Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les nouveaux calvinistes

IMG_20190317_134907.jpg

Lorsque Wikipedia claironne que lorsque les protestants ont pris le pouvoir aux Pays-Bas ce pays est devenu « un symbole de la tolérance religieuse » il faut comprendre que c’était devenu une dictature calviniste qui accueillait les huguenots… L’Eglise catholique était interdite, et des chapelles clandestines installées dans les maisons. Il y en avait une douzaine à Amsterdam, et l’une d’entre elles, particulièrement remarquable, « Ons' Lieve Heer op Solder » (Notre Seigneur au grenier) est devenue (et toute la maison avec elle) un musée, connu dans le monde entier. Mais la chapelle va sans doute disparaître, car il y a pire aujourd’hui que les calvinistes : les dictateurs de la diversité.

Le musée dépend, surtout en ce moment, du financement de la Fondation d’Amsterdam pour les Arts. Or celle-ci a trouvé que le personnel était outrageusement blanc et néerlandais. Elle a donc exigé qu’il y ait de la « diversité ». La direction a fait ce qu’elle a pu, et a donc embauché des personnes d’origine « non occidentale ». Mais la Fondation considère que ce n’est pas suffisant. Il fallait embaucher des personnes « totalement différentes de l’origine néerlandaise », et présenter un plan d’accroissement de la diversité.

Le seul espoir que survive la chapelle (et la maison musée) réside dans le fait que, tout de même, l’affaire fait scandale. Elle a été révélée par "De Dagelijkse Standaard", un quotidien très politiquement correct, mais qui n’admet pas la perspective de la disparition d’un fleuron du patrimoine d’Amsterdam pour des raisons idéologiques. Un mouvement s’est alors fait jour pour défendre la chapelle.

Il n’est pas indifférent de remarquer que la religion qui domine aujourd’hui à Amsterdam n’est plus le calvinisme mais l’islam.

IMG_20190317_141549.jpg

IMG_20190317_141005.jpg

IMG_20190317_134825.jpg

IMG_20190317_142532.jpg

(Les photos proviennent de la source polonaise.)

Commentaires

  • L'orgue est pas mal, et ça brûle bien. La religion qui domine à Asterdam, c'est Sodome et Gomorrhe

  • "Le plus gros vaisseau de ces pirates était commandé par un capitaine japonais qui parlait un peu hollandais : il vint à moi, et, après m’avoir fait diverses questions, auxquelles je répondis très humblement, il m’assura qu’on ne nous ôterait point la vie. Je lui fis une très profonde révérence, et me tournant alors vers le Hollandais, je lui dis que j’étais bien fâché de trouver plus d’humanité dans un idolâtre que dans un chrétien ; mais j’eus bientôt lieu de me repentir de ces paroles inconsidérées, car ce misérable réprouvé, ayant tâché en vain de persuader aux deux capitaines de me jeter dans la mer (ce qu’on ne voulut pas lui accorder à cause de la parole qui m’avait été donnée), obtint que je serais encore plus rigoureusement traité que si on m’eût fait mourir."
    C'est dans Les Voyages de Gulliver, mais on sent que c'est vécu.

  • Emouvant pour nous catholiques français de savoir que Louis et Eugène Veuillot y a assisté à la messe le dimanche 13 juin 1852 : "Nous sommes arrivés hier soir après 15 h de bateau à vapeur (sur le Rhin) et de chemin de fer ; nous avons eu la messe ce matin dans une pauvre église à trois étages, mais pleine de pieux fidèles" écrit Louis à sa femme. Les deux frères venaient resserrer les liens avec Cramer, rédac-chef du TiJD, le journal de défense catholique aux Pays-Bas..

  • "Louis et Eugène Veuillot y a assisté"
    Le(s) fameux journaliste(s) siamois ?

  • Merci cher Yves.

    J'ai conservé un souvenir ému de la visite que j'y effectuai il y a quelques années....

    L'acharnement de nos ennemis, leur volonté de détruire à de quoi effrayer ...

  • En même temps, cramer Notre-Dame pour le sept cent soixante-dix-septième anniversaire de l'autodafé de l'abominable Talmud par saint Louis, avec toute la poulaille politico-médiatique glapissant cinq minutes après qu'il s'agissait d'un accident, ça vous avait quand même une autre gueule, non ?
    J'aimerais avoir votre avis là-dessus, cher Roger.

  • J'ai visité cette chapelle il y a une trentaine d'années. En tant que protestante, descendant de huguenots j'ai été bouleversée. Le protestantisme n'a certes pas été plus tolérant que les autres, au moins à l'époque. C'était impensable alors.

  • vous croyez vraiment que les Protestants sont ou ont été tolérants ?
    allez faire un tour dans les Cévennes

  • Justement, non ! Ce n'était pas dans l'air du temps. C'était une notion incompréhensible ! Les protestants ont demandé la liberté de conscience mais dans les états où ils avaient le pouvoir, il ne l'ont pas accordée. Pareil dans les pays orthodoxes qui pendant longtemps n'ont pas admis d'autres confessions.

  • de quels pays orthodoxes parlez-vous ?
    à ma connaissance, à l'époque, il n'y en avait que deux : Moscou et la Géorgie, tous deux occupés essentiellement par leur lutte contre l'Islam: la Géorgie, ou les différentes principautés qui la composaient, ont laissé susister le christianisme arméanien dans leurs conquêtes et en Russie le Raskol n'était pas encore né

  • Cela fait penser aux synagogues "dans les étages" également du quartier juif (Ghetto) de Venise dont la visite vaut vraiment le détour.
    Ou celles du Comtat Venaissin qui elles aussi n'avaient pas droit au rez-de-chaussée et à la visibilité extérieure dans l'espace public..
    Même si dans tous ces cas, tout le monde savait que ces lieux de culte y étaient.

  • je ne me souviens pas que la synagogue de Carpentras soit dans les étages; sa partie la plus ancienne est même en sous-sol

Écrire un commentaire

Optionnel