Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La cour des faux droits

La Cour européenne des droits de l’homme condamne le gouvernement russe pour avoir refusé d’enregistrer comme associations trois lobbies de propagande LGBT.

Dogme : « Les différences motivées uniquement par des considérations tenant à l'orientation sexuelle sont inacceptables au regard de la Convention européenne. »

La Russie est condamnée à verser 12.000 euros à chacun des trois requérants pour « dommage moral »…

Toutefois, le plus célèbre activiste russe en la matière, Nikolaï Alexeïev, a été débouté de toutes ses demandes. Il doit regretter maintenant d’avoir insulté les magistrats et appelé à brûler la CEDH après un précédent arrêt…

Commentaires

  • La Russie devrait dénoncer cette convention et affirmer l'illégitimité de cette cour. Les corrupteurs et destructeurs de la civilisation européenne et chretienne doivent être dénoncés pour ce qu'ils sont ! La phrase que vous citez les condamne : l'orientation sexuelle vers les enfants ou vers les animaux ne légitimerait pas de différence de traitement ? Quelle honte et déshonneur !

  • Le machin européen est une structure dictatoriale juridico-monétaire.
    Rien de surprenant dans cette "décision".

  • il faut sortir de cette structure de l'union européenne qui est, en effet dictatoriale NOUS SOMMES EN DEMOCRATIE et qui plus est nous voulons garder nos traditions, nos us et coutumes sans en référer eternellement à cette DES union européenne chacun des pays doit et peut faire ses lois et les faire respecter
    il n'y a qu'un moyen c'est d'en sortir pour être maître chez soi sans que le voisin n'intervienne impunément
    chaque fois....

  • D’accord avec vous ! Mais vous commettez une erreur, il est vrai assez fréquente : la Cour européenne des droits de l’homme relève du Conseil de l’Europe, et non de l’Union européenne (deux institutions différentes, qui ne se superposent pas nécessairement : ainsi, la Russie appartient au Conseil de l’Europe, mais bien évidemment pas à l’Union européenne).
    Raison pour laquelle, si l’on veut que la France retrouve vraiment sa souveraineté, il importe de rompre avec ces deux institutions (et pas juste avec l'Union européenne).

  • le cadeau de bienvenue pour bien marquer le retour de la Russie au Conseil de l'Europe ?

Écrire un commentaire

Optionnel