Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En Inde

La Haute Cour de Bombay a ordonné aux territoires de Dadra et Nagar et de Daman et Diu de rétablir le vendredi saint comme jour férié.

Il s’agit de deux fois deux petits territoires de la côte ouest, anciennes colonies portugaises, où les autorités avaient fait du vendredi saint un jour férié seulement optionnel.

Mgr Mascarenhas, le secrétaire de la conférence épiscopale indienne, explique que la décision des autorités de ces territoires créait un dangereux précédent, qui pouvait inciter d’autres Etats de l’Inde à prendre la même décision. « Le droit de professer sa foi en Inde a été réaffirmé. Le contraire aurait été impensable, dans un pays fondé sur la nature laïque de l’Etat. »

Euh… Vous ne pourriez pas venir en France expliquer tout cela à notre classe politique ?

Écrire un commentaire

Optionnel