Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

N'importe quoi

Emmanuel Macron :

« Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. »

Personne ne « rebâtira Notre-Dame », puisque l’essentiel du bâtiment est intact, comme les photos le montrent clairement. Et l’on voit là quelle était la suréminente excellence du travail des bâtisseurs de cathédrales.

Ce qui est à refaire, en dehors de quelques morceaux de voûte (notamment la croisée du transept), c’est le toit. Je ne doute pas que la charpente fût un chef-d’œuvre, mais comme personne ne pouvait la voir la perte est du domaine de l’imagination. Si quelqu’un veut voir une belle charpente qu’il vienne voir les halles du Faouët à côté de chez moi… Ou qu’on se souvienne que la charpente de la cathédrale de Reims est en béton, et celle de la cathédrale de Chartes métallique, ce que les visiteurs ne soupçonnent pas…

Quant à l’outrecuidance du « plus belle encore », non seulement elle montre la fatuité du personnage, mais c’est une insulte aux bâtisseurs. Une insulte à la chrétienté. En Allemagne et en Pologne, on a réellement reconstruit des églises. A Gdansk on a reconstruit la plus grande église de brique de la chrétienté, et à Varsovie la cathédrale. On les a reconstruites à l’identique. Personne n’aurait osé dire qu’il les reconstruirait « plus belles encore »…

Enfin un mot de cette immense clameur venant de gens qui se moquent éperdument de ce que représente une cathédrale. Nous sommes dans une société de sensiblerie et d’hypertrophie de l’émotion qui ne croit en rien et qui paraît attendre les catastrophes et les attentats avec avidité, une avidité attisée et cultivée par les médias. Comme un divertissement. Et l’on pleure à la commande, sur n’importe quoi. Sur des dizaines de morts comme sur un toit qui brûle. Nous sommes dans une société où c’est un droit de tuer tous les jours des enfants avant la naissance mais où c’est un drame épouvantable que la charpente de Notre-Dame brûle. De ce bâtiment qui est, comme l’ont immédiatement souligné les médias, un « haut lieu touristique ». C’est cela qui est terrible : voilà un haut lieu touristique qui va demeurer inaccessible un certain temps. Personne ne s’est ému des églises détruites en Irak, notamment à Mossoul où certaines sont plus vénérables que Notre-Dame de Paris, ou à Qaraqosh capitale de la petite Eglise syro-catholique. Beaucoup moins « touristiques ». Mais des vraies églises de la chrétienté d’aujourd’hui. Reconstruites par des chrétiens qui savent ce qu’est une vraie catastrophe.

Commentaires

  • Excellent commentaire à tout point de vue: effectivement, la structure du bâtiment n'est pas atteinte. Les remarques concernant les charpentes de Reims et de Chartres sont parfaitement exactes (pour ne citer que celles là). Il faut aussi se rappeler que Notre-Dame était en fort piteux état après la Révolution française, et c'est un architecte de génie, Eugène Viollet-Le-Duc, qui a réunit les techniques et les fonds pour réhabiliter cet édifice.

  • il n'y a pas qu'au Faouêt qu'on peut admirer de belles charpentes : toutes les granges de la région des Cévennes qui ont conservé leur couverture de lauzes en ont de magnifiques, et visibles dès qu'on entre dans la grange

  • Un ultime avertissement au peuple français avant que la nation de Saint-Louis ne disparaisse dans l’abîme ? Car n'a-t-on pas déjà bradé Gec Alstom et Technip aux Américains, le TGV aux Allemands, une centaine de châteaux viticoles dans le Bordelais et des milliers d’hectares de terre de la Beauce aux Chinois ! En cours le siège permanent au Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies et bientôt l'armement nucléaire, EDF, les barrages hydroélectriques, Engie, la SNCF, les aéroports et les routes nationales... L’unité nationale est aussi en danger en promouvant une « collectivité ‘‘européenne’’ d’Alsace » contre le référendum de ses habitants... Au soir même où Macron allait enfumer les Français avec le résultat de son Grand Débat d'inspiration U.E.), la fumée de Notre-Dame apparaissait, obligeant les fossoyeurs du patrimoine national de venir se lamenter hypocritement de sa destruction ! L'incendie de la Cathédrale de Reims le 20 septembre 1914, au tout début de la 1ère guerre mondiale, avait réveillé les Français, celle de la cathédrale de Paris aura-t-elle le même effet ?

  • taceant mulieres

  • Ce puceau détraqué avait précédemment déclaré qu'il n'y a pas de culture française.
    Maintenant il vient faire son cirque.
    Misérable...

  • Tout à fait !
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/uploads/2017/02/Macron-et-lart.png

  • Cher Daou, c'est rare que je ne sois pas d'accord avec vous, mais là c'est le cas. Notre-Dame est un symbole et un signe et elle est encore capable par sa beauté même d'indiquer le chemin de la vérité. Je ne sais pas ce qui motive l'émotion des mécréants ; peut-être est-ce aussi un réveil, un souvenir, le sentiment qu'un peuple privé de ses racines est un arbre mort. Que la Vierge Marie, à qui le vaisseau de Notre Dame fut offerte par un peuple croyant, aide la France à retrouver cette foi !

  • "Si quelqu’un veut voir une belle charpente qu’il vienne voir les halles du Faouët"

    "Un ultime avertissement au peuple français avant que la nation de Saint-Louis ne disparaisse dans l’abîme ?"

    Cela fait penser évidemment à Mademoiselle du Faouët (Anne de Goulaine). Dès toute petite, sa mère qui l’avait consacrée à Dieu, remarqua qu’elle pouvait voir apparaître son ange gardien. (Un tableau de l’époque, conservé au Monastère des Bénédictines du Calvaire à Poitiers, la représente en Mère Anne de Jésus Crucifié avec son ange gardien). Elle fut par la suite dotée d’un don de prémonition. Elle pouvait prévoir la mort prochaine de quelqu’un afin de les aider à préparer leur âme pour l’Au-delà. A 30 ans, elle obtint enfin de sa mère l’autorisation d’entrer chez les Bénédictines du Calvaire de Morlaix où sa sœur Françoise y était sous-prieure. En 1630, le Vendredi Saint, elle reçut les stigmates de la Passion. Le 30 août 1631, le Père Joseph, éminence grise de Richelieu, mais aussi fondateur de la Congrégation des Bénédictines du Calvaire en 1617, l’accueillit au couvent de la Compassion à Paris.

    A cette époque, la France était en guerre contre l’Espagne depuis mai 1635. Les Espagnols envahirent la Picardie jusqu’à Compiègne, laissant la route de Paris ouverte. Les Parisiens, de peur, s’enfuyaient vers Chartres, Orléans et Tours. Ce fut à ce moment que le Père Joseph remit au Cardinal Richelieu le texte d’une Révélation faite à sœur Anne de Jésus Crucifié (la demoiselle du Faouët) : « Je veux (disait le Christ) que le roi fasse honorer ma Mère en son Royaume de telle manière qu’il place sa personne et ses états en la protection de la Reine du Ciel… A cette condition et malgré les premiers revers subis, un redressement militaire interviendra. »

    Dès 1637, le roi présenta au Parlement, des lettres patentes, par lesquelles il déclarait se mettre personnellement, lui et son peuple, sous la protection de la Vierge Marie. Et le 15 août 1637 à Abeville, pour la première fois au milieu de son armée et une immense foule, le roi Louis XIII mit son vœu à exécution au cours d’une messe solennelle. Pour perpétuer le souvenir de cette Consécration, le roi demanda que chaque année, le jour de l’Assomption, on en fasse mention lors de la messe principale et qu’une procession ait lieu en l’honneur de la Vierge Marie. Bien entendu, l'église du Faouët est dédiée à Notre Dame de l'Assomption.

    Mais cette histoire, si Jeanne Smits ne doit pas la connaître, Daoudal par contre a dû en entendre parler.

    Source : commentaire de gabi ici :
    https://effondrements.wordpress.com/2012/09/19/les-3-secrets-et-la-descendance-davidique-de-jesus-et-des-rois-de-france/comment-page-4/#comment-19754

  • Pffff...

    Tout est dans tout et réciproquement ?

    Anne de Goulaine, fille du baron du Faouët, qui n'y a jamais habité, n'a rien à voir avec les halles du Faouët., ni avec son église Notre-Dame de l'Assomption, où elle n'est sans doute jamais venue.

    En revanche l'église du Faouët a brûlé en 1917.

  • Le Faouët est une ville connue aussi, non pas par sa croisade des enfants, mais ses "Enfançons du Grand Monarque". Dans les années 80, ils furent plusieurs centaines de jeunes de toute la France à s'y réunir pour continuer à espérer d'un 'Roi', qui selon les prophéties, supprimerait en France les maléfiques Droits de l'Homme adoptés malencontreusement en 1789. Comme le disait déjà le Christ en son temps aux pharisiens :
    Matthieu 15:9 : « C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes. »

    Ces droits de l'homme, commandements d'hommes, permettent l'euthanasie des vieux, l'avortement, les mariages de même sexe, les enfants volontairement nés orphelins etc... C'est pour un retour aux lois naturelles, aux lois de Dieu qu'il faut prier, comme l'ont espéré ces enfançons au Faouët, des exemples à suivre pour les nouvelles générations.

  • A Yves Daoudal

    Le seigneur du Faouët (de Goulaine) habitait au bourg du Saint (à côté du Faouët) jusqu'en 1598. Ensuite il est allé séjourner au château de Poulmic (près de Brest). La dite demoiselle du Faouët est effectivement née au Poulmic puisqu'en 1599 (décédée en 1653). A l'époque, le seigneur attribuait à son enfant, le nom d'une de ses terres.
    http://leblogdumesnil.unblog.fr/2018/09/04/2018-81-de-la-reverende-mere-anne-marie-de-jesus-crucifie-qui-joua-un-role-fondamental-dans-la-consecration-du-royaume-de-france-a-notre-dame/

    Au sujet des halles, elles ont toujours appartenu au seigneur du Faouët, donc à cette époque à la famille de Goulaine.

    L'église du Faouët est mentionnée pour la première fois en 1519. Comme Anne de Goulaine a voyagé jusqu'à Paris (en 1631), il est vraisemblable qu'elle ait été au Saint, donc au Faouët (à 10 km) et dans son église.

  • Les seigneurs du Faouët étaient les Bouteville. Ce sont eux qui ont construit les halles.

    Un siècle plus tard une fille Bouteville a épousé Claude de Goulaine, lequel devenait seigneur du Faouët par mariage, dont le fils est le père d'Anne de Goulaine.

    Quant à la faire passer par Le Faouët pour aller à Paris, c'est une conjecture pour le moins hasardeuse...

  • Dans 'Chroniques et points de vue du Mesnil-Marie' on y lit :

    "A la mort de son père, qui rend son âme à Dieu revenu à des dispositions plus conformes aux desseins du Ciel sur sa fille, Anne ne peut toutefois pas encore réaliser sa vocation. Si sa mère a renoncé à la marier et lui laisse donner libre cours à sa dévotion, elle est cependant malade et c’est à Anne qu’incombent les responsabilités de gestion et d’administration des domaines familiaux et les devoirs mondains y afférant."

    Si elle doit s'occuper d'administrer à la place de son père décédé et de sa mère malade, les domaines familiaux, sans doute est-ce en se déplaçant. Après tout, du Poulmic au Faouët, il n'y a qu'une centaine de km. Quand on est dénommé 'Demoiselle du Faouët" on doit être tenté d'aller dans ce patelin ! Surtout si sa famille habitait Le Saint avant.

    C'est aussi logique que de se demander comment du chêne du XIII e siècle a-t-il pu brûler si rapidement sans l'apport d'une vraie charge calorifique. C'est aussi la question que se pose l'ancien architecte en chef des M.H. de la cathédrale, Benjamin Mouton, qui installa pourtant tout un système d'alerte incendie avant 2013 !
    https://www.youtube.com/watch?v=sfmMf17JDak

  • Je ne savais pas que Jean de Goulaine avait vécu au Saint. Mais là où ça se complique, c’est que selon le « Nobiliaire universel de France » ce Jean de Goulaine né en 1565 au Saint a eu un fils Gabriel (devenu ensuite baron du Faouët) et une fille Claude (dame du Poulmic, née en 1601). Il n’est pas question d’une Anne de Goulaine.

    On ne voit dans ce livre (books.google) qu’une seule Anne de Goulaine non mariée, 6e enfant d’un autre Jean de Goulaine, seigneur de Laudouinière (une autre branche). Page 43.

    Reproduit ici :
    https://gw.geneanet.org/adecarne?lang=fr&n=de+goulaine&oc=0&p=jean

    Et ici (XVII)
    http://poudouvre.over-blog.com/2018/07/genealogie-de-la-maison-de-goulaine.html

  • Dans l'annexe du livre 'Le Faouët, au temps des seigneurs' écrit par Laurent Léna en 1985, on a un tableau généalogique !

    Claude de Goulaine (1539-1579) a avec sa seconde femme (Jeanne Pinart) 3 enfants : Louise, JEAN et Marie.

    Ce Jean (1566-1617) épouse Anne de Ploeuc et a 7 enfants : Gabriel qui épouse Claude de Nevet, un autre garçon qui meurt au siège de la Rochelle, et les filles Claude qui se marie avec un conseiller du parlement de Bretagne, Marie, Françoise, ANNE et Madeleine qui seront bénédictines du Calvaire.

    Cette Anne de Goulaine prendra le nom de sœur Anne de Jésus Crucifié. A noter que leur mère Anne de Ploeuc entrera à son tour, en qualité de sœur converse, au couvent de ses filles avant de mourir en 1636.

    En 1820, il est fait mention de l'un des descendants des seigneurs du Faouët, quand Charles-Claude de Montreuil, après 5 années de tractations, cèdera pour 2000 francs à la Municipalité, les Halles alors à demi-ruinées.

  • C'est manifestement votre livre qui a raison, et il y a donc des lacunes dans le "Nobiliaire".

    Cela dit, une fois cela établi, et donc que Anne de Goulaine a pu venir au Faouët, il reste qu'il n'y a aucun rapport entre les halles et le voeu de Louis XIII (puisque c'est de là que tout est parti).

  • "il n'y a aucun rapport entre les halles et le voeu de Louis XIII" pensez-vous Daoudal

    Eh bien si, Il y a un rapport, puisque les halles appartenaient à l'époque à la famille de Goulaine dont une de leurs filles (Anne de Goulaine appelée aussi la demoiselle du Faouët) est aussi à l'origine du vœu de Louis XIII. Il n'y a pas que Cotignac ! Ce dernier lieu est plutôt attaché à la demande d'un héritier (vision donnée par le frère Fiacre). A noter qu'au Faouët il y a aussi la chapelle St Fiacre.

    Et puisqu'on parle de charpente d'église détruite, vous avez bien fait de signaler celle de l'église de Notre Dame de l'Assomption du Faouët (pas de Paris) qui a brûlé en 1917.
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/63/349_Germain_David-Nillet_L%27%C3%A9glise_du_Faou%C3%ABt_apr%C3%A8s_l%27incendie.JPG/473px-349_Germain_David-Nillet_L%27%C3%A9glise_du_Faou%C3%ABt_apr%C3%A8s_l%27incendie.JPG

    A noter que les barons du Faouët (donc de Goulaine) étaient prééminenciers dans l'église.

  • Et donc toutes les maisons et tous les terrains appartenant aux Goulaine sont liés au voeu de Louis XIII...

    Quand tout est dans tout, rien n'est dans rien.

  • "Si quelqu’un veut voir une belle charpente qu’il vienne voir les halles du Faouët à côté de chez moi…" conseillez-vous après avoir évoqué la charpente de Notre Dame de Paris. Il n'est donc pas question de toutes les maisons et tous les terrains appartenant aux Goulaine.

    Non, vous avez parlé de charpente à cause de celle de Notre Dame de Paris qui a brûlé et qui peut être interprété comme un avertissement. De même que le Christ avertissait Anne de Goulaine de la situation préoccupante de la France sous Louis XIII.

    Un groupe de propagande affilié à l'Etat islamique a publié une affiche de l'incendie. Elle était accompagné d'un message disant "au revoir" à Notre Dame :
    https://i.dailymail.co.uk/1s/2019/04/16/09/12334132-6927101-image-a-18_1555404553522.jpg

    Selon l'antiterrorisme, des fanatiques d'ISIS s’amusent de l'incendie de la cathédrale Notre-Dame, à quelques jours de Pâques, appelant "vengeance et punition" pour les chrétiens. L'affiche indique: "Sa construction a commencé en l'an 1163 et s'est terminée en 1345. Il est temps de dire au revoir à votre symbole." Ce message est apparu alors que les pompiers poursuivaient leurs efforts pour éteindre l'incendie tard lundi soir,
    https://www.dailymail.co.uk/news/article-6927101/Have-nice-day-ISIS-fanatics-revel-Notre-Dames-destruction-describing-punishment.html

    Mercredi soir, un homme de 37 ans a été arrêté mercredi soir après s’être introduit à l’intérieur de la cathédrale St. Patrick, à New York, avec deux jerrycans d’essence et des briquets.
    https://www.lorientlejour.com/article/1167007/un-individu-arrete-dans-une-cathedrale-a-new-york-avec-de-lessence-et-des-briquets.html

    Le gouvernement, relayé par les médias met tellement de volonté pour que l'incendie soit "accidentel" que cela en devient suspect ! Une vidéo de l'architecte des bâtiments de France, précisait à un moment que le départ de l'incendie ne se trouvait pas à l'endroit des travaux ! Curieusement, ce passage a été retirée par Youtube ! Hasard ?

  • Cet événement a au moins fait sourire Macron et son premier ministre :
    https://pbs.twimg.com/media/D4WzWmLWsAEFg24.jpg

    Chose surprenante, les employés de la cathédrale Notre-Dame de Paris n’ont localisé le feu que 23 minutes après le déclenchement de la première alerte incendie. Entre 18h20 et 18h43, le personnel cherchait le lieu où s’était déclaré l’incendie, en vain. Ainsi, l’alarme initiale qui a été examinée par le personnel de la cathédrale, et non par les pompiers, a entraîné l’évacuation de lieux, mais n’a pas permis de détecter le feu. L’entreprise Le Bras Frères qui montait l’échafaudage, confirma qu’il n’y avait pas de point chaud sur l’échafaudage et qu’elle n’avait pas effectué de soudure. «Quand on quitte un chantier on doit couper toute l’électricité, le disjoncteur du chantier, fermer la porte à clef et remettre les clefs à la sacristie de la cathédrale, ce qui a été fait et dûment noté dans les cahiers… Le dernier a quitté les lieux à 17h50.» expliqua un membre de l’entreprise.

    Et comme pour les précédents attentats, un exercice anti-incendie avait eu lieu une semaine avant. Comme par hasard aussi, des élections se profilent quelques semaines après.
    https://reseauinternational.net/wp-content/uploads/2017/04/attentati-ed-elezioni-1728x800_c.jpg

  • A Patrick

    L'interview que vous donnez de Benjamin Mouton sur LCI a été coupé d'une partie très intéressante. Celle où il dit qu'il y a eu qu'un seul départ de feu et là où il n'y avait pas de travaux. A retenir, au cas où l'état se sent obligé de culpabiliser l'entreprise pour camoufler un acte criminel.

  • En fait le risque est que soit construite une flèche pretendument moderne ! En architecture contemporaine et pas à l'identique ; or, on ne peut l'exclure car il va y'a avoir un concours d'architecture international ! Il faut se battre contre ce risque de defiguration pire que l'incendie.

  • défigurer un ouvrage médiéval en en enlevant un ajout du XIXième siècle !
    le problème se pose pour toutes les reconstructions de bâtiments anciens; il avait fait des remous, notamment, lors de la reconstruction de la cathédrale de Saint Malo
    la plupart de nos cathédrales sont des momuments trés composites, et quand on reconstruit il faut bien faire des choix; ceux-ci sont dictés par le goût de l'époque, par les capacités de l'architecte, sans doute aussi par les possibilités financières
    au Puy, que je connais assez bien, les alentours du choeur sont préromans et les deux dernières travées gothiques; que doit-on choisir ?
    une première campagne de restauration, au XIXième siècle, a vu disparaitre, entre autres, le petit campanier, construction unique à ma connaissance, qui recouvrait le choeur et fut remplacé par une vulgaire coupole
    au cour de la plus récente, on restaura une entrée dans la nef même que les indigènes avaient supprimée dès qu'ils en avaient eu les moyens, entrée qui faisait régner dans l'église une température polaire pendant l'hiver et qui maintenant prend beaucoup de place au détriment du nombre de fidèles qui peuvent assister aux offices

  • Voilà un commentaire dans le journal Rolling Stone
    https://www.rollingstone.com/culture/culture-features/notre-dame-cathedral-paris-fire-whats-next-822743/
    et sa traduction partielle en français

    "Un article du magazine Rolling Stone par la journaliste Ej Dickson

    Si la flèche de l’édifice – qui date de la restauration du XIXe siècle et non de l’époque médiévale – et une grande partie du toit sont détruites, la façade iconique, les trois grands vitraux et une grande partie de la structure interne, ainsi que de nombreuses œuvres d’art et reliques inestimables semblent avoir été sauvés. « C’est terrible, mais cela aurait pu être bien pire », dit Jeffrey Hamburger, professeur d’histoire de l’art à l’Université Harvard.

    Le fait que le bâtiment ne s’est pas effondré est un « témoignage puissant de l’habileté des constructeurs médiévaux », dit Hamburger.

    (…) Pour certaines personnes en France, Notre-Dame a aussi servi de symbole profond de ressentiment, de monument à une institution profondément défectueuse et à une France européenne chrétienne idéalisée qui n’a jamais réellement existé. « Le bâtiment était tellement surchargé de sens que sa destruction ressemble à un acte de libération », explique Patricio del Real, historien de l’architecture à l’Université Harvard.

    La cathédrale a été considérée par certains comme un rappel indigeste de « la vieille ville – l’incarnation du Paris de la pierre et de la foi – tout comme la Tour Eiffel illustre le Paris de la modernité, de la joie de vivre et du changement », écrit Michael Kimmelmann dans le New York Times.

    Bien que les politiciens des deux côtés de l’échiquier politique français conseillent aux gens de ne pas politiser l’incendie de Notre-Dame, ce serait une erreur de considérer l’édifice comme une simple attraction touristique parisienne, affirme John Harwood, historien de l’architecture et professeur agrégé à l’Université de Toronto. « C’est littéralement un monument politique. Toutes les cathédrales le sont », dit-il.

    (…) Harwood croit aussi que ce serait une erreur d’essayer de recréer l’édifice tel qu’il était autrefois. La reconstruction ne doit pas être le reflet d’une vieille France, ou d’une France qui n’a jamais été – une France européenne blanche et non laïque – mais le reflet de la France d’aujourd’hui, une France qui est en train de se construire."

    Est-il utile de commenter?
    Pour eux, Notre Dame est un signe d'une civilisation qu'ils veulent rayer de la carte et des mémoires en réécrivant le passé dans un négationnisme militant.

  • Ce qui est étonnant, c'est de voir le roi Louis XIII implorer d’une manière particulière le secours de la Sainte Mère de Dieu en offrant une lampe d’argent à Notre-Dame de Paris et recevoir alors communication des révélations particulières qui ont été accordées par le Christ à Mère Anne-Marie de Jésus-Crucifié, la dite Demoiselle du Faouët.

    Reste à savoir si cette lampe d'argent a été sauvée de l'incendie de Notre Dame. Et si l'autel du fond, attribué à l'Empereur, est toujours intact, car réalisé par un atelier de restauration faouëtais. Bref, la boucle est bouclée....

  • Je suis plus meurtri par l'apostasie massive de ce pays, que par la destruction - accidentelle ou non - de ses églises,et même de Notre-Dame de Paris. À quoi bon ces bâtiments qui sont principalement le signe visible de l'Église s'il n'y a plus de fidèles?

  • Je tique sur le "nous" : en tant que catholique, je n'ai pas besoin de Macron pour contribuer à la reconstruction de Notre-Dame.
    Pour le dire plus directement : je n'ai aucune confiance en lui pour qu'il décide quoi que ce soit dans le reconstruction.
    L'état républicain a déjà spolié deux fois les biens de l'Eglise. En termes d'honnêteté, le "track record" n'est pas en sa faveur.
    Macron et sa clique surfent sur la légitime émotion de nombre de parisiens et de français, amplifiée et modifiée par les media.
    Ils n'ont aucune volonté de reconstruire un sanctuaire digne : il veulent au plus vite se donner une posture de bâtisseur et remettre en service au plus cheap (et si possible en atténuant voire faisant disparaître la dimension catholique) un musée drainant 14 millions de touristes.

    S'il doit y avoir un concours d'architecte, le décideur au final devra être ès-qualité l'archevêque de Paris, point barre.
    L'état peut participer au financement s'il veut-t, ce ne sera(it) pas à lui de décider de comment la cathédrale doit être reconstruite.

  • Tout à fait d'accord cher Daou.
    De plus, utiliser la restauration de Notre-Dame pour un petit chantage électoral ("si vous voulez revoir vite Notre-Dame rebâtie, et plus belle, votez pour moi en 2022), c'est particulièrement méprisable.
    Il faudrait aussi alerter sur le danger représenté par tout un clergé maçonnico-collabo qui voit une "chance" dans cet incendie pour transformer Notre-Dame en une sorte de temple du MASDU, version moderne du Temple de la Raison. de1973.

  • 1793 of course

  • Entièrement d'accord avec vous.
    Les prétendus héritiers des "bâtisseurs de cathédrales", pompiers pyromanes, nourrissent ouvertement le désir d'ériger un temple au GADLU (grand architecte de l'univers), alors même les cendres de l'incendie d'origine "accidentelle" ne sont pas encore refroidies.

    "Des premiers maçons, les compagnons bâtisseurs de cathédrale, à la franc-maçonnerie philosophique des temps modernes, la transition se serait opérée en douceur."
    http://hautsgrades.over-blog.com/article-les-ma-ons-sont-ils-les-heritiers-des-batisseurs-de-cathedrales-103707662.html

    "Triangulés entre le sacrifice des bâtisseurs de cathédrales et le sacrilège des destructeurs d'églises, les francs-maçons, obnubilés par la haine de l'autre, la haine de l'Homme,   ont été manipulés et remodelés pour imaginer  une fronde "libérale" individualiste et baragouiner un monde caricatural cubiste, où l'équerre et le compas servent à rendre torves des angles autrefois droits sur des planches  au bois sacré, un bois qui a pourri sous le beffroi des sacrements  et l'effroi des reniements séculaires."
    https://blogs.mediapart.fr/veronique-hurtado/blog/110714/comment-les-macons-batisseurs-de-cathedrales-sont-devenus-les-pas-francs-macons-destructeurs

  • c'est peut-être particulièrement méprisable, mais ça a déjà été utilisé : lorsque la mairie du Puy, monument historique, a brulé, la ville a du changer de maire pour avoir l'assistance de l'Etat
    il est vrai que le maire en fonction, Eugène Pébellier, avait commis le crime suprème : recevant Charles De Gaulle, il l'avait accueilli en lui disant : j'ai reçu ici même le maréchal Pétain
    quant à Nôtre Dame de Paris, elle n'est que l'une des environ 200 cathédrales françaises, dont plus de 100 en service, alors que la primatiale est à Lyon

  • Il y a le danger franc-maçonnique mais aussi islamique. Un témoignage intéressant à écouter ici d'un ancien musulman devenu chrétien :
    https://www.youtube.com/watch?v=rihUYxeFlyg

    A partir de 16 mn il décrit un de ses rêves plus intenses que la réalité : « Je voyais la couronne royale envoyée du ciel. Un roi choisi pour rétablir la justice et la paix. Il viendra après que les barbares aient ravagé Paris dans une révolte sanglante, après que la persécution ouverte contre les chrétiens ait commencé dans notre pays. Car qui pourrait empêcher la destruction de la cité. Mais à la fin, dans une joie immense, je vis le Christ dans les nuées bénir ces hommes que je ne peux décrire que comme des héros. »

    Son rêve prémonitoire rejoint celui de nombreux mystiques : "La France boira la lie mais un Roi la sauvera !"
    https://bit.ly/2UqXwuI

    L'incendie de Notre Dame de Paris serait-il vraiment un accident ?

  • Les dernières nouvelles ne sont pas bonnes (Ministère de la Culture):
    «Le pignon du transept nord, là où il y a de grandes rosaces, risque de s'effondrer sur la rue du cloître. C'est pour cela qu'il y a cinq immeubles qui sont évacués. C'est toujours une situation périlleuse». «Et il y a une deuxième partie, qui est sur la tour sud, à l'intérieur, qui a été très attaquée par le feu et qui risque, en s'effondrant, d'entraîner le pignon central triangulaire qui est entre les deux tours et que l'on voit quand on regarde la façade de Notre-Dame»,
    N.B. Le pignon du transept Nord porte la merveilleuse Rose dont les vitraux sont très majoritairement de 1245-1250 (Thème: Attente de la Venue du Messie)

  • On ne va plus pouvoir s'aventurer sur le toit de Notre Dame pour y aller passer la nuit comme par exemple ces deux ados :
    https://www.youtube.com/watch?v=VOW3ShO_DJQ

    Cette video de 2018 ne démontre-t-elle pas certaines lacunes concernant la surveillance du bâtiment... ? Voilà ce que cela peut donner ensuite :
    https://gigarama.ru/notredame/

  • Une lacune au niveau de la surveillance qui fait jaser en Allemagne et en Russie !
    https://2.bp.blogspot.com/-j1exaX-wg34/XLhm0FlDDjI/AAAAAAAAx6U/ncTtX68HcesdZBgi-leUi-My6LmH9Uj8QCLcBGAs/s1600/57471938_10219526806543029_4167367945099411456_n.jpg

    Cela dit, cela évite de parler de ce Grand Débat qui ne fait que de reprendre les directives européennes sans le dire ! A part quelques détails bien vus par Sannat ici :
    https://insolentiae.com/lannonciation-des-annonces-non-annoncees-annonciatrices-de-la-suite-ledito-de-charles-sannat/

  • J'apprends que le président de la "région" Bretagne envisage de contribuer au financement de la reconstruction macronnique. Il est à craindre que la quasi totalité des travaux en cours et à venir "dans les territoires" soient gelés au bénéfice de la cathédrale de Paris. Déjà tous les experts disponibles vont être convoqués aisi que les entreprises spécialisées. Il pleut des centaines de millions, ne tombons pas dans le piège émotionnel et continuons de réserver nos dons au patrimoine de Bretagne!

  • pourquoi mettre région entre guillemets ?
    la région Bretagne n'est en effet qu'une partie de la Bretagne historique, amputée de sa capitale

  • Ne laissons pas Macron et nos élites faire de Notre-Dame une horreur !
    Exigeons que la rénovation soit faite à l'identique, il y urgence :
    https://www.change.org/p/pour-la-reconstruction-%C3%A0-l-identique-de-la-fl%C3%A8che-de-notre-dame

  • Bien entendu !
    https://sandbox.fr/images/uploads/original/1555590083.jpg

  • CQFD
    https://www.lejdd.fr/JDD-Paris/A-Paris-un-projet-spectaculaire-pour-l-ile-de-la-Cite-833143?fbclid=IwAR2faz8QTIlNEhlidlOUz4-c3WIqOBpG8e953DIgx9RmJBkCgit4GXsfjBw

  • Ce qui est génial, tout le monde avait en tête de préparer les JO 2024 du côté de Notre Dame de Paris. Des projets lancés bien avant cet incendie providentiel :
    https://www.youtube.com/watch?v=IY4cCoWSYFw
    http://www.missioniledelacite.paris/actualites
    https://www.lejdd.fr/JDD-Paris/A-Paris-un-projet-spectaculaire-pour-l-ile-de-la-Cite-833143?fbclid=IwAR2TPAb2mykQwDmfyqFrVEwUN2Jg6aM4e1UGJriEFKFVqPrR72CstAS6OAw
    https://www.youtube.com/watch?v=xTW8raRvYcA

    Et pour aller avec la pyramide du Louvre (inspirée de gravures du XIXe franc-maçonnique) une flèche sur la cathédrale maçonnique pour qu'elle devienne lieu de prière de la nouvelle religion mondiale.

  • vous ne le savez sans doute pas, mais les chutes de verre blanc de la pyramide du Louvre ont été utilisées pour faire la croix qui domine l'autel de la cathédrale du Puy
    comme quoi . . .

  • Et peut-être que des chutes ou copeaux de magnesium ont servi à enflammer le vieux chêne de Notre Dame ! Le magnésium est utilisé dans les alliages ultra-légers (avec l'aluminium et le cuivre par exemple), en aéronautique et en aérospatiale !

    Le magnésium, plus léger que l’aluminium, est facilement disponible et transportable. Le seul souci est qu’il est très inflammable et que sa combustion génère des températures très élevées (1350°). Mélangé à de l'huile, il crée une fumée orange comme on a pu le voir le mercredi soir ! Mais celle-ci pouvait très bien venir aussi de l'’alliage de cuivre et de plomb.
    https://www.youtube.com/watch?v=l_6gvsaTcPM

  • quel rapport y a-t-il entre des chutes de verre blanc et des chutes de magnesium ?

  • quel rapport y a-t-il entre des chutes de verre blanc et des chutes de magnesium ?

  • Il est plus difficile de savoir comment cela s'est fait que de comprendre que ça n'a pas pu se faire par accident. Cependant, même si quelqu'un montre comment cela s'est fait, il ne sera pas entendu, tant que BFM, F2 et TF1 n'auront pas reçu l'ordre de révéler comment cela s'est fait.

  • Méfiez-vous Aaron.... Il paraitrait que même les architectes des Monuments Historiques n'auraient plus le droit d'accepter d'interview de journalistes.
    https://twitter.com/PasquierA/status/1119134025031933952
    Benjamin Mouton en a déjà trop dit : départ de feu pas là où on travaillait.... Bois de chêne difficile à brûler sans une forte chaleur,... Heureusement que Mouton est en retraite ! De plus, sa femme était l'architecte de l'Assemblée Nationale !

  • On est en train de nous refaire le coup du complotisme et il ne faut pas compter sur les pigistes de la presse aux ordres pour émettre le moindre doute.
    Si vous en avez, c'est que vous êtes un abominable facho, un complotiste, un conspirationniste et sûrement un antisémite "pathologique"... J'aimerais quand même bien qu'on les chope...
    https://www.youtube.com/watch?v=cpOPS-T0-PM

  • @ Aaron & Lee

    Observant l'importance, la densité et la couleur des fumées, particulièrement à la base de la flèche, me vient l'idée ce ne sont pas que des poutres en chêne qui brûlent... D'autre part, alors qu'il n'y a encore eu aucun travaux sur la toiture, je ne vois pas bien ce qui aurait pu provoquer ce feu dans les combles.

    Immédiatement je me ressaisis: vade retro satana que vas-tu penser là Thomas!

    Certains, les plus éclairés, évoquent l'hypothèse du réchauffement climatique. Un rayon de soleil d'Avril passant à travers un trou de la couche d'ozone et boosté par l'excès de CO2 dans l'atmosphère (voir laserCO2 dans Wikipédia) pourrait être le coupable!

    D'autres nous parlent d'ouvriers soudant des poutres en chêne!!!!

    D'autres encore, petits esprits faurissoniens, complotistes, talmudo-sceptiques, négationnistes divers, hurluberlus... évoquent l'hypothèse de l'incendie volontairement provoqué et causé par une charge thermique, de type thermite...

    Pour se faire une opinion, J'invite les gens sérieux à regarder les images, en ne manquant pas de faire défiler le diaporama pour bien apprécier la qualité des fumées et des flammes...

    https://www.parismatch.com/Actu/Societe/Notre-Dame-de-Paris-quand-la-fleche-disparait-dans-le-brasier-1618586

    https://i.imgur.com/jFRUUdk.png

  • @ Aaron & Lee

    Observant l'importance, la densité et la couleur des fumées, particulièrement à la base de la flèche, me vient l'idée ce ne sont pas que des poutres en chêne qui brûlent... D'autre part, alors qu'il n'y a encore eu aucun travaux sur la toiture, je ne vois pas bien ce qui aurait pu provoquer ce feu dans les combles.

    Immédiatement je me ressaisis: vade retro satana que vas-tu penser là Thomas!

    Certains, les plus éclairés, évoquent l'hypothèse du réchauffement climatique. Un rayon de soleil d'Avril passant à travers un trou de la couche d'ozone et boosté par l'excès de CO2 dans l'atmosphère (voir laserCO2 dans Wikipédia) pourrait être le coupable!

    D'autres nous parlent d'ouvriers soudant des poutres en chêne!!!!

    D'autres encore, petits esprits faurissoniens, complotistes, talmudo-sceptiques, négationnistes divers, hurluberlus... évoquent l'hypothèse de l'incendie volontairement provoqué et causé par une charge thermique, de type thermite...

    Pour se faire une opinion, J'invite les gens sérieux à regarder les images, en ne manquant pas de faire défiler le diaporama pour bien apprécier la qualité des fumées et des flammes...

    https://www.parismatch.com/Actu/Societe/Notre-Dame-de-Paris-quand-la-fleche-disparait-dans-le-brasier-1618586

    https://i.imgur.com/jFRUUdk.png

  • Stavrolus, je vous propose d'écouter une âme soeur, Beatrice
    https://youtu.be/VEzPV5hlQ-Y

  • Votre dame est un peu virulente. Pour accuser quelqu'un, il faudrait avoir des preuves, et pour en trouver, il faudrait les chercher. Je doute que la police mène une enquête criminelle très poussée.
    En tout cas, je voudrais voir qu'une minable petite synagogue de province eût brûlé et que le minable président, le minable ministre de l'intérieur et tous les minables petits speakers de la télévision eussent balayé d'un revers de main la thèse de l'attentat : ah ! Ah ! Ah !

  • En province, tout est minable, évidemment.

  • Qui peut le plus peut le moins, et je crois que mon étude de cas hypothétique se suffit à elle-même pour sa fin, qui est de rappeler qui commande en France.
    Je ne sais pas qui pourrait contacter quelqu'un, comme Frigide Barjot, par exemple, pour mettre sur pied une manifestation dans le but de contraindre les autorités à faire leur travail d'investigation sur ce sujet gravissime.

  • Je me suis autocensuré. Ce n'est pas bien. Je devais écrire : 'Mon étude de cas hypothétique se suffit à elle-même pour sa fin, qui est de rappeler qui sont les maîtres, en France."
    Peut-être, cette fois-ci, les maîtres sont-ils allés trop loin... Les Français sont l'un des rares peuples qui aime et connaît un peu son histoire.
    Y'en à marre ! Sursum corda ! Gilets jaunes, le prochain tour, à Notre-Dame !

  • Pour nos amis "complotistes", je suis tombé par hasard sur ce décryptage d'un court-métrage d'animation canadien sorti en 2012. Ce n'est pas la ligne du rationalisme thomiste prôné par Daoudal, mais c'est fascinant... Et vérifié...
    https://www.youtube.com/watch?v=Anz80NHVpmc

Écrire un commentaire

Optionnel