Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Asia Bibi

Asia Bibi a quitté le Pakistan ce matin, ont fait savoir les autorités.

J’ai attendu pour en savoir plus, mais au moment où j’écris on n’en sait toujours pas plus.

Naturellement, les journalistes répercutent ce que dit son menteur d’avocat, qui annonçait il y a trois mois que Asia Bibi était au Canada. Et il le répète aujourd’hui. En fait il n’en sait rien puisqu’il n’a plus de contact avec sa « cliente » qu’il n’a jamais défendue.

Justin Trudeau a refusé de démentir ou confirmer l’arrivée d’Asia Bibi au Canada, où se trouvent ses filles depuis longtemps. « Pour raison de sécurité », a-t-il imprudemment ajouté…

Souhaitons que si elle est arrivée au Canada ce n’est pas avec le même comité d’accueil que les « réfugiés syriens » :

152849727350687000.jpg

Il se trouve hélas que parmi les pays qui ne font pas encore partie de l’Organisation de la Conférence islamique, le Canada est de ceux qui comptent le plus de militants musulmans prêts à tuer la « blasphématrice »…

Commentaires

  • Rendons grâce à Dieu, mais n'oublions pas que les islamistes la considèrent à abattre partout dans le monde. Et le Canada occupé par tant de musulmans ne sera pas un abri paisible pour elle, il lui faudrait un pays sans musulmans.

  • Quand on fait le bien, il faut le faire modestement. Il est donc possible que François, qui serait pape et même catholique selon certains, ait discrètement offert l'asile au Vatican à Asia Bibi. A part le Vatican je ne vois pas quel pays ("Etat" en l''occurrence ) serait encore sans musulmans. Quoique dans le personnel laîc il puisse bien se trouver quelque employé musulman. Et il y a aussi les touristes, comme Jean-Paul II en fit l'expérience.
    Je crois que le calvaire d'Asia Bibi n'est pas terminé..
    De toute façon, saluons la discrétion exemplaire de François dans l'affaire d'Asia Bibi..

  • L'évêque de Rome actuel est d'abord le champion de l'humilité ostentatoire et ensuite un grand ami, voire propagateur, de l'islam.
    Mais le message était peut-être au second degré, et je ne l'ai pas vu...

  • @PLC
    Bien sûr que le message de elfe était ironique : vous n'avez pas vu les points de suspension ? (Bon, il en manque un ;-) mais on les voit quand même !)

  • Pour faire une mauvaise plaisanterie, c'est peut-être au Pakistan qu'elle était le plus en sécurité. Ce n'est pas le dhimmi Trudeau qui prendra des mesures pour mettre aux pas les tueurs qu'il laisse si complaisament envahir le Canada. Les terroristes les plus dangereux sont à la tête de la plupart des gouvernements occidentaux.

  • Ce n'est hélas pas une plaisanterie. Je crois réellement qu'elle était plus en sécurité (mais sans liberté, assurément) dans la maison où elle était à Karachi.

  • Cela se discute quand même, des ministres ont été tués par leurs gardes du corps, la police est gangrenée par l'islamisme, au Pakistan elle aurait risqué toute sa vie d'être tuée.
    Au Canada, si elle fréquente des zones sans musulmans en masse, elle a plus de chance de survivre qu'au Pakistan.

  • Je ne sais pas combien de chrétiens ont été accueillis chez nous mais il est clair que le gouvernement fédéral a un penchant pour les musulmans. Rien qu'à voir notre premier ministre faire le zouave auprès de sa clientèle ethnique pour avoir des votes, on le devine...

  • J'ai bien peur de résumer par : on ne sait ni où elle est ni même si elle est encore de ce monde.
    Les exigences de sécurité l'empêcheront toujours.

  • En tout cas, elle a déjà vécu une forme de martyre et cela ne pourra jamais lui être ôté, si elle est tuée pour sa fidélité, elle ne fera qu'aboutir un martyre total.

Écrire un commentaire

Optionnel