Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Horrible

François dans son discours aux autorités thaïlandaises :

« Je remercie de cette occasion d’être parmi vous et de pouvoir visiter cette terre riche de nombreuses merveilles naturelles et gardienne admirable de traditions spirituelles et culturelles ancestrales, telle la tradition de l’hospitalité…

« … la Thaïlande, connue pour l’accueil qu’elle a réservé aux migrants et aux réfugiés… »

« …aujourd’hui plus que jamais nos sociétés ont besoin d’‘‘artisans de l’hospitalité’’ »…

Des centaines de chrétiens pakistanais croupissent dans les geôles du pays, dans des conditions épouvantables, parce qu’ils ont fui l’enfer qu’ils vivaient chez eux comme quasi esclaves dans les briqueteries ou les égouts. Ils viennent avec un visa touristique puis deviennent clandestins, et si en France cela ne change rien, en Thaïlande cela conduit en prison. Le droit d'asile et le statut de réfugié leur sont systématiquement refusés. Et leur sort est encore plus terrible depuis que la BBC a cru malin de tourner un reportage en caméra cachée. Jusque-là n’importe qui pouvait apporter de l’aide aux prisonniers, désormais les visiteurs doivent être membres d’une ONG ou d’une Eglise dûment enregistrée, la demande de visite doit avoir été faite par une lettre de la direction de cette ONG ou de cette Eglise, et elle est à renouveler chaque fois…

Mais François vante l’hospitalité thaïlandaise… Il faut croire que, quand ils sont chrétiens, les migrants n’existent pas pour le pape obsédé par les migrants …

Commentaires

  • On pourrait se demander si le pape aime vraiment "ses" chrétiens, "ses" catholiques.

  • Jean 10, 12 Le mercenaire, qui n'est pas le pasteur et à qui n'appartiennent pas les brebis, voit-il venir le loup, il laisse les brebis et s'enfuit, et le loup s'en empare et les disperse.

    Jean 10, 13 C'est qu'il est mercenaire et ne se soucie pas des brebis.

  • "On pourrait se demander si le pape aime vraiment "ses" chrétiens, "ses" catholiques."
    Lui et sa cinquième colonne, qui le tient... par la barbichette, dira-t-on par respect pour la fonction qu'il usurpe. Ça m'inspire que le traitre est souvent un type assez pitoyable, comme le montre l'exemple de Judas. J'en veux pour preuve le Notre Père de Bergog devant la Pachamama, comme une réminiscence de sa dignité perdue. Mais la perdition, ce n'est pas drôle.

  • La Thaïlande c'est ça aussi , mais chut !
    http://68.media.tumblr.com/d9cb7a944ce70bcc50af9e08d2786527/tumblr_owc0pscen41r2qr2so1_500.jpg

  • Au sujet de la Pachamama, un article lucide chez Benoît et moi, avec en chapeau : "Cela restera l’événement le plus marquant du Synode..."
    http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2019/11/20/le-neo-paganisme-global/
    Et aussi, chez Jeanne Smits, Mgr Schneider, toujours un poil trop conciliaire :
    https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/
    Mais personne ne rappelle les paroles de Notre Seigneur sur l'abomination dans le Saint Lieu. C"est pourtant, très concrètement, ce dont il s'agit.

  • Les chrétiens pakistanais réfugiés en Thaïlande, en savent quelque chose :

    https://www.christianophobie.fr/la-une/thailande-brimades-insupportables-contre-les-refugies-chretiens-pakistanais

    https://www.christianophobie.fr/hebdomadaire-archive/thailande%e2%80%89-45-chretiens-pakistanais-demandeurs-dasile-arretes

    https://www.christianophobie.fr/la-une/thailande-scandale-a-lambassade-pakistan

  • L'important, c'est de se garder du fléau de l'intégrisme, de ne pas faire comme dans la Chanson de Roland où les chrétiens massacraient tout le monde... Le reste, c'est secondaire.
    Beoît XVI était traumatisé par l'impiété du monde moderne. Et François? il n'en parle jamais.

  • Benoît XVI doit aussi être traumatisé par l'impiété de son successeur, l'impie-en-chef. Un impie parlerait-il de l'impiété du monde qu'il favorise lui-même?

Écrire un commentaire

Optionnel