Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dans le Missouri

Le juge Michael Stelzer a prolongé hier son ordonnance du 29 mai qui maintenait en service l’avortoir de Saint-Louis. Il a ordonné au ministère de la Santé du Missouri de prendre une décision officielle avant le 21 juin, afin que l’avortoir (le Planning familial) puisse éventuellement faire appel de cette décision. (Le ministère avait seulement déclaré que la concession n’était pas renouvelée.)

Le Planning familial salue « une gigantesque victoire », tout en soulignant que le combat n’est pas terminé et que l’on « est toujours en état d’urgence pour la santé des femmes » (sic).

On peut remarquer que le juge a rejeté l’argument principal du Planning familial, selon lequel la réglementation de l’Etat concernant l’homologation des « prestataires de service d’avortement » outrepassait les lois générales en matière de licences d’exploitation et devait donc être déclarée invalide.

Écrire un commentaire

Optionnel