Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dictature

Le Vancouver Sun, au Canada, a publié samedi une tribune d’un chargé de cours de l’Université Mount Royal, de Calgary, Mark Hecht, dans laquelle il déclare que le Canada se porterait mieux sans diversité ethnique : « Le Canada devrait dire adieu à la diversité, à la tolérance et à l’inclusion pour reconstruire la confiance en autrui et commencer à accepter une nouvelle norme en termes de politique d’immigration. »

Ces propos ont provoqué un tollé, le texte a été supprimé du site, et le journal a présenté ses excuses. « Le Vancouver Sun s’engage à promouvoir et à célébrer la diversité, la tolérance et l’inclusion. Notre communauté et notre nation dynamiques reposent sur ces piliers importants », écrit le rédacteur en chef.

« Je pense qu’il est essentiel de comprendre que ce n’est pas une question de liberté d’expression dans ce cas », affirme Sean Holman, ancien journaliste du journal, aujourd’hui professeur de journalisme à l’Université Mount Royal.

Ah bon. La nouvelle définition de la liberté d’expression, c’est la liberté de dire ce que la pensée unique permet de dire. Merci de le confirmer. Mais cela s’est toujours appelé dictature.

Écrire un commentaire

Optionnel