous les dirigeants musulmans considèrent comme une vulgaire petite fiotte (là où au moins Sarkozy et Hollande, malgré la vulgarité de leurs relations conjugales et extra-conjugales, affichaient une relative normalité sexuelle), ce c.. de Macron trouve encore le moyen de se mettre à dos les Turcs et les Saoudiens. Aucun doute possible, les Français de souche vont se régaler, en cas de conflit majeur au Moyen-Orient !

  • et ce n'est pas demain qu'on
    détronera le roi des cons

  • Effectivement très difficile de s'y retrouver :
    Un journal fait une caricature assez ignoble d'un homme politique (Erdogan) et ce journal est encensé alors qu'un autre journal fait une caricature tout aussi ignoble d'une femme politique (Taubira) et il est condamné. J'ai du mal à bien comprendre où est la cohérence là dedans.

  • Effectivement très difficile de s'y retrouver :
    Un journal fait une caricature assez ignoble d'un homme politique (Erdogan) et ce journal est encensé alors qu'un autre journal fait une caricature tout aussi ignoble d'une femme politique (Taubira) et il est condamné. J'ai du mal à bien comprendre où est la cohérence là dedans.

  • Effectivement très difficile de s'y retrouver :
    Un journal fait une caricature assez ignoble d'un homme politique (Erdogan) et ce journal est encensé alors qu'un autre journal fait une caricature tout aussi ignoble d'une femme politique (Taubira) et il est condamné. J'ai du mal à bien comprendre où est la cohérence là dedans.

  • Effectivement très difficile de s'y retrouver :
    Un journal fait une caricature assez ignoble d'un homme politique (Erdogan) et ce journal est encensé alors qu'un autre journal fait une caricature tout aussi ignoble d'une femme politique (Taubira) et il est condamné. J'ai du mal à bien comprendre où est la cohérence là dedans.

  • Effectivement très difficile de s'y retrouver :
    Un journal fait une caricature assez ignoble d'un homme politique (Erdogan) et ce journal est encensé alors qu'un autre journal fait une caricature tout aussi ignoble d'une femme politique (Taubira) et il est condamné. J'ai du mal à bien comprendre où est la cohérence là dedans.

  • Faut pas dire un journal, faut dire un immonde torchon, dont les rares talents ont été dégommés par un des attentats sous faux drapeau dont il fait régulièrement l'objet direct ou indirect. Mais on dirait que ce torche-cul est devenu, à l'instar du Monde des années 70-80, une sorte d'organe officiel de l'autorité politique, au moins à l'international. C'est inimaginable, et je crois qu'on peut sans hésiter lui préférer la Pravda.

  • Je corrige : à l'international et sur le plan national. Mais y aura-t-il des profs, doublement assez dingues et malhonnêtes, pour lui faire la moindre publicité ? La réponse est oui, naturellement ; mais sans doute pas tant que ça.

  • ne pas oublier Libération qui joue le même role et semble avoir détroné Le Monde

  • Ceux qui vont payer les caricatures de Charlie Hebdo, ce sont les chrétiens des pays islamiques. C'est sur eux que les musulmans vont se venger!

  • de même qu'ils paient la connerie des Américains d'avoir mis à la tête de leurs troupes en Irak un général chraétien d'origine arabe

  • Je partage votre analyse. Il y a des intouchables de gauche qui s'arrogent le droit d'insulter les autres (surtout les cathos et parfois les autres) mais qui viennent pleurnicher et se plaindre des conséquences de leur bêtise. Macron les defend, beaucoup courbent l'échine pour aller dans le sens du vent, et les professeurs (pardon, les enseignants) devraient être obligés de montrer ces saloperies aux enfants avec les commentaires à la mode. Quelle pitié !

  • La République dévoile son essence qui est l'inversion des valeurs. Quoi d'étonnant ?

  • Une "petite" nuance cependant : l'attaque contre Taubira (comme si Hollande n'était pas le responsable du "mariage" homo) portait sur son appartenance au genre humain, la caricature de Ch-H montre au contraire un Erdogan "humain, trop humain".
    Comparer avec l'horreur manifestée par la classe politique pour le petit roman de VALEURS ACTUELLES sur Obono serait plus juste. Il était assurément beaucoup plus respectueux que la caricature d'Erdogan.

  • g marie ignore que les humains aussi mangent des bananes
    il devrait sortir

  • "Dans un article récent du Nouvel Observateur consacré aux souffrances de l’homme de gauche, l’excellent Laurent Joffrin commet à mon sens une erreur lorsqu’il déclare que ma phrase selon laquelle « la religion la plus con, c’est quand même l’islam » me rapprocherait des positions du beauf lambda.
    Le beauf lambda étant difficile à détecter, et donc à interroger, tournons-nous pour confirmation vers quelques beaufs célèbres comme Guy Bedos, Siné (dont je rappellerai ici l’élégance des déclarations concernant Catherine Millet), ou mieux encore Cabu, l’inventeur du terme. Établissons d’abord leur beaufitude "
    etc ...


    Interventions 2020 /Michel Houellebecq

  • La politique française déclenche l'une des guerres les plus sournoises, celles dans lesquelles l'assaillant vient avec une apparence ordinaire, mais armé. Il frappe très rapidement, avec une violence et efficacité très élevées! Il s'en fout malheureusement complètement du reste.
    Ce qui vient de se passer ce matin dans la cathédrale Notre-Dame de Nice est une triste illustration de la cruauté, la lâcheté et la sournoiserie de ces agresseurs. Hélas, les politiciens français s'entêtent, par leur politique qui exalte l'esprit "Charlie Hebdo", cet esprit qui ne respecte les valeurs profonde de l'autre, s'entêtent dans ces antivaleurs..

  • Et si l'assaillant était l'État (profond) lui-même ? Le terrorisme d'État représente une piste de réflexion systématiquement éludée.

  • La place du fortuit et de l'accidentel dans les événements montés en épingle par la grande presse au service de la volonté profonde de l'oligarchie mondialiste est devenue infime. Celle des informations divulguées par la résistance est également sujette à caution. Il est possible que la réélection de Donald Trump, qui reste souhaitable en soi, fasse partie des calculs du B'nai Brith ou du Bilderberg, ne serait-ce que pour lui faire porter le chapeau d'une guerre civile ; il est vraisemblable que l'attisement de la haine des uns contre les autres dans un pays comme la France (où le souchien désarmé et confiné pourrait être confronté à des meutes de voyous munis de kalashnikovs) est voulu.
    "Dans le monde réellement renversé, écrivait Guy Debord, le vrai est un moment du faux."
    Il ne faut presque plus rien croire de ce qui vient des médias, à part peut-être la météo. Et encore, quand elle n'est pas accompagnée des soupirs catastrophés de l'idiote de service (de plus en plus moche, mais sûrement issue de la communauté de lumière), rondement payée pour alarmer le plouc moyen au sujet du réchauffement climatique.

  • @josé et Stavrolus
    C'est exactement ce qui se passe. La satanisation du monde par évacuation du vrai Dieu dans l'esprit des gens, ouvre la porte à toutes les machinations, même les plus invraisemblables. D'ailleurs c'est par ce que c'est invraisemblable que les manipulateurs arrivent à leurs fins. Destruction du catholicisme par l('islam, par provocations systématiques et assistance technique et tactique des états pour les terroristes.

  • l'idiote de service joue sur tous les tableaux : pour dire qu'il va faire une chaleur étouffante, elle dit aussi que le temps va s'améliorer

  • Ça paraît invraisemblable en effet : le cas des six missions lunaires est emblématique. Des dizaines de milliers de personnes impliquées, des centaines d'entreprises sous-traitantes ; mais un module bricolé avec du scotch, des photographies que tous les professionnels du milieu s'accordent à considérer comme manifestement artificielles, des ceintures de Van Allen infranchissables, un lanceur tellement bon qu'il a fallu tout reprendre à zéro, douze ou treize ans après, pour la navette Challenger, et pas la moindre image des résidus des missions amerloques, alors qu'avec un bon télescope, depuis la Terre, on doit pouvoir montrer en gros plan l'équivalent d'une pièce de deux euros, et en tout cas d'un billet de dix...
    J'aime bien ce cas, parce qu'il est tellement énorme que, le jour où on fait éclater la vérité, tous les mensonges des XXe et XXIe siècle prennent un grand coup dans l'aile (et même un peu plus haut).

Écrire un commentaire

Optionnel