Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eglise assyrienne

CP81FiBVEAAqxHR.jpg

Le patriarche de l’Eglise assyrienne d’Orient, Gewardis III, annonce sa renonciation pour raisons de santé, et il convoque les évêques assyriens du monde entier à une réunion spéciale du Saint Synode qui se tiendra à Erbil en Irak du 22 au 27 avril pour élire son successeur. Il n’a que 78 ans et il n’est patriarche que depuis quatre ans et demi, mais il est très malade depuis sa visite en Allemagne en décembre.

Gewardis III a eu un rôle très important dans l’histoire récente de l’Eglise assyrienne d’Orient. Quand il fut élu, en 2015, il était, archevêque d’Irak, de Jordanie et de Russie, le seul candidat résident en Orient. Il fit donc revenir à Erbil le siège de son Eglise, qui depuis 1940 était à… Chicago.

Toutefois le communiqué informant de la renonciation et de la tenue de la réunion du synode émane de l’évêque asssyrien de… Californie, qui est le secrétaire du Synode.

(L'Eglise assyrienne est le tout petit reste de ce qui fut avant la fin du premier millénaire la très grande Eglise "nestorienne". Considérablement réduite par la domination musulmane, elle a encore subi une hémorragie majeure avec la constitution de l'Eglise chaldéenne catholique. Elle a signé une déclaration christologique commune avec Rome en 1994.)

Écrire un commentaire

Optionnel